Crème Super H+ à la Fluid lecithine Super HT

Soins du visage

Par atelierdemichele

        Utilisez une crème visage à base de lécithine et vous serez convaincus de son activité effective.
Mais formuler une crème à la lécithine qui soit aussi belle et agréable de texture que celles obtenues avec des émulsifiants H/E naturels est pour moi un pensum.

            J'ai essayé beaucoup de lécithines à notre portée (lécithine de soja alimentaire en poudre sans OGM, lécithine liquide diluée dans de l'huile, lécithine liquide de colza, lécithine liquide de tournesol, lysolécithine...).

Je ne suis pas une bonne formulatrice à la lécithine.

 

DSC07048

     

 

     A chaque fois, seule ou en association avec de l'olivem 1000 et d'autres émulsifiants naturels, c'est bof au niveau texture alors que l'effet wahou est bluffant : peau repulpée et nourrie comme il faut, hydratation longue durée, sensation de douceur...
J'adore!

    J'ai adoré la Lady L de Mlk (voici son blog personnel Peauxcibles au nom très évocateur).
J'ai refait régulièrement le sérum d'Alikéa pour ses effets manifestes.
Mais toutes ont obligatoirement la même couleur jaune saumonée due à la lécithine et je suis sensible au léger mais psychokrak glu-glu.

Le sérum anti-âge global d'Alikéa, une excellente base à décliner à l'envi
Ma référence pour formuler avec la lécithine (lire commentaires et liens) : La Lady L de Mlk

 

     En ce moment je suis très "crèmes blanches".
Alors quand j'ai lu chez Zinette les spécificités techniques de la Fluide lécithine super HT qui donne des crèmes blanches à la lécithine, j'ai sorti la CB et cliqué...

INCI : Phosphatidylcholine, Carthamus Tinctorius (Safflower) Seed Oil, Glycerin, Caprylic/Capric Triglyceride, Alcohol, Glyceryl Stearate, Soy Acid, Ascorbyl palmitate, Tocopherol.

Bon, je ne suis toujours pas une bonne formulatrice, j'ai obtenu 2 crèmes (une très glu-glu, une très bof).
J'ai mélangé les deux et j'ai obtenu une crème superbe, hydratante avec effet wahou sur la peau.

Après avoir remis la formule du mélange en %, j'ai recommencé (faut aimer ça je vous jure...).

Mais j'ai obtenu une autre texture un peu moins séduisante, je dirais un peu plus épaisse que je n'aurais voulu mais à l'action hydratante superbement restituée.

Formule générale crème +/- épaisse peaux matures sèches

. 2.5% Fluid lecithine super HT, 1.5% Cétéaryl glucoside ou ester de sucre, 1.5-3% Alcool cétéarylique ou autre épaississant (alcool cétylique, acide stéarique, cétyl esters, mélange de tout ça...), 1-2% Beurre végétal, 20-25% Huiles végétales
. 4% glycérine, 0.2-0.3% gomme stabilisatrice (xanthane, carraghénanes, konjac...), 2% Rice NS ou autre amidon modifié (de riz, d'avoine, d'arrow-root...)
. Eau, HA, actifs pour 100%

    Comme il y a un taquin qui accélère le temps dans mon dos, je vous livre cette formule à perfectionner. Cela doit tenir à très peu de différence sur émulsifiants et épaississants car j'ai arrondi les chiffres pour avoir des % faciles à mettre en pratique.

Faut que je recommence un jour hein. Obligé!

 

Formule de la crème Super H+

- Phase A

4% Glycérine végétale bio
2% Rice NS
0.3% Gomme xanthane

- Phase B

6% Huile de noyau d'abricot bio (Bilby and Co.)
3.5% Huile de macadamia désodorisée
3.5% Huile de noisette désodorisée
3.5% Huile d'argan non torréfiée bio
3.5% Huile de tournesol linoléique bio
3.5% Huile de noyau de prune bio (Aroma zone)
3% Alcool cétéarylique
2.5% Fluid lécithine Super HT (Les utiles de Zinette)
1.5% Cétéaryl glucoside ( CG 90 chez Zinette)
1.5% Beurre de karité du Bénin
0.8% Vitamine E

- Phase C

57.3% Eau Rosée de la Reine, hydrolat de roses blanches (merci Gingembre) et Hydrolat de sureau maison (merci Sylvie)

- Phase D

3% Acide hyaluronique gel (Les utiles de Zinette)
0.6% Ecogard

Eau perdue au chauffage rectifiée à l'hydrolat de sureau et pH mesuré à 5.5/6

 

DSC07049

 

Mode opératoire

- Dans une petite coupelle désinfectée, peser les ingrédients de la phase A en commençant par les poudres.
Mélanger délicatement à l'aide de l'embout du thermomètre jusqu'à consistance pâteuse mais homogène.

Ne pas se désespérer, la poudre semble être trop importante mais ça marche. J'ai augmenté a dessein la portion de glycérine à 4%.

- Dans le bécher final, peser tous les ingrédients de la phase B.
Ajouter la pâte glycérinée (phase A).
Mélanger grossièrement à la spatule (et pas à la cuillère magique!).

- Dans un autre bécher, peser la phase C et porter au bain marie à 80°C.
Verser hors du bain marie dans le bécher A + B et mélanger grossièrement à la spatule jusqu'à fonte des ingrédients solides.

- Mixer à l'électrique pendant 5 minutes toujours hors du bain marie pour faire prendre l'émulsion. Un fort cisaillement est indispensable.
A ce stade, elle "glu-gluttera" grave, ce qui est dégoûtant mais patience...
Ma photo est floue mais on voit bien que la texture est bizarre.

DSC07043

 

- Continuer à mélanger délicatement et avec constance à l'aide de la spatule jusqu'à ce que la crème refroidisse.
A ce stade, elle se sera miraculeusement détendue et la texture sera bien unifiée.

DSC07044

 

- A froid, ajouter la phase D et mélanger délicatement à la spatule.

Tout "glu-glutte" un peu à nouveau mais patience... Mlk a bien indiqué qu'il fallait éviter les ajouts intempestifs mais il s'agit de la 3è phase. Comment je fais hein ma belle?
On obtient au bout de 10-15 mn une belle crème qui épaissira lentement au fil du temps. Laisser les crèmes à la lécithine reposer quelques jours est toujours une bonne idée.

- Couler en flacon airless et étiqueter.

 

               L'émulsion me semble complètement adaptée à mon type de peau mature mixte/sèche parfois déshydratée.
Les actifs qui me conviennent le mieux sont le Fucogel et l'acide hyaluronique en gel ainsi qu'une formule assez riche en corps gras (20-25%).

L'acide hyaluronique en poudre convient mieux aux peaux plus jeunes je trouve. Sinon il faut coupler les deux.

Je dois dire que l'émulsifiant à base de lécithine me semble aujourd'hui le must aussi pour lutter efficacement contre la déshydratation.

Mais y a encore du boulot pour formuler!

 


Autour du chaudron

    Chère Michèle, voilà une crème superbe qui me fait de l oeil 😉
    Je retiens le mode operatoire sensiblement different ,avec la phase acqueuse à 80 degré et mise en 3eme position.
    Cette crème est plus efficace si on la met le matin ? Et garder la crème nourrissante pour le soir.
    Il est vrai qu une crème bien blanche est bien plus agréable qu une couleur saumon qui a la jaunisse ....
    En tout cas merci

    Posté par Sylvie le 31 janvier 2016 à 23:14
  • Une crème à la lécithine bien hydratante et surtout bien blanche... ça m'intéresse ; le côté marronnasse de ce genre de crème me rebutait, recette à essayer donc. Merci Michèle

    Posté par Catherine le 01 février 2016 à 13:40
  • Et ben ! voilà ! j'ai encore dégainé ma carte bleue ....
    et j'ai oublié le Rice NS , encore une fois !
    J'ai de la lauroyl lysine( AZ) , Michèle ? ça va faire la job ? non ?
    Si une copine veut de la super lécithine HT et (ou) du CG90 ...je partage
    Bonne journée , tout le monde

    Posté par patsch le 01 février 2016 à 14:49
  • Patsch, je peux t'envoyer du Rice NS, je venais d'en commander 50 gr, tu en veux combien ?

    Posté par Catherine le 01 février 2016 à 15:08
  • Merci Michèle pour cette belle démonstration de formulation pour une crème.
    La lécithine est difficile à manier mais, il est vrai qu'elle donne des résultats très appréciables sur la peau du visage.
    Je suis épatée de constater la blancheur de cette crème qui en contient.
    Je suis certaine que tu finiras par trouver "la" formule qui te conviendra!!!
    MLK la maîtrise vraiment bien et c'est vrai que ces crèmes qui en ont donnent une hydratation très particulière à la peau et une texture bien particulière à la crème.

    Posté par Loulou le 01 février 2016 à 16:56
  • Catherine , je suis ravie de ta proposition ! ça me permettra de vraiment coller à la réalisation de Michèle
    Une mini-quantité suffira ...
    Veux-tu de la lécithine et du CG90 ?

    Posté par patsch le 01 février 2016 à 17:32
  • Michele, les tests c'est ce que je préfère, donc, merci beaucoup pour cet article concernant cet émulsifiant.

    Ci-dessous, le lien d'une de mes crèmes dont j'avais été très contente réalisée avec de la lécithine :

    https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2010/12/31/creme-tres-hydratante-vert-pale/

    Posté par Colchique le 01 février 2016 à 17:44
  • Ok Patsch je t'en envoie. Je te remercie mais j'ai du CG 90 et de la lécithine

    Posté par Catherine le 01 février 2016 à 17:46
  • C'est vrai que la texture que tu as obtenu est bien blanche et compacte comme avec d'autres émulsifiants. À ta suite et avec la lécithine que tu m'as offerte, j'ai travaillé avec le cg90 de Zinette et presque la même formulation en jouant avec le stabnatural, le talc Hlc etc... J'ai une crème gel un peu gluglu comme tu n'aimes pas et orange avec hv de rose musquée. Ma phase aqueuse est plus importante. Ta crème est belle mais trop de phase grasse pour ma peau et elle est confortable mais, je ne retrouve pas l'effet aqueux que j'aime avec la lécithine, mais au visuel elle est pleine et plus "convenable" et tu as enfin ton "graal à la lécithine. Tu fais bien de souligner ses atouts pour les peaux matures car elle plait à toutes mes copines matures... En flacon airless... On ne voit pas le côté gluglu. Je suis une fan alors je continue à formuler avec et autour...et vais te suivre. Je pense que les cités florales et où d'abeille lui donnerait plus de corps, en ayant une phase eau + importante, enfin pour moi, où alors ce lubragel de Zinette. Je suis contente que tu te penchés sur ces lécithines.

    Posté par mlk le 01 février 2016 à 18:58
  • Mon prochain essai, je mettrais une cire d'abeille et de la lanoline où alcoll de lanoline et cire florale pour voir si cela influe sur le visuel en gardant l'effet coussinet d'eau.

    Posté par mlk le 01 février 2016 à 19:23
  • Les émulsions pas grasses et hydratantes, j'aime!
    Un jour, j'essaierai la lécithine. A priori, pas d'attirance puisque je trouve mon bonheur en couplant ester de sucre et glyceril stéarate, mais il faut essayer pour voir!
    J'y reviendrai, à cet article.
    Merci Michèle!

    Posté par S4br1n4k le 01 février 2016 à 21:36
  • Michèle

    Tes démêlés avec la lécithine me rappellent furieusement les miens avec le P3.: crème super repulpante, mais alors, pour mater la texture, c'est une autre paire de manches!

    Comme le souligne Mlk, la phase huileuse est importante. Je me demande s'il ne faut pas creuser les réflexions autour de ça.
    Par ailleurs, 3% d'alcool cétéarylique, c'est peut-être beaucoup avec ta superlecithine qui fait déjà pas mal le job; bon c'est ce qui me vient en contemplant ta formule.

    Posté par venezia le 02 février 2016 à 14:37
  • J'ai pas mal testé la fluidlecithin super. C'est la seule lécithine qui trouve grâce à mes yeux lorsqu'on veut une texture satisfaisante. C'est aussi celle que je trouve la plus efficace côté hydratation. J'aime à croire que sa forte concentration en phosphatidylcholine fait qu'elle forme plus facilement des liposomes :

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Liposome
    Les liposomes ont une exceptionnelle affinité avec la peau à cause de leur mimétisme avec les membranes cellulaires, ce qui en fait des excipients hors pair.

    Voilà le lien que Mlk avait donné pour sa Lady L qui restent des references aussi pour moi (la crème, le lien et ma chère Mlk ^_^):
    http://www.jle.com/en/revues/agro_biotech/ocl/e-docs/00/04/0D/06/article.phtml

    D'où l'effet frais, repulpant et non gras manifeste puisqu'elle ameliore la pénétration et son affinité avec la peau la rend théoriquement restructurante et anti-deshydratante à long terme. À formule similaires, j'ai pu constater que les crèmes qui en contiennent paraissent efficaces plus rapidement que celles qui n'en contiennent pas, presque dès la première application.

    J'avais aussi vu son exceptionnel effet sur le glissant des crèmes et son fini poudré lors de ma crème pour les mains qui était pourtant super riche :
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2011/12/08/22395562.html
    cela dit, le sodium stéarate y jouait aussi pour beaucoup...

    En revanche, je ne suis pas convaincu de son pouvoir émulsifiant utilisée seule. Elle est plus à son aise en tant que co-emulsifiant, mais surtout en tant que modificateur de texture et excipient qui change tout dans l'efficacité d'une formule.

    Je trouve aussi que les compagnons qui lui conviennent le mieux sont les émulsifians anioniques comme le sodium stearoyl lactylate (émulsifiant MF) ou les glycéryl stéarate citrate (dans le Lamecreme ou simplement le GSC chez Zinette) Je ne retrouve pas cet effet si gluglu avec ces emulsifiants-là. Ou encore simplement du savon utilisé comme emulsifiant (à nouveau comme dans ma crème pour les mains).

    Je la trouve aussi particulièrement adaptée aux laits que l'on veut très costauds. Je l'utilise souvent en synergie avec l'hydrol/lanoline végétale d'az ET la lanoline végétale de Zinette. Les trois enwemble forment vraiment un trio de choc restructurant, reparateur et surtout anti-deshydratant. En plus elle permet de conserver la fluidité et la légèreté d'un lait. Où comment avoir le beurre et l'argent du beurre, garder un plaisir à l'utilisation qui permet de bien s'occuper d'une peau difficile sans les inconvénients habituels des cremes très riches ^_^

    Je suis aussi tombé sur son descriptif chez olionatura où il est dit qu'elle peut aussi convenir pour des sérums laiteux.
    http://www.olionatura.com/2011/09/09/die-wahrheit-uber-fluidlecithin-super/

    Je ne parle pas allemand (et google translate non plus vu la traduction exécrable) mais elle semble adaptée aux architectures fluides et laiteuses. J'ai bien envie de tester dans un sérum au polymère de biowell cosmetic où elle serait le seul corps gras. Histoire d'avoir une forme galénique plus efficace qu'un simple gel. Après tout, la formulation est la composante majeure de l'efficacité d'un soin. Mais j'ai peur de faire de la haute voltige côté stabilité. Peut-être avec un poil d'olivem 1000 pour assurer un chateau de carte qui me paraît bien fragile quand j'y pense.

    Je reflechis tout haut comme d'habitude... mais j'aimerais bien vos avis sur la question (je manque de temps pour faire un sérum neutre et voir sa stabilité à long terme).

    Voila aussi la conversation que j'avais eu avec Alikea à l'époque sur le forum des Céphées :
    https://www.evernote.com/shard/s17/sh/cd3cfea9-a593-4374-aaae-75fe909ddece/c7e14ba99c1730751c2d89da2c54bf15

    Des bises à toutes, je n'ai pas disparu, je reste toujours dans le coin, si ce n'est en paroles, ça l'est en pensées

    Posté par Yulaan le 02 février 2016 à 17:07
  • Venezia, nous nous sommes croisés...

    je rebondis sur tes reflexions et celles de Mlk sur la phase grasse. Effectivement c'est peut être ça que j'apprécie tant dans mes laits à la fluidlecithin super, cet effet aqueux alors que c'est bien boosté en agents filmogènes.
    L'image qui me vient spontanément là tout de suite, ce sont des vesicules d'eau qu'on qui entrent en contact avec la peau pour la repulper et la filmer.

    Posté par Yulaan le 02 février 2016 à 17:13
  • J'oubliais, voilà le pdf de la composition de la fluidlecithin :
    https://www.evernote.com/shard/s17/sh/ca26451a-1163-4fe4-983d-a31b0bb04849/08b39e92680c12ac4d1ff80aa30736d7

    Je vous mets le lien vers ma note dans Evernote puisqu'il semble que le lien d'origine ne fonctionne plus.

    Posté par Yulaan le 02 février 2016 à 17:41
  • Comme c'est passionnant tout ça, j'adore te lire Yulaan!
    J'en pleurerais presque de la difficulté de trouver cette variété touffue d'émulsifiants et de co-émulsifiants par ici.
    J'ai lu ton article avec beaucoup d'attention (À l'insu de mon plein gré, si bien nommé ^_^) et ouf, le travail. L'idée de fabriquer tout ça est au-dessus de mes forces en ce moment... Je retiens le sodium stéarate, qui devrait pas être trop difficile à faire...
    Yulaan, quelle est la différence entre le glycéril stéarate et le glycéril stéarate citrate, un ajout d'acide citrique?
    J'ai trouvé du bonheur en couplant ester de sucre et glycéril stéarate, mais j'ai remarqué que si je ne conditionne pas en flacons airless, l'émulsion finit par faire de l'eau
    Tu me fais travailler du cerveau, oh misère!
    Mais je suis tes pistes, celles de mlk et Michèle pour des émulsions efficaces et non-grasses...
    Loin derrière

    Posté par S4br1n4k le 02 février 2016 à 18:47
  • Encore une tentation
    Toutes ces infos sont passionnantes mais tout ça me paraît compliqué à mettre en œuvre.
    Je n'aime pas non plus le glu-glu... J'attends la suite de vos cogitations
    Merci Michèle pour cette recette !

    Posté par gingembre le 03 février 2016 à 09:38
  • - Ma Gingembre,

    Tu as lu les mots de Yulaan alors tout ça te semble bien compliqué d'un coup?
    ^_^ On retrouve une certaine ambiance de Potions et chaudron!

    As-tu déjà fait une crème avec de la lécithine, n'importe laquelle?
    En fait si tu as déjà testé une crème de Hauschka qui en contient, tu peux comprendre cet effet glu-glu qui plait ou pas.
    Je devrais dire une crème un peu molle, aqueuse qui glisse bien sur la peau avec ce que j'appelle glu-glu mais peut-être n'est-ce pas un vocable adapté.
    En plus avec les lécithines, tu es coincée pour la couleur inévitablement saumonée.

    Quand on aime ça, il n'y a vraiment aucun souci avec n'importe laquelle des lécithines que l'on a (poudre alimentaire ou liquide diluée dans de l'huile comme celle d'Aromazone).
    On fait sa crème, on se fout de l'aspect et on est heureux car le résultat sur la peau est véritablement toujours génial!

    Mon désir avec cette lécithine là était d'obtenir :
    . une crème blanche
    . une crème aussi épaisse et dense qu'une émulsion naturelle H/E que l'on obtient avec la plupart de nos émusifiants

    alors du coup, j'ai fait une formule qui contient pas mal d'épaississants (3% alcool cétéarylique) et plus d'huiles que ne nécessite les lécithines bien plus intéressantes en fluides aqueux.

    Ne te laisse pas intimider par les élucubrations mentales que nous mettons ici, c'est du fignolage perso.

    - Sabrinak,

    Les lécithines les plus accessibles sont celles en poudre ou granulés que l'on trouve au rayon alimentaire de n'importe quelle grande surface.

    Nous préférons les surfaces bio où tu as plus de chances d'avoir une lécithine non OGM et cette lécithine peut s'utiliser en cosmétique sans aucun souci ne serait-ce que pour savoir de quoi on parle quand on insiste sur l'effet waouh, la couleur saumon et le glu-glu.

    Cette lécithine en poudre ou granulés se solubilise dans la phase aqueuse avec un bon mixer et un peu de temps mais aussi dans un peu d'huile en laissant en contact.
    La lécithine liquide d'Aroma-zone n'est rien que de la lécithine en granulés ou en poudre diluée à 60% dans de l'huile végétale.

    Je te recommande ces liens si tu veux tester :

    . une utilisation pour assouplir un baume réalisé avec une cire d'abeille un peu raide
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2009/12/30/16227982.html

    . une utilisation en émulsion avec le couple lécithine/MF dont parle Yulaan :
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2009/02/10/12419880.html

    Il y a pas mal de liens ici avec des crèmes de Mlk aussi dont la lady L qui est ma préférée (lien dans le message).

    En ce qui concerne le glyceryl stéarate (ou émulsifiant VE) et le glycéryl stéarate citrate, tu as une explication ici :
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2014/08/25/30281210.html

    L'acide citrique que tu as reconnu permet une estérification du VE pour augmenter l'hydrophilie.

    En résumé, je dirais que :
    . le glycéryl stéarate (VE) est plutôt lipophile (aime ou est soluble dans les corps gras) et s'utilise généralement couplé à un co-émulsifiant hydrophile comme dans la classique association MF/VE.
    . le glycéryl stéarate citrate est hydrophile (aime l'eau).

    Quand je lis ton constat de bonheur avec ester de sucre+VE, tu as fait peut-être sans le savoir une association intéressante entre un produit lipophile et un produit hydrophile comme notre peau, nos émulsions etc.
    En somme tu as fondé un émulsifiant un peu complexe en ajustant les HLB de tes deux émulsifiants de départ comme le ferait un fabricant.

    Mais si tu as de l'eau résiduelle au fil du temps, c'est que tu as certainement trop de corps gras par rapport à la puissance de ton couple d'émulsifiant. Même si tu ne le vois pas dans le flacon airless, ta crèem est déphasée, ce qui n'est bon ni pour ta peau au long cours ni pour la conservation de l'émulsion.

    Il faudrait revoir la formule :
    . en augmentant sensiblement l'un des émulsifiants ou en ajoutant un épaississant + une gomme du type xanthane
    . en diminuant sensiblement la phase grasse.

    Je reviens mes copains!

    Posté par michele le 03 février 2016 à 13:55
  • Comme j'aime lire tes explications Michèle ! c'est clair, net et précis, vive Maîtresse Michèle !!!

    Posté par Catherine le 03 février 2016 à 14:20
  • Je pourrais passer des heures à te lire. Il est bien garni, le blog! Parfois, le découragement me prend en voyant la pente à escalader, mais je tiens bon... Si toi tu as un taquin qui accélère le temps, moi j'ai un génie qui veut tout comprendre le comment du pourquoi. Je veux apprendre à formuler, bon.
    Intuitivement, j'ai refait ma crème à l'ester de sucre en augmentant sensiblement le glyceril stéarate et je l'ai mise en pot pour tester sa consistance et sa tenue. La phase grasse était déjà très basse, alors ça tient. Enfin, pour l'instant...
    Je me cultive en lisant tout ce qui me tombe sous les yeux, mais je crois que je vais franchir le pas et faire une formation. Je ne sais pas si tu connais la chimiste Jane Barber de makingskincare.com, elle offre des formations en ligne et ma foi, je crois que ça vaudrait le coup pour moi, ne serait-ce que pour comprendre ce que Yulaan dit! MDR!
    Mille mercis d'avoir pris le temps de me guider, je m'en vais relire tes liens

    Posté par S4br1n4k le 03 février 2016 à 15:05
  • Alors il y a où il va y avoir du jus de crâne. Voilà un des miens les filles fait cet AM.
    D'abord préparer un jus aux lécithines.
    94% eau, ha, jus d'aloe Véra
    2.1 lécithine HT de Zinette
    2.1 lysolecithine de Zinette
    0.5 gomme carreghane iota Az
    0.5 gomme amigel Zinette
    0.8 conservateur
    Porter à chaud environ 60° même pas
    bien émulsionnée, cuillère et mixer... On obtient une gelée pas dégoûtante😁.
    Ensuite, prélever 71% de cette gelée et mettre de côté.
    Faire chauffer au bm
    20% hv de votre choix
    5% beurre au choix
    3.2 alcool cetearylique
    0.8 cire d'abeille blanche
    Une fois fondue, verser en touillant sur vos 71% de gelée aux lécithines, mixer à l'électrique.
    On obtient une belle crème corporelle
    et épaisse non grasse, veloutée.
    Le reste de gelée aux lécithine peut servir comme simple sérum où alors être intégrée dans une émulsion pour le visage, mais je n'ai pas encore réfléchi.
    J'envoie les photos à ma copine Cath, pour que vous voyez.
    Bisous Yulaan...et Sabrina tu es drôlement accro

    Posté par mlk le 03 février 2016 à 17:15
  • Voici les photos de MLK :

    Photo crème aux lécithines :

    http://zupimages.net/viewer.php?id=16/05/ycny.jpg

    La gelée et la crème :

    http://zupimages.net/viewer.php?id=16/05/3clr.jpg

    La gelée :

    http://zupimages.net/viewer.php?id=16/05/taex.jpg

    La crème 20 mn après :

    http://zupimages.net/viewer.php?id=16/05/9sqf.jpg

    Posté par Catherine le 03 février 2016 à 18:01
  • Les photos sont immenses, je ne sais pas comment les réduire...

    Elle est super belle cette crème !!!!. Mlk tu es la reine des cosméteuselécithiniennes... hihi

    Posté par Catherine le 03 février 2016 à 18:03
  • Ma chère Mlk,

    alors là, tu m'épates et je vais t'expliquer pourquoi. Je ne suis pas chez moi, n'ai rien sous la main pour cosmeter (et d'autres sujets de préoccupation) mais je suis ce post. Je suis donc retournée voir ta lady L et les commentaires. Ce qui m'a permis de me rappeler que la fameuse Sheila Gray, pionnière qui a formé pas mal de cosméteuses il y a une dizaine d'années, était une fan de la lécithine. je suis allée voir ce qu'elle était devenue et… bingo, elle lancé une gamme de produits ayurvédiques bien ficelés
    (lLetika).
    J'ai trouvé sur beauté test l'INCI complet d'une de ses créations (la crème hydra-plantes) et tu verras qu'elle a un cousinage intéressant avec ta création!


    INCI : Aloe vera leaf juice# , Rosa damascena flower water* , Cocos nucifera seed oil# ,Isoamyl laurate°, Glycerin# , Aqua°, Moringa olifera seed oil# , Butyrospermum parkii butter# , Sodium hyaluronate°, Coconut Alkanes°, Simmondsia sinensis seed oil**, Olivea europa fruit oil# , Cera flava∞ , Squalane°, Rosa moschata fruit oil# , Centella asiatica extract#, Glyceryl stearate°, Coco-Caprylate/Caprate°, Cetearyl alcohol°, Tripleurospermum maritima extract# , Alaria esculenta extract∞, Laminaria ochroleuca extract∞, Rosmarinus officinalis leaf extract*, Helianthus annuus Seed Oil# , Biosaccharide Gum-1°, Lysolecithin°, Sclerotium gum°, Xanthan gum°, Pullulan°, Glyceryl stearate citrate°, Glyceryl caprylate°, Polyglyceryl 3°, Hydrogenated lecithin°, Propanediol°, Caprylic/Capric triglyceride°, Citric acid° , Tocopherol° , Dehydroacetic acid , Sodium phytate°, Benzyl alcohol° ,Sorbic acid°, Sodium levulinate°, Sodium anisate°, parfum. linalool** benzyl alcohol**, geraniol**. (**Constituants naturels issus d'extraits de plantes)

    PS les phases aqueuses majoritaires de ses compo sont sur aloe+ eau de rose

    Posté par venezia le 03 février 2016 à 18:13
  • Cathcath merci pour ta réactivité, le temps que tu m'offres et le compliment.
    Bon, elle est jeune et va certainement évoluer. C'est du pur velours cette crème avec le frais que j'aime et facile à mettre en oeuvre si on fait la gelée aux gommes et lécithines en " extemporané". comme le Dc M.
    On peut sophistiquer si on veut et si on a des trucs biotechnologies, mais là moi ça me suffit. Bises ma copine

    Princesse tu suis le brainstorming... Le retour de Yulaan me donne toujours envie de "jouter" en faisant.
    C'est il me semble Lolitarose qui a fait un petit stage avec Sheila.
    Est ce une crème corporelle? Belle formulation qui est effectivement à ma patte cosmétique. Là pour le coup, ce sont les lécithines qui émulsifiant vraiment et les autres qui donnent corps et épaissement.
    Bises

    Posté par mlk le 03 février 2016 à 19:13
  • Mlk, tu peux pas, non tu peux pas nous livrer une formule comme celle que tu viens de nous livrer et me dire que je suis accro
    Non mais t'as vu ta crème?
    J'en veux!
    s.t.p.?
    Bon d'accord, dès que je peux, j'essaie...
    C'est trop tentant.

    Posté par S4br1n4k le 03 février 2016 à 19:18
  • Merci Michèle, je commence à y voir plus clair grâce à tes explications.

    Mlk, dis-moi, pourquoi lécithine et lysolecithine ?
    Mais j'ai bien compris que ce sont elles qui donnent le "la"
    Ta crème est superbe et, finalement, je tenterais bien cette lécithine.

    Posté par gingembre le 03 février 2016 à 19:39
  • Sabrina, tu as l'instinct, tu es curieuse, tu aimes la phyto tu es logique( moi, non) alors, je pense très sincèrement que tu n'as pas besoin de prendre des cours de chimie qui risque de t'enlever ton goût du risque et de te paralyser pour un truc somme toute que tu peux vérifier sur ta peau en direct dans ta cuisine. Les émulsifiants que nous avons ont une carte d'identité, après à toi de tester ce qu'ils ont vraiment dans le corps et de bon pour le tien et tu le fais super bien.
    Je vais tout de même essayer de t'envoyer un livre truffé de crèmes.

    Gingembre
    Comme le dit si bien Michèle les lécithines sont biocompatiles.
    2 lécithines pour majorer le pouvoir émulsifiant réel de ma gelée "extemporané" et ensuite faire une émulsion avec des épaississants et un beurre... J'ai mis du beurre d'olive de Az
    Et 20% d'un macération de verveine menthe et pouvoir mettre mes macérats c'est mon Kif total et essentiel . bises

    Posté par mlk le 03 février 2016 à 20:34
  • Je sens que je vai tester rapidement
    MLK ,ta crème est superbe .tes essais et ta créativité me ravissent .
    Il est clair que les méninges vont s activer !

    Posté par Sylvie le 03 février 2016 à 20:52
  • Merci Mlk ^_^

    Posté par S4br1n4k le 04 février 2016 à 04:30
  • Mlk,
    C'est une crème visage. Oui, Lolitarose avait fait un stage avec Sheila Gray qui était alors
    en relation avec Bilby

    Posté par venezia le 04 février 2016 à 06:57
  • Venezia dans la composition il y a pas mal de blend émulsifiants et de gommes composées, cela suppose donc à notre niveau de jongler... La gelée composée est une bonne base je pense. Ce sont des blend à la docteur straeman... Kayacaramel, m'en avait donné de ces blends mais on ne les trouve pas facilement.

    Sylvie, oui elle est belle, confortable et fraiche... Oui on cogite et ça vaut le coup pour nos peaux matures.

    Posté par mlk le 04 février 2016 à 10:40
  • En plus, elle ne vend plus de matières premières et ingrédients cosmétiques. Va falloir jongler surtout pour la crème visage.

    Posté par mlk le 04 février 2016 à 10:55
  • - Mlk et Venezia,

    Je ne savais pas que Lolitarose aussi avait fait un stage avec Sheila Gray. On aurait déjà pu s'y rencontrer ^_^

    J'ai participé à tous ses stages à l'époque et nous avions testé tous les émulsifiants naturels vendus par elle d'abord puis par Bilby mais jamais la lécithine (!).

    Sa propre gamme Pur & Simple n'en comportait pas non plus et je pense que cette nouvelle gamme est faite avec des blends comme tu dis Mlk qui permettent à mon avis d'améliorer grandement la texture.

    Si je reprends l'INCI de la crème visage, Venezia, le blend serait "Glyceryl stearate, Cetearyl alcohol, Lysolecithin, Glyceryl stearate citrate, Hydrogenated lecithin"
    si j'ôte les émollients/émulsifiants dedans.

    C'est intéressant même si nous n'avons pas de lécithine hydrogénée à notre portée, on peut épaissir autrement comme tu l'as fait Mlk avec cires et beurre d'olive.

    - Gingembre,

    Pour compléter les remarques de Mlk sur son mélange Fluid lécithine super HT + lysolécithine, je dirais que la lysolécithine est un produit modifié pour majorer son hydrophilie.

    On lui remplace un acide gras (lipophile donc) par un groupement alcool (-OH) avec comme résultante, l'augmentation de son HLB.
    Tout le monde comprend que les acides gras sont lipophiles et que l'alcool est plus soluble dans l'eau que dans l'huile. Notre lécithine modifiée ou lysolécithine devient donc plus hydrophile.

    On va dire pour simplifier que plus le HLB est élevé, plus l'émulsifiant supporte une phase aqueuse élevée.

    La lysolécithine permet alors de faire plus facilement des émulsions Huile dans l'eau, (H/E) soit les émulsions les plus pénétrantes, les hydratantes et surtout les plus agréables à appliquer sur nos peaux de poules de luxe qui veulent tout!

    Quand tu mélanges les émulsifiants entre eux, tu fabriques des HLB plus variés et tu augmentes la finesse de tes émulsions moins uniformes, moins monolithiques donc plus sensorielles.
    Ce n'est ni plus ni moins ce que nous faisons quand nous avons fait une émulsion avec des émulsifiants composés vendus sous forme de "blends" comme dit Mlk.

    - Merci Catherine pour ces photos de ouf qui me donnent envie de faire là tout de suite d'autres essais!

    - Mlk,

    Génial ce test en live!
    Je suis bluffée par la rondeur de la crème que tu as obtenue juste quelques minutes après. Dis moi comment elle a évolué aujourd'hui soit 2 jours après si je ne me trompe?
    A t-elle moussé?

    Même question pour ton jus aux lécithine. A t-il épaissi? Trop pour en faire un sérum?

    Tu répondrais à l'interrogation de Yulaan plus haut sur la fabrication de sérums à la lécithine. J'allais lui répondre que celle fabriquée par Alikéa avec de la lécithine en poudre et dont je donne le lien dans mon message est géniale à décliner.

    Elle présente l'avantage d'avoir le maximum de phosphatidylcholine qui fait la valeur des lécithines. Avec la Fluid lécithine super HT ou la lécithine liquide, on les diminue un peu quand même.

    Bravo en tous cas, tu confirmes encore là ta maîtrise de cet ingrédient. Je remarque 0.7% de gommes au final dont la carraghénanes que j'adore.
    J'ai un autre message à publier plus tard avec la fluidlécithine HT et le lubrajel natural de Zinette, moins d'épaississants et j'adore aussi!

    On en reparle?

    - Sabrinak,

    J'ai recherché un lien vers les cours dont tu parles :
    http://www.makingskincare.com/product/certificate-in-making-natural-lotions-body-butters-creams/

    Je ne sais pas quoi te dire...
    Aujourd'hui grâce à internet, on a accès à tant d'informations que l'on peut s'abstenir de faire des formations et pourtant réussir ses fabrications.
    Que ce soit en cuisine, savonnerie, loisirs créatifs, cosmétiques naturels etc.

    Tout dépend ensuite de ce que tu veux en faire.
    Si ton projet est de faire des produits pour toi, ton entourage, de t'amuser en créant, il ne me semble pas forcément utile en effet de prendre des cours sauf si ceux ci ne sont constitués que d'un livret de recettes toujours utile à avoir.
    Car sans bonnes recettes, pas de plaisir.

    Moi quand je veux faire un gâteau au chocolat, je ne veux que juste une bonne recette qui marche, facile à reproduire avec mes ustensiles et qui donne un gâteau savoureux et beau à regarder. La chimie de la cuisson du chocolat m'importe alors fort peu et je m'en fous même si je peux m'exprimer ainsi.

    Mais jamais rien en remplacera l'expérimentation après avoir lu les caractéristiques de chacun des ingrédients.
    Je peux te dire que Yulaan, sans dévoiler sa vie privée, n'a pas de formation scientifique ni cosmétique et pourtant à force de lectures et d'expérimentations il a réussi à avoir un savoir-faire et des connaissances qui transparaissent dans ses commentaires et messages.

    Si j'osais, je dirais qu'outre le fait que c'est sa nature, il est trop ficelé par la théorie et formule avec un peu de redondance parce qu'il veut bien faire et obtenir le produit parfait d'emblée.

    Alors que Mlk qui n'a pas non plus cette formation scientifique et cosmétique est au contraire peu ficelée par la théorie et expérimente de façon intuitive sans forcément être bridée par la "perfectitude".
    Mais elle est tenace et refait ce qui lui semble correspondre à ses goûts jusqu'à arriver à cette lady L que j'ai adoré.

    Cela donne donc des formulateurs différents dont j'envie la liberté ou la rigueur.
    Parce que de mon côté, je dois être peu libre, peu intuitive, trop carrée ou pragmatique mais en même temps mon vocabulaire de base étant scientifique, je ne m'embarrasse plus trop de théorie.
    L'équilibre est entre tout ça...

    Nos 3 façons de faire trouvent ici leur public et nos créations sont vraiment très différentes les unes des autres. On ne ferait peut-être pas de l'or en barre si l'on devait gagner nos vies avec mais on s'amuse beaucoup.

    Par contre, si tu veux devenir un professionnel de la fabrication de cosmétiques et pourquoi pas entrer dans l'intimité des ingrédients pour faire des formulations intéressantes, alors oui je ne saurais trop recommander de se former avec des gens qui savent et qui peuvent te transmettre les bases.
    On ne peut pas devenir écrivain sans avoir appris l'alphabet classique. La nature de chacun s'exprimera d'autant mieux que les bases auront été intégrées jusqu'à devenir une seconde nature.

    Alors regarde bien le contenu de cette formation et n'hésite pas à correspondre avec la formatrice pour voir si tu n'y perdras pas ton temps.
    Quoique, je trouve qu'il y a toujours quelque chose à grapiller quand on se forme. C'est le sel ET le poivre de la vie ^_^

    Du coup, je me suis étalée... Je reviens parce que j'ai faim...

    Posté par michele le 05 février 2016 à 13:37
  • Michèle,

    Le classicisme est une vertu que tu sais ébouriffer, ce qui rend le cocktail aussi réussi que séduisant. Et trop modeste, tu oublies d'évoquer ton génie didactique qui nous fait tant progresser.

    PS c'est incroyable que Sheila Gray ne vous ait jamais fait tester la lécithine. Car je me souviens parfaitement de ma conversation avec cette botaniste qui ne jurait que par la lécithine dont l'usage lui avait été enseigné par S.G. J'en étais à mes débuts cosméto alors, et j'enregistrais le moindre détail nouveau avec une mémoire d'éléphant, tant alors les info fiables étaient maigrelettes.

    Posté par venezia le 05 février 2016 à 13:56
  • Michèle, la crème est velours frais sur la peau et un peu mousseuse ce jour.
    La gelée aux lécithines hors frigo fait sérum, lait fluide... Pour un sérum, voir à mettre des actifs.
    J'ai aussi tenté la gelée en démaquillant, c'est plutôt pas mal du tout, ça laisse une peau déternie... Là encore à peaufiner.
    J'ai fais une crème visage hier... Elle est superbe.
    En gros
    57% hydrolat, actifs aqueux, extraits,
    13% de la gelée aux lécithines et gommes.
    4% glycérine
    1% Stabnatural

    14,5% synergie d'hv
    3.5 alcool cetearilyque
    2.3 émulsifiant L
    0.7 cire d'abeille blanche
    2% beurre d'olive

    1% talc HLC biowell cosmetic( il y a de la lécithine hydrogénée dedans).
    Az à un karité enrobé à la lécithine.
    1% lauroyl lysine, touche de douceur chez Az.
    Conservateur
    Crème blanche et épaisse qui pénètre à la vitesse de l'éclair et laisse une peau rebondie et unifiée.
    Je vous l'amène Mercredi

    Posté par mlk le 05 février 2016 à 14:23
  • Ohlàlà les copines, nul doute que vous allez vous régaler mercredi à échanger et discutailler autour de ces belles crèmes. Bonne rencontre !

    Posté par Catherine le 05 février 2016 à 14:29
  • J'ai encore dans l'idée de partir de la base de la gelée aux lécithines en mettant le même pourcentage des lécithines + un certain % de MF qui va
    Lui aussi dans l'eau, ce qui me ferait un " blend" à défaut me servirait aussi pour autre chose.
    Cathcath, je t'enverrai les photos quand je serais chez moi.
    Moi, j'ai bien mangé+ des bonnes crêpes by ma Dada

    Posté par mlk le 05 février 2016 à 14:53
  • Te voilà bien inspirée mlk, c'est si intéressant de te regarder créer!

    Michèle, encore une fois je reconnais ton ouverture d'esprit et ta capacité de synthèse. Chapeau!

    Alors voilà, oui, je voudrais bien aller à la source et comprendre ce que je fais. Pour la raison simple que cette passion prend des allures de commerce, et maintenant des gens que je ne connais pas viennent, attirés grâce au bouche à oreille. Ça a commencé avec des proches, mais là je sens une responsabilité et je veux être bien certaine de répondre aux normes de santé publique. Je ne ressens pas d'insécurité avec les produits anhydres, mais les émulsions, c'est un autre monde... Je refuse de les vendre, sauf celles qui ont été testées et approuvées sur une période de plusieurs mois (ça n'en laisse que 2).

    Ici, moins de bâtons dans les roues pour se partir en affaire, mais beaucoup d'étapes, que je franchis presque malgré moi (assurances, enregistrement des recettes à la santé publique pour approbation, enregistrement d'une entreprise, etc.). Un beau problème, je ne me plains pas.

    Alors oui, je vais la faire, cette formation, car j'ai trop de points d'interrogation. Je commence à jongler avec le HLB, les mélanges d'émulsifiants, les stabilisants, etc. Parfois, je constate avec bonheur que mon intuition est tombée pile sur le bon truc, mais d'autres fois, non.

    À la demande si on peut tout de suite aller dans le "advanced level" sur makingskincare.com, voici la réponse :

    You can go straight to the advanced level if you are confident that you already know, for example:-
    - that stabilisers are vital, what they are and how to use them
    - how to make your lotion more/less: greasy, thick, moisturising
    - how to calculate the water amount and make up for water evaporation
    - an "effective" combo of natural preservative blends
    - which emulsifiers are tricky to use and aren't so effective and which ones are effective and how to apportion them
    - differences between a moisturiser, lotion and body butter
    - how to work out how much emulsifier is needed for any given recipe
    - what amounts of oils, humectant etc are recommended for different skin types
    - how to reduce soaping/whitening
    - how to reduce froth/air bubbles
    - how to determine shelf life
    - how to make your product more stable

    Très humblement, je ne peux pas dire que je maîtrise chacun des points mentionnés.
    Déjà, je vois qu'elle privilégie le 20 minutes hold (maintenir la température de l'émulsion à 70ºC pendant vingt minutes) et j'aimerais bien comprendre quelle est la théorie derrière tout ça. Il semble y avoir de la controverse à ce niveau... Remarque, elle fait aussi des émulsions à froid et démontre une grande ouverture pour garder cela le plus naturel possible, tout en respectant les normes de santé publique.

    Je suis une grande fille, assez grande pour prendre ce que je veux bien prendre et ne pas me laisser submerger par la théorie. Faites-moi confiance

    Posté par S4br1n4k le 05 février 2016 à 15:10
  • Sabrinak,

    Alors n'hésite pas à refaire les choses de zéro et éventuellement à te faire aider pour la formulation par un labo car évidemment les stabilités, péremptions etc. sont capitales.

    De plus faire le bon choix de ses ingrédients me semble indispensable aussi car il y a bien entendu plein d'ingrédients qui ne sont pas à disposition des cosmétiques maison et qui peuvent améliorer, aider, rendre rentables les produits finis...
    Tu n'auras que l'embarras du choix et c'est dommage de se limiter à ceux que tu as actuellement expérimentés.

    L'aspect financier étant alors un paramètre non négligeable, il faut aussi penser au reste (packaging, visibilité, cohérence de la ligne...). Même pour une marque de niche.

    Nous avons eu le plaisir de connaitre comme tambouilleuse maison Alikéa dont je parle dans ce message à propos de la lécithine et qui a créé avec un certain succès la gamme De Novo:
    http://denovo-beaute.com/

    Je te souhaite le même destin ^_^ surtout si la réglementation semble plus souple au Québec, fonce ma belle!

    - Mlk, un message spécial lécithines sur Peauxcibles?
    Tu ne pourras pas y couper

    Je suis épatée que tu aies encore en ta possession des ingrédients de Biowell Cosmetic. La boutique semble fermée? Dommage qu'elle n'ait pas percé plus que ça.
    http://www.biowellcosmetic.com/

    Quel est ce karité enrobé de lécithine chez Aroma zone?

    - Catherine, saute dans le train!

    - Venezia, merci pour le compliment!
    J'ai une vocation de passeuse qui se manifeste par la pédagogie... C'est énorme pour moi qui ai longtemps fait des cauchemars parce que je ne voulais pas ressembler à une maitresse avec mes robes sahariennes

    - Alors mon Yulaan

    Youyou! Youpi!!! Qu'est-ce qui t'a piquée de revenir ainsi au milieu de la lécithine pour nous faire un bisou?

    Je suis bien contente que tu viennes nous presser le crâne, il y a encore un peu de jus on dirait

    Pour le sérum, je ne pense pas que ce soit utile de formuler avec le polymère de Biowell cosmetic qui a sa propre sensorialité et qui fait la structure comme le ferait a lécithine. Les gommes me semblent plus intéressantes pour améliorer la stabilité.

    Le jus de lécithine de Mlk me semble tout à fait bien pour former la colonne vertébrale de ton sérum. Même sans le fluid lécithine super HT, tu peux partir de la lécithine en poudre et ajouter les structurants que tu désires.

    Dans une émulsion plus visqueuse, je pense comme toi que le couplage avec d'autres émulsifiants est indispensable.
    Les labos semblent indiquer:
    . les glycéryl stéarate et autres estérifiés
    . les glycéro-esters (CG90 mais pourquoi pas cire n°2, Emu L ... )
    . et Mlk a testé le stabnatural avec joie semble t-il.

    Je pense qu'on les choisirait en fonction du rendu plus ou moins protecteur avec en outre les variations possibles en association avec cires, beurres...

    Posté par michele le 05 février 2016 à 15:50
  • - Colchique,

    Je trouve super intéressant de remettre le lien vers ta crème à la lécithine en poudre que tu as couplée à du CG90 aussi.
    Je mets ici la trame pour celles qui veulent tester avec peu d'ingrédients:

    0.5% lécithine poudre
    1.5% CG90 ou cétéaryl glucoside
    3% sorbitol ou glycérine
    5% karité nilotica ou beurre fin
    5% HV
    2% cétyl esters ou épaississant fin sinon je dirais 1% d'un épaississant classique (alcool cétylique, alcool cétéarylique, acide stéarique...)
    eau, actifs, conservateurs... pour 100%

    Merci beaucoup Colchique!

    - Patsch,

    Oui sans conteste, lauroyl lysine convient.
    Mlk a testé ci dessus à 1% donc saute le pas!

    Et surtout reviens nous dire si tu as auss ide la joie à utiliser ces crèmes lécithinées.

    - Loulou,

    J'y reviens sans cesse à ces crèmes car c'est assurément celles qui me réussissent bien.
    Il faut pour moi un peu plus de corps gras à présent donc j'use et abuse de sérums huileux par dessus.

    Je vais donc en formuler un avec de la lécithine comme celui de Yulaan, qui était une vraie merveille encore :
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2012/12/29/25977166.html

    - Sylvie,

    Oui le mode opératoire peut sembler bizarre mais il convient bien au CG90 mais aussi aux lécithines car il ne faut pas les chauffer trop fort.

    Le fait d'y verser la phase aqueuse à 80° hors du bain marie permet de baisser rapidement la température à un niveau acceptable pour elles tout en réalisant la fonte des ingrédients malgré tout.

    Posté par michele le 05 février 2016 à 16:04
  • Là je n'ai pas le temps mais je reviens vite, S4br1n4k, pour te dire quE j'ai aussi eu mon lot de ratés et de formulations foireuses...

    Et que je tends à épurer mes formulations ces temps ci

    Et aussi que je fais aussi beaucoup de formules à l'instinct

    Posté par Yulaan le 05 février 2016 à 17:04
  • Yulaan, reviens et pas pour mes noces
    😀. Tu fais marcher mes neurones .

    Michèle, une fois ma gelée faite, je ne la chauffe presque pas, juste à la fonte des gras et cires et je démarré l'émulsion au Bm en versant la phase huile sur eau et retiré pour mixer.
    Moi aussi je trouve que tu es une belle passeuse.... Nous avons tous été un lové de nos maitresses... Enfin les belles et gentilles. M'énerve ce truc qui écrit ce qu'il veut

    Posté par mlk le 05 février 2016 à 18:01
  • Je trouve vos commentaires et les expériences de Mlk super intéressantes !
    Bon faut tout relire à tête reposée ....
    Michèle ,il est bien plus facile pour moi d innover ,inventer ,expérimenter en cuisine qu en cosmétique, hier ,j ai même fait du pain avec des lentilles broyées ,et tout ça sans gluten ,obligée .

    Pour l avoir vérifié maintes fois ,il est vrai que rien ne vaut l expérimention qd on connaît bien les ingredients ,alors pourquoi avoir peur ?

    Du coup ,j envie Mlk qui ose et qui a tant de savoir faire !!!!
    Sabrina ,tu nous tiens au courant ,une vraie étoile filante ,bravo ....

    Michèle ,Venezia à raison ,c est grâce à toi que l on avance et que l on créé ,merci

    Posté par Sylvie le 05 février 2016 à 23:01
  • Oui, à plusieurs cerveaux c'est fou où ça peut aboutir!

    On pourrait presque se lancer un défi lécithine... Non? (elle est folle, vous dites?)

    Pour ce qui est du commerce, du calme, si c'est possible ici, on peut aussi choisir de prendre ça lentement. C'est le choix que je fais. Obligations et responsabilités familiales ne me permettent pas d'appuyer sur le gaz et passer en 5ème vitesse. Tout doux, tout doux.

    Merci Michèle de confirmer ce que je pense aussi.

    Yulaan merci de me rassurer, mais t'en fais pas pour moi, ton langage complexe me fait travailler, certes, mais à chercher à comprendre j'apprends forcément quelque chose et j'aime ça! Sans faire exprès, tu as démarré une réflexion sur l'émulsifiant coeur de crème, sa composition est peut-être une solution à une de mes quêtes pour une texture de crème pénétrante nourrissante et non grasse. J'y reviens après avoir testé une des formules de Michèle avec cet émulsifiant qui m'a laissée plutôt surprise tant l'absorption était rapide, malgré la forte proportion de karité http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2015/01/31/31397232.html, mais frustrée aussi, parce que je voulais plus d'hydratation.

    Mlk, tu me fais rêver.

    Venezia, grande dame, c'est toujours un plaisir de lire tes interventions.

    Posté par S4br1n4k le 05 février 2016 à 23:44
  • Sabrina, sur Potions mon 1er post était un goulbi goulba à base de lécithine et mf...moche, mais qui m'a permis d'expérimenter et voir que les 2 ensembles pouvaient me permettre d'avoir un scrub, un truc lacté, des fondants, voire un démaquillant... Pédagogie formulatrice de Michèle, j'ai progressé.

    @Michèle
    Sur Az c'est du talc enrobé mais erreur avec des cires et karité.
    Par contre en cherchant je suis tombé sur Aromantic qui vend un écogel à la lysolecithine et gomme, produit phare de Lucas Meyer ...donc ma gelée maison tient la route.
    J'espère que Biowell continue son activité car elle a d'excellents produits dont le gluconate qui entre dans la composition du lubragel et le talc Hlc

    Posté par mlk le 06 février 2016 à 10:20
  • www.aromantic.co.uk/home/products/thickening-agents/emulsigel-eco.aspx
    Lien

    Posté par mlk le 06 février 2016 à 10:27
  • Wahou j'en ai manqué des causeries autour du chaudron. Merci Michele pour cette recette ... Il faut d'abord que je me procure certains ingrédients. Alors à suivre 😉

    Posté par Rokia le 08 février 2016 à 02:54
  • Biowell cosmetic est toujours ouvert, j'ai reçu confirmation😊

    Posté par mlk le 08 février 2016 à 12:51

Commenter l'article