Eau et saponification

Savonnerie

Par patsch

miel_ol_o1

 

Hello les addicts de Potions etChaudron !

 

Aujourd'hui un petit article sur l'importance de l'eau en saponification

Il sera question de la saponification ayant pour réactif , l'hydroxyde de sodium

ou soude caustique ou NaOH , afin de produire des savons durs

Il se présente en paillettes ou perles et devra être dilué dans une certaine quantité d'eau ou de liquide aqueux afin que la réaction chimique puisse se faire

C'est ce que nous appelons la lessive de soude

Qui peut d'ailleurs s'acheter toute faite mais sans avoir le choix de la concentration , ce n'est donc pas le propos

Les calculateurs nous indiquent très précisément le poids de NaOH à utiliser , pour une recette donnée , en fonction du surgras choisi

 

Mais qu'en est-il de l'eau ??

 

Par défaut , le calculateur (médrulandia ) nous indique une concentration de lessive de soude de 28%

C'est à dire 28 g de NaOH et 72 g d'eau par 100g de lessive de soude

La saponification se fera sans problème mais très souvent , le savon restera tendre et pas facile à démouler rapidement

C'est bien connu , les savonnières sont toujours impatientes de démouler ...

N'est-ce-pas ???

A part Michèle  ... peut-être ;-)

Un clin d'oeil tout particulier à toutes   les débutantes  du groupe des savonneuses du Québec sur FB  :-D

Ce sont elles ,  qui justement utilisent cette concentration par défaut

et qui se désolent d'avoir un savon mou et pas démoulable au bout de 24 heures

 

La solution ? attendre ... ou comprendre ...

 

Ainsi , pour la plupart des recettes cette concentration est trop basse (trop d'eau) pour produire un savon dur et démoulable rapidement

 Augmenter la concentration de la lessive de soude apporte beaucoup d'avantages

Cependant  , on ne le répétera jamais assez , il s'agit de prendre toutes les précautions indispensables à la manipulation de la soude

Masque , lunettes , gants et manches longues

 

Les avantages :

- un démoulage rapide et un savon  dans lequel les doigts ne s'enfonceront pas ;-)

   certain(e)s se reconnaîtront ...LOL

- un temps de cure plus court puisqu'en mettant moins d'eau le savon en aura moins à perdre

- la possibilité de faire des ajouts aqueux , comme certain(e)s affectionnent .

   A savoir , jus ou purée de fruits ou de légumes , laits et parfois même crème hydratante

- une nette réduction de la cendre de soude ainsi que des rivières de glycérines

   que certain(e)s trouvent inesthétiques

- la phase de gel sera également évitée , certain(e)s ne la désirant pas

 

Néanmoins , il faut savoir que la trace arrive plus vite et accélère la saponification et ce d'autant plus qu'on savonne à T° élevée

Je dirais que plus la recette est composée d'huiles fluides ,

plus la concentration peut-être augmentée

Rappelez-vous mon Castille pour demain

castille6

Mais  les recettes composées d' un fort % de gras durs peuvent donner des savons difficiles à trancher ou friables si la concentration est trop élevée

il faut trouver le juste équilibre pour chaque recette mais  je pense que 30% est un minimum

Bien sûr , il ne faut pas aller au-delà d'une concentration à 50%

l'hydroxyde de sodium a besoin de l'équivalent  de son poids en eau pour bien se dissoudre

 

J'ai fait toutes ces constatations après de multiples essais car je n'avais pas souvent , 

ou alors de façon partielle , les réponses à mes questions .

La lumière s'est faite à la lecture du livre de Kevin M. Dunn  intitulé Scientific Soapmaking qui m'a confortée dans mes constatations

 

J'espère que cet article sera utile à de nombreux lecteurs

A bientôt ! et longue vie à Potions et Chaudron :-D


Autour du chaudron

    Un article précieux Patsch. C'est bien de revenir aux bases, ce sont les articles les plus lus sur Potions.

    Je ne fais pas de savon, et je n'aime pas le Castille, mais ton "Castille pour demain" est presque tentant. je découvre des articles que j'ai manqué et j'adore ça. Merci ^_^

    Posté par Yulaan le 22 mai 2016 à 17:52
  • Merci Patsch
    Pour ce partage d'expérience. En effet depuis ton castille pour demain et la découverte du safour, j'avoue que je n'ai plus fait de savon en saponification à froid. Et vu que j'adore l'huile d'olive les 100% olive c'est presque tout ce que je fais actuellement comme savon 😊

    Posté par Rokia le 23 mai 2016 à 02:07
  • Merci Patsch ! C'est toujours utile de reparler de tout ça.
    Bisousss

    Posté par Cannella le 23 mai 2016 à 04:15
  • Comprendre si on ne veut pas attendre....😃 , cela me plaît Patsch.
    C'est depuis effectivement ton Castille pour demain que je saisis plein de trucs...sur potions, c'est assez nouveau ce genre d'explications, plus courants sur les forums... épisode 1 .. il y a forcément une suite !!!! à la Patsch😉

    Posté par mlk le 23 mai 2016 à 12:38
  • Patsch, un article utile pour beaucoup de personnes je pense. Oui, on attend la suite !

    Posté par Catherine le 23 mai 2016 à 14:53
  • Super ton article et merci pour tes explications claires .
    Quel courage pour faire tous ces essais : bravo .

    Posté par Sylvie le 23 mai 2016 à 21:17
  • Merci pour tous tes conseils précieux patsch!!!! Tu m'éclaire tjs avec tes explications 😊
    Merci
    Fanny😉

    Posté par Kickamod le 23 mai 2016 à 22:55
  • Encore un article intéressant et intelligent, décidément, j'aime ce blog !! Merci pour cet éclairage, il est bon de se reposer des questions parfois... et pour les moins douées comme moi, d'avoir des explications Le "castille pour demain" que j'ai fait en suivant fidèlement le mode opératoire est juste top ! Merci pour le partage !

    Posté par Véro le 24 mai 2016 à 09:23
  • Bravo Patsch !
    Un article très utile pour les débutants et les autres
    Toi, si tu n'existais pas, il faudrait t'inventer !

    Posté par gingembre le 24 mai 2016 à 12:41
  • Super article.merci beaucoup pour le partage. Je profite d'être ici pour savoir si quelqu'un à des nouvelles de colchique elle ne publie pas depuis un moment alors je m'inquiète un peu et d'autres personnes aussi...

    Posté par Mamajdida le 24 mai 2016 à 15:20
  • Il y a aussi possibilité de faire deux batch avec concentration de soude différente et de les couler de façon a faire un marbrage sans ajout de colorant comme ici https://youtu.be/9yaXWiZNyzU mais peut être connaissez vous déjà. ...moi je viens de le découvrir. ...ca a l'air sympa

    Posté par Mamajdida le 24 mai 2016 à 15:46
  • C'est super que tu partages tes explorations et tes lectures comme ça, très chère amie <3

    Yulaan, Patsch s'est réconciliée avec le castille et dans son sillon, je m'en suis entichée aussi. Le castille "à la patsch", c'est pas de la rigolade!

    Posté par S4br1n4k le 24 mai 2016 à 16:57
  • Merci Patsch pour ce rappel de base. Je suis d'accord avec toi, le livre de K. Dunn est très intéressant.

    Posté par Loulou le 24 mai 2016 à 17:48
  • Patsch, tu as une façon trop géniale de parler de la saponification de manière technique et claire!!!! Tu es trop forte. Je dois faire du castille, j'ai juste besoin de temps, de cuisine libre et d'enfants pas dans les jambes, alors je vis sur mes stocks, qui fondent... comme du savon...
    C'est drôle mamajdida, je pensais à colchique hier justement, en sortant un savon 100% coco pour les cheveux, que je fais suivant une recette à elle.
    Merci patsch pour tes conseils précieux.

    Posté par Nanette le 25 mai 2016 à 17:44
  • Merci Patsch, j'aime ce retour sur les bases que nous avons quelquefois zappées.
    J'ai fait un castille avec réduction d'eau et au four... sauf que j'ai oublié de changer le surgraissage (8 au lieu de 5).
    Mes savons sont criblés de petits trous. Je les ai lavés pour leur rendre un peu de beauté mais je ne sais pas si cet aspect est bien dû au gras en trop.
    ...Savonnerie toujours surprenante !

    Posté par chabou le 26 mai 2016 à 08:03
  • Oui nanette on est vraiment inquiète pour colchique je voudrais vraiment la savoir en bonne santé et tout est tout toi même tu sais l'état dans lequel j'étais quand j'ai appris pour coccinelle. ...colchique est quelqu'un que j'apprecie beaucoup comme tous ceux qui ont été adorable sur le forum patient et m'ont beaucoup apporté. Vraiment si vous avez des nouvelles contactez moi par ce que ca me turlupine pas mal. Je vous lis beaucoup et pense souvent à vous. Nanette toi tu ne quitte pas ma tête en ce moment. Gros bisous à tous.et excusez moi de pourrir l'embiance mais quand on apprecie les gens on est heureux de les savoir bien...

    Posté par Mamajdida le 26 mai 2016 à 18:18
  • Yulaan ! quel plaisir !
    Oui , un article de base dont on ne trouve pas beaucoup d'articles , coté francophone .
    Michèle devrait bien avoir un castille fait de cette façon , pour toi ? non ?
    Sinon, je t'en envoie un ...

    Rokia ! merci de ta visite ! tu as raison , si simple et si gratifiant
    Le jour où je ne fais plus qu'un savon ...ce sera celui-là !

    Cannella ! ravie de te lire , ici !
    Oui , beaucoup de copines m'ont demandé cet article

    Mlk :-* , je savais que , comme moi, tu préférais comprendre ! LOL
    Une suite ? beuhh ...je vous laisse un peu travailler , quand même

    Catherine , toi aussi ...mais c'est une collusion ! lol

    Sylvie , avec la passion , ça va tout seul ! tu sais bien

    Posté par patsch le 26 mai 2016 à 22:01
  • Vero , merci de venir nous faire part de ton enthousiasme et de ta réussite .
    Je suis ravie

    Merci , Gingembre ! toi qui m'a toujours aidée et soutenue ! je t'embrasse <3

    Merci de ton passage Mamajdida
    Catherine a fait un très bel article au sujet des concentrations différentes ...tu as de la lecture en retard ! LOL
    Je te mets le lien , il est trop top !
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2015/11/22/32963932.html


    Très chère Sabrina , un article dont tu n'as vraiment plus besoin , tellement tu galopes


    Oui , Loulou , la base et j'ai été confortée dans mes expérimentations , par le livre de Kevin Dunn
    Toute savonnière devrait le lire , même s'il est un peu âpre à lire ...

    Nanette , si les explications sont claires , tant mieux ! c'était le but
    J'espère que tu pourras essayer le castille , si facile et agréable

    Chabou , les petits trous sur ton savon sont dus à une T° trop élevée de ton four .
    Le surgras ne peut être en cause
    Si ce sont des savons individuels , il faut les mettre moins longtemps au four ou à T° plus basse .

    Désolée pour les questions concernant Colchique , je n'ai pas la réponse

    A bientôt et merci à tous les lecteurs silencieux

    Posté par patsch le 26 mai 2016 à 22:20
  • Je vais lire de ce pas le lien que tu m'as mis merci. Et pour colchique peut etre que quelqu'un d'autre en aura inch'allah

    Posté par mamajdida le 27 mai 2016 à 12:38
  • Merci Patsch!
    Ce message fort utile permet de faire évoluer la manière dont certaines personnes utilisent les calculateurs et leurs indications.

    Je n'utilise pas Mendrulandia mais surtout MMS qui donne une fourchette pour le poids d'eau à utiliser.
    Généralement je choisis un poids moyen souvent proche des 30% de concentration que tu indiques. C'est peut-être pour cela que je suis naturellement patiente avec le démoulage des savons ?

    J'ai comparé avec 100g d'huile d'olive et on est dans les clous avec ces deux calculateurs:

    100g huile d'olive à saponifier
    MMS donne 12.87g de soude pour un surgras de 5% et une fourchette d'eau de 25 à 38g soit 31.50g de moyenne
    Mendrulandia donne 12.9g de soude pour un surgras de 5% et 30g d'eau

    Je suis d'accord avec toi pour cette base de 30% du poids des huiles à saponifier comme valeur d'eau de dilution de la soude.
    J'ai expérimenté avec diverses formules sans casse.

    Par contre, il me semble que plus on concentre la soude, plus la phase de gel est présente. A vérifier?

    Quel % de corps gras durs peut-on considérer comme fort d'après toi?
    Mes formules contiennent généralement 60% de gras durs y compris le coco.
    Il me semble que ce sont surtout les gras dits durcisseurs qui comptent (palme, karité, cacao, beurre de manque, gras animaux ...).
    Quoique ces derniers me semblent peu durcisseurs mais j'en ai moins l'expérience quand même.

    Le coco pour moi est une huile et non un beurre au sens strict et du coup il ne participe que peu à la fulgurance de la trace et l'influence de l'eau sur ce facteur.

    La dilution de la soude à 50% me semble risquée non?
    On faisait des concentrations importantes de soude à une époque je crois bien mais je trouvais le grain du savon moins lisse, moins beau quand même.
    Il faut suffisamment d'eau pour que toutes ces molécules de soude et d'acides gras se frottent les unes aux autres, ça augmente quand même les surfaces de contact je pense.

    Enfin je trouve cette activité géniale car on ne pourra jamais en faire le tour! Il y a toujours un truc à prendre et je te remercie pour ton partage.
    Je vais ressortir mon Kevin Dunn...

    J'en parlais ici :
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2012/03/24/23427222.html
    mais depuis, il dort dans la bibliothèque.

    Il ne semble pas rigoler tous les jours Kevin

    Merci infiniment ma Patsch! J'en rajoute une couche? Tome 2 dès que tu veux!

    Posté par michele le 27 mai 2016 à 13:32
  • Que se passe t-il avec Colchique?

    Posté par michele le 27 mai 2016 à 13:44
  • Michèle pour colchique je ne sais pas on est plusieurs a ne pas savoir ce qu' elle devient ou si elle va bien et du coup on s'inquiète si tu as un moyen de la joindre et la sait en forme peux tu nous le dire stp. On ne veut pas la déranger mais juste savoir si elle va bien... bisous

    Posté par Mamajdida le 27 mai 2016 à 22:53
  • Pour Colchique,

    J'ai fait tout ce que je peux pour la joindre,( SMS sur son portable, message privé sur les cèphées où j'ai lancé un appel, MLK l'a également appelée) mais pas de réponse.

    Posté par venezia le 30 mai 2016 à 09:40
  • En effet je n'avais pas réalisé que son dernier message datait d'il y a plusieurs mois déjà.
    Espérons que ce silence n'augure rien de mauvais dans la vie de Colchique mais un simple désir de se tenir éloigné des internets.

    Posté par michele le 30 mai 2016 à 10:26
  • Merci Patsch de partager ton expérience. Je savonne avec des concentrations ultra fortes depuis peu. 1,3:1 souvent. Et je suis ravie! Mes savons se démoulent en qq heures. Pas de cendre. Ils fondent beaucoup moins vite.
    Inconvénient. Il faut vraiment les chauffer pour une phase de gel. Sans gel, les savons sont friables, les coins s abîment.
    Je n ai absolument pas d accélération. Mais je mix un peu. J travaille presque toujours à l émulsion. Je dirai meme au contraire que mes savons restent tres liquides très longtemps depuis que j utilisé ces basses concentrations. J ai une recette inouïe pour LS marbrage, qui tourne autour de 3 tiers: coco, saindoux, tournesol. Elle reste souple au moins 30 min avec une lessive très concentrée. C est stupefiant. Et le savon est blanc fluo, donc j arrive enfin à faire de beaux bleus que bousille sinon l huile d olive ou de ricin...
    Il faut vraiment expérimenter. Parfois certains résultats peuvent sembler contradictoires. Je pense qu il y a tant de paramètres qui entrent en jeu qu on ne les prend pas toujours bien tous en compte.
    Merci à toutes pour tout ce que j ai appris ici!

    Posté par Madame Propre le 14 octobre 2016 à 05:45
  • Je me permets de te remercier toi, Madame Propre, pour ce partage. J'aime beaucoup réduire la quantité d'eau suite aux super conseils de Patsch, mais je suis toujours un peu embêtée pour les marbrages, j'hésite. Tu nous partages une belle piste, là, merci pour ça.

    Posté par S4br1n4k le 14 octobre 2016 à 05:52
  • Coucou Madame Propre
    Tu savonnes à une concentration de la lessive de soude de 43% environ (ratio 1,3 eau/ 1 soude )

    Pour moi , deux choses se mêlent dans ton message :

    D'une part , j'ai constaté que c'est difficile de concentrer fortement avec une grande proportion de gras durs dans la recette .
    Car justement , dans ce cas , le savon peut devenir friable .

    D'autre part , la frontière entre émulsification et trace fine est ténue .
    Certaines savonnières m'ont effectivement montré leur savon , tout friable , un peu comme de la cendre de soude profond dans le savon .
    Et c'était toujours suite à un marbrage avec une trace très très fine ...

    J'ai moi même eu ce problème là et je sais aujourd'hui que je n'avais qu'une émulsification .
    Ce stade là , ne doit pas suffire pour que la saponification se passe dans des conditions optimales

    L'avenir dira si je tiens la bonne piste

    Bise à toi

    Posté par patsch le 14 octobre 2016 à 15:47
  • Ahah Patsch! donc pour toi, j'ai beaucoup d'eau? C'est drôle ça!

    Moi je me base sur Soapcalc. Et c'est vrai que les % auxquels je pense, c'est le ratio par défaut de 38% d'eau/huiles, et non par rapport à la soude... 1.3:1, c'est en effet par rapport à la soude que je e mesure, et ca fait un liquide qui contient 43% de soude! Et pourtant, en % d'eau par rapport à l'huile, c'est bien sûr assez peu!

    Pour l'effritage... je pense que c'est le gel, car j'ai fait deux savons avec la même concentration de 1.3:1. le premier, je l'ai laissé dehors exceptionnellement (d’habitude je les mets au four à 35/40). Il se casse très facilement à la découpe. Du coup, le lendemain, il fallait que j'en refasse un autre pareil, et je l'ai mis au four lui! Et là, il s'est découpé tout comme il fallait. J'en ai déduit que le gel avait fait la différence.

    Car avec 38% d'eau par rapport à l’huile, meme laissé dehors, le savon passe par une phase de gel naturellement. La température monte très vite quand il y a de l'eau. Mais avec peu d'eau, la température mote moins, et en fait, je trouve que le savons reste fluide plus longtemps. Je sais, ce n'est pas ce que l'on dit généralement.

    Je suis nulle en chimie, mais mon explication c'est que la chaleur étant un catalyseur dans quasi toutes les réactions chimiques, plus d'eau impliquant plus de chaleur, cela implique une saponification plus rapide et donc une évolution beaucoup plus preste de la pâte.

    Qu'en penses tu?

    Posté par Madame Propre le 14 octobre 2016 à 16:35
  • Madame Propre , si tu relis mon message , tu verras que je ne dis pas que tu as beaucoup d'eau .
    Forte concentration veut dire "peu d'eau "
    C'est bien de "lye concentration " dont nous parlons toutes les deux

    Perso , ce " water as % of oils weight " m'a cassé les pieds car je n'en trouvais pas les fondements
    c'est cet article de Kevin M. Dunn qui m'a éclairé :

    http://www.wholesalesuppliesplus.com/education/chemistry/water-discount-in-cold-process-soapmaking-part-1.aspx

    Ensuite , c'est sûr qu'avec une lessive de soude concentrée et une T° d'émulsification basse , la phase de gel ne pourra être atteinte sans passer par le four .
    Pour certaines concentrations , il faut même un four très chaud pour l'atteindre .

    J'ai traduit , un article de Kevin M. Dunn expliquant bien ce phénomène ...
    L'as-tu lu ?

    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2016/09/19/34115056.html

    Et pour l'effritement de ton savon, je pense à une trace trop légère ( + peut-être une T° trop basse ) car j'ai souvent vu ce phénomène mais effectivement , une mise au four bien chaud doit pouvoir rattraper ça

    Posté par patsch le 14 octobre 2016 à 22:20
  • Merci pour le lien vers cet article. Dommage qu il n'ait pas écrit la suite promise!
    Peut être prendrai je le temps de tester l impact de la trace sur la friabilité un jour. C est en expérimentant que j apprends vraiment, mais il faut le faire avec précision.
    Ça sera pour plus tard car avec Noel qui arrive, il faut préparer bien des savons!

    Merci de cet echange Patsch!
    Excellent WEEK end, je te souhaite de beaux savons!

    Posté par Madame Propre le 15 octobre 2016 à 07:36
  • Merci Patsch pour le lien que tu donnes ,comme toi j ai toujours été ennuyée par ce "water as % of oils weight",c est un peu plus clair pour 😉

    Sais tu si il y a une traduction du livre de Kévin M Dunn ? Mon anglais est resté scolaire .....J ai cherche ,mais pas trouvé !
    Bises et très bon dimanche 👍

    Posté par Sylvie le 16 octobre 2016 à 08:16
  • Madame Propre , d'autres articles de Kevin M. Dunn suivront
    A bientôt pour la suite de tes expérimentations !

    Oui Sylvie , cet article m'a enfin donné une réponse à cette question récurrente .
    Non, hélas , il n'y a pas de traduction en français du livre de Kevin M. Dunn mais avec le traducteur et des bases scolaires et ... un peu de patience , tu devrais y arriver .
    Je peux t'aider aussi si tu veux

    Bises à toutes et bon début de semaine !

    Posté par patsch le 17 octobre 2016 à 11:00
  • Votre conversation est très intéressante les filles!
    J'apprécie ces échanges qui sont instructifs et permettent à ceux qui en ont le goût de continuer longtemps encore après publication de faire des expériences avec leur savon.

    Je pense aussi que les fortes concentrations en soude demandent une formule :
    - soit très riche en acides gras instaurés comme le tournesol par exemple
    - soit une formule contenant peu de gras durcisseurs végétaux (je ne pense pas aux gras animaux qui restent longtemps malaxables)
    - soit carrément que de l'olive comme le "castille pour demain" de Patsch

    L'association forte concentration de soude plus gras durcisseurs a toujours été dans mes essais un peu rock n' roll quand même.

    Madame Propre, si je reprends la formule que tu aimes bien et dont tu parles dans ton premier message :
    "J ai une recette inouïe pour LS marbrage, qui tourne autour de 3 tiers: coco, saindoux, tournesol. Elle reste souple au moins 30 min avec une lessive très concentrée. C est stupefiant."

    Elle contient du tournesol réputé pour être un excellent ralentisseur de trace associé à du saindoux, gras animal qui comme l'huile de coco durcit dans le bol assez lentement contrairement à l'huile de palme par exemple qui est riche en palmitique aussi mais végétal.

    Autre remarque quand tu dis :
    " la chaleur étant un catalyseur dans quasi toutes les réactions chimiques, plus d'eau impliquant plus de chaleur"
    Je me demande si plus d'eau ne permet pas aussi une plus grande surface de contact de la solution de soude avec les molécules de corps gras et du coup cela pourrait accélérer la réaction de saponification?

    Merci encore à vous 3 pour vos neurones extra frais!

    Posté par michele le 18 octobre 2016 à 16:56
  • Bonsoir Michele, c est sur que l huile de palme accélère beaucoup la trace. Je trouve meme qu elle réagit souvent mal avec les parfums, précipitant une trace qui sinon peut être gerable. Mais elle apporte une onctuosité agréable.
    C est long d appendre à bien combiner les recettes, les couleurs, les parfums pour un résultat optimal. Au début on subit beaucoup, et peu à peu, on arrive à utiliser la chimie pour rejoindre un objectif. C est passionnant cet apprentissage.
    Ce blog est une grande source de connaissance!

    Posté par Madame Propre le 18 octobre 2016 à 21:36
  • produit maison

    Bonjour, j'ai une question.
    Dans quel conditionnement conserver ses produits cosmetique et avec quels outils faut-il les manipuler ?
    Car par exemple j'ai lu que pour les dentifrice il ne fallait pas manipuler les ingredients avec du metal ou de l'alluminium, et il ne fallait pas conserver le dentifrice dans du plastique mais du verre.

    Du coup quel outils il faut utiliser pour faire ses produits sans alterer les ingredients ?

    Sur un autre blog il disait d'utiliser une spatule en bois sauf que mon copain qui est cuisinier m'a dit que en cuisine c'était interdit car le bois se gorge de bacteries.

    Je suis perdue aidez moi !!!
    Merci de votre réponse.

    Posté par Melina le 28 octobre 2016 à 18:15
  • Bonjour Melina,

    Le mieux quand vous lisez une indication sur un blog est de demander à son auteur la raison pour laquelle il donne ces recommandations.

    Mes ustensiles de cosmétique et mes flaconnages sont en verre, inox, silicone ou PET. Certains de mes pots sont en vulgus plasticus pour conditionner des perles et venant de Chine.
    Je ne connais pas leur composition mais très sincèrement, je ne m'excite pas dessus.

    En ce qui concerne le métal, je ferai la distinction entre un métal qui peut corroder et de l'inox qui est inerte et peut tout à fait être mis en contact avec les cosmétiques et la soude qui sert à saponifier les savons.

    Pour les dentifrices je suppose qu'il s'agit des dentifrices à l'argile dont on dit depuis longtemps qu'il faut éviter de la mettre en contact avec du métal. Pour ma part, n'utilisant que de l'inox en cosmétique, je ne vois pas le problème.

    Le plastique aussi ne pose problème que pour certains d'entre eux. Beaucoup de cosmétiques sont conditionnés dans du PET matériau souvent recyclé ou en tous cas recyclable. Il ne contient pas de phtalates ou autres bisphénols qui posent problème.

    Il est en outre compatible avec la plupart des ingrédients que l'on utilise pour faire nos cosmétiques.

    Votre compagnon a raison pour le bois qui n'est pas compatible avec les cosmétiques qui contiennent de l'eau car les microbes l'apprécient . Il peut aussi mal vieillir au contact des corps gras et est corrodé par la soude.

    Je laisse les autres participants à vous indiquer comment ils font mais je pense que nous avons à peu près tous les mêmes habitudes.

    Posté par michele le 28 octobre 2016 à 18:45
  • Merci pour ces explications. Je suis très intéressée de faire des savons par moi même mais je ne sais pas trop par quoi commencer. Pourriez vous me donner des conseils ou le nom d'un livre qui pourrait m'apprendre à faire mes propres savons ? Merci d'avance et continuez ce blog qui est très intėressant.

    Posté par Aurore le 12 novembre 2016 à 09:23
  • Merci pour toutes ces explications. Vraiment depuis que je suis tombé dans le chaudron de Potion, j'attends toujours les nouvelles parutions et ensuite je flâne. Et je trouve toujours quelques explications qui me vont! Merci vraiment à vous, et à tous ceux qui participent.

    Posté par Tortue36 le 20 octobre 2017 à 16:57
  • concentration soude

    Bonjour Potions et Chaudron !
    je découvre votre super site et aurait une question à vous poser !
    J'ai vu votre article sur le castille et sur la concentration de soude.
    Pour le castille vous avez choisi une concentration à 40% (j'ai appris quelque chose !, merci )
    Je me demandais si cela serait judicieux pour un savon shampoing ?
    Qu'en pensez-vous ?
    je vous remercie !
    Cordialement,
    Marie

    Posté par Marie le 23 octobre 2017 à 22:38
  • Marie , je vous ai répondu dans les commentaires de l'article " Eau et saponification "
    votre question étant la même

    Posté par patsch le 24 octobre 2017 à 09:53

Commenter l'article