Lait-crème au calendula

Soins du corps

Par atelierdemichele

       Ma cousine M-G m'a offert deux flacons de macérats huileux de Melvita. J'aime beaucoup leurs flacons d'huiles végétales recyclables et celui au calendula m'a donné envie d'en faire un soin corporel crémeux quand le froid s'est installé.

Ce macérat est fait à présent sur de l'huile de soja bio au lieu d'huile de tournesol éminemment rancissable et c'est vraiment une bénédiction!

Je l'ai incorporé dans la recette de la crème anti-sèche au calendula de mon livre "Beauté Noire" en modifiant à peine quelques ingrédients.
On obtient un lait-crème qui tient en flacon pompe et qui est un bon hydratant réparateur d'une peau âgée, sèche, agressée par le froid et le frottement des attelles et pansements.

 

20181210_101312

 

          Le couple émulsifiant est composé d'Olivem 1000 et d'Emulsan qui forment un duo très facile d'emploi pour obtenir une texture fluide à laquelle il suffit d'ajouter un peu d'alcool cétéarylique ou cétylique pour augmenter la viscosité.

Ce qui donnerait:

- pour un lait-crème hydra-nutritive conditionnable en flacon pompe

3% emulsan, 2% olivem 1000, 2% beurre végétal, 13% huile végétale, +/- 1% cire d'abeille, ceralan  ou cire végétale.
Eau, hydrolat, gélifiant, actifs et conservateur pour 100%

- pour une crème épaisse et nutritive conditionnable en pot

3% emulsan, 2% olivem 1000, 2 à 3% alcool cétéarylique ou alcool cétylique, 3% beurre végétal, 15% huile végétale dont un peu d'ester pour plus de légèreté.
Eau, hydrolat, gélifiant, actifs et conservateur pour 100%

 

20181210_101113

 

 

Formule du lait-crème au calendula

- Phase aqueuse

30% Hydrolat de lavande fine bio
20% Gel d'aloé vera maison
13.90% Eau de source
5% Glycérine végétale bio
3% Urée

- Phase huileuse

10% Huile de calendula bio (Melvita)
3% Emulsan
2% Olivem 1000
2% Beurre de karité de Porga
1% Céralan

- Troisième phase

5% D panthénol
3% Huile de cumin noir bio (Bioplanète)
1% Huiles essentielles bios
0.6% Ecogard
0.5% Vitamine E

Mode opératoire

- Dans un bécher désinfecté, peser la phase aqueuse sans le gel. Bien dissoudre la poudre d'urée, ajouter le gel d'aloé véra et mélanger à la cuillère magique pour bien le disperser.

- Dans un bécher désinfecté, peser la phase huileuse

- Porter les deux béchers au bain marie à 75/80°C

- A cette température, verser les huiles dans l'eau en mixant vigoureusement pendant 5 à 10 mn et en vérifiant la fourchette de température. Cela revient à faire régulièrement des va-et-vient dans le bain chaud.
Continuer à mélanger jusqu'au refroidissement complet.

 20181210_101222 20181210_101342

- Ajouter la 3è phase en mélangeant entre chaque ajout

- Rectifier l'eau perdue, tester le pH aux environ de 5.5 pour cette formule exacte

- Couler en flacon, étiqueter et dater

Huiles essentielles  (en gouttes)

18 lavande fine 1400m
5 mandarine distillée
3 oranger amer* (pas d'exposition au soleil dans les 72h qui suivent l'application)
5 bergamote sans bergaptène
5 ylang-ylang 1ère
2 gingergrass
2 petit grain bigarade

20181210_101241

 

       On obtient un lait-crème onctueux à la couleur jaune pâle caractéristique du calendula et de l'huile de cumin noir (nigelle) bio.

L'huile de nigelle bio vient de chez Bioplanète qui propose pas mal d'huiles végétales rares en petits formats de 100ml. Elle sent super bon, une odeur épicée et piquante, un peu spéciale pour ceux qui ne connaissent pas mais c'est un gage de qualité.

J'ai testé pour la 1è fois l'huile de nigelle il y a des années chez Les utiles de Zinette pour ma peau mixte à l'époque. Elle faisait partie de ma crème de jour peau mixte, l'une des premières recettes publiée sur ce blog.

L'huile de nigelle est utile :

- aux peaux irritées qu'elle apaise et répare (anti-inflammatoire et anti-histaminique),
- aux peaux à problèmes qu'elle assainit (anti-microbienne),
- aux peaux matures qu'elle assouplit et régénère (anti-oxydante)

 

20181210_101146

 

          Le parfum de la crème a été composé autour :

- d'agrumes divers (bigaradier zeste et feuilles, bergamote et mandarine)
- soutenus par des notes florales (ylang-ylang 1ère, gingergrass et lavande fine).

On obtient une senteur fraîche et légère dont les effets cosmétiques sont réparateurs, antiseptiques, relaxants et anti-peau sèche.

 

Focus sur l'huile essentielle de gingergrass (Myrtea Oshadi) 

     C'est un cousin du palmarosa (Cymbopogon martinii var. motia) qui lui, contient surtout du géraniol (comme le géranium).

Le gingergrass lui est une grande herbe qui porte le nom botanique de Cymbopogon martinii var. sofia.

L'HE contient du limonène, ce qui lui donne une odeur légèrement citronnée mais douce et balsamique grâce à l'alpha phellandrène. On croirait presque de l'encens où le limonène est parfois très présent en première olfaction et il contient aussi du phellandrène.
On est vraiment très loin du palmarosa!


      J'adore le gingergrass pour cette subtilité très positivante et n'en ai trouvé trace dans quasiment aucun livre d'aromathérapie sauf dans le Franchomme et Penoël dont vous savez qu'il me semble très mal écrit et dans un ouvrage remarquable (750 HE) dont j'espère depuis sa parution en 2013 écrire la biblio ici sans en trouver le temps:

"Traité approfondi de Phyto-aromatherapie", Dr Hervé STAUB et Lily BAYER, Ed. Grancher

Je trouve que c'est comme le Monica et Ruth, un ouvrage à plusieurs cerveaux complémentaires. Son poids et sa taille imposante le rendent malheureusement peu pratique à dégainer quand on a besoin de vérifier une HE.

      Le gingergrass y est décrit comme positivant je l'ai dit mais aussi comme un antiseptique large, un stimulant émotionnel et une HE intéressante pour l'eczéma.

La peau pour laquelle a été fabriqué ce lait-crème corporel avait besoin d'être réparée et c'est chose faite!

 


Autour du chaudron

  • Cette recette doit être bien réparatrice, et sentir très bon elle me tente bien !
    Je ne suis pas une adepte de l'Olivem1000 qui dessèche ma peau, mais j'aime bien coupler l'Emulsan avec la cire n°3 de chez AZ, ou la cire Olive Douceur, selon les crèmes que je veux.
    J'ai acheté un petit flacon d'huile de nigelle pour tester dans ma future crème au calendula, du coup je vais piocher dans ta recette pour me concocter mon futur soin
    Merci Michèle !

    Posté par Elisabeth le 08 février 2019 à 17:31
  • Merci Michèle pour cette recette qui me plaît bien !
    J ai lu rapidement, je reviendrai donc en parler plus longuement...
    Déjà je n ai pas d emulsan ! Mais je vai vite regarder dans ton livre la recette de la crème anti sèche !!!
    Qui irait très bien pour moi .
    Après un mois au chaud le retour à été rude !
    Les petits calendulas pointent leur jolies fleurs jaunes : c est superbe...
    Bonne fin d après midi à toutes 🤗😉🤩

    Posté par Syllvie le 08 février 2019 à 18:09
  • Voilà un lait bien sympathique est réparateur!
    Michèle, je suis vraiment surprise de lire que "l'huile de tournesol éminemment rancissable" j'ai tjs pensé le contraire. Il va falloir que je revois mes classiques ^_^
    Le "ginger grass" est la citronnelle en français. Les anglo saxons utilisent beaucoup cette HE.
    Merci Michèle pour la référence du livre que je ne connaissais pas.
    Merci pour cette recette!

    Posté par Loulou le 08 février 2019 à 23:53
  • Merci Michèle pour cette belle recette.

    Quelle chance de découvrir encore de si beaux soins sur ce blog !

    Je retiens l'huile de nigelle et le ginger grass qui pourrait m'être très utile en ce moment.

    Coucou Sylvie

    Posté par gingembre le 12 février 2019 à 19:53
  • Coucou Michèle,

    je suis très intriguée par tes commentaires sur le parfum du gingergrass. J'en avais commandé il y a belle lurette à l'étranger (GB ou Etats unis je ne sais plus) et j'avais trouvé son odeur un peu terreuse. Je vois ce que tu veux dire à propos de la note d'encens, mais c'était bien plus raide. je m'attendais à qq chose de plus vif comme le lemongrass dont je raffole. J'irai ressentir le gingergrass à maison Néroli, ils doivent en avoir.
    C'est marrant d'avoir ajouté du céralan à ta formule: c'est pour augmenter l'effet filmogène et en remplacement de l'alcool cétylique que tu cites? La texture que tu as obtenue est particulièrement appétissante, on dirait de la crème pâtissière!
    Je suis si contente d'avoir couplé miel avec olivem et gel d'aloe dans ma crême de jour, que, prudemment, je m'en tiens là.

    Posté par venezia le 15 février 2019 à 14:52
  • Oups; je retire mon commentaire à propos de la citronnelle ^_^
    j'ai confondu ginger grass et lemongrass!

    Posté par Loulou le 15 février 2019 à 16:30
  • - Loulou


    L'huile de tournesol est riche en acides gras poly-insaturés (env. 60%) si elle est vierge pressée à froid et bio.

    Quand elle est raffinée, elle devient plus stable et a été longtemps considérée par les cuisiniers comme une huile plus stable que l'huile d'olive car elle ne fume pas quand tu la chauffes.
    En fait l'huile d'olive ici a toujours été vierge et du coup elle contenait des substances qui fumaient. Ses acides gras sont mono insaturés et bien plus stables que les poly insaturés du tournesol.

    C'est donc le raffinage de l'huile de tournesol qui permettait de la chauffer sans dommages et non le fait que c'était du tournesol.

    https://www.aroma-zone.com/info/dossier-thematique/le-potentiel-oxydatif-des-huiles-vegetales

    - Venezia,

    Il me semble que les confusions viennent du suffixe -grass qui font penser à la citronnelle ou au lemongrass et non au palmarosa qui est la véritable cousine du gingergrass.

    J'utilise celui de Oshadi acheté chez Myrtea il y a des lustres et j'adore cette huile. J'y sens vraiment quelque chose de très proche de l'encens sacra. Tu me diras...

    Le céralan n'est pas là pour augmenter l'effet filmogène pour lequel j'aurais privilégié de la cire d'abeille mais plutôt pour augmenter l'hydrophilie sans alourdir en agents hydratants.

    La peau âgée pour laquelle j'ai formulé ce lait crème est passée de la grande chaleur à l'hiver brutalement, a été immobilisée sans pouvoir faire sa toilette comme d'habitude et l'application de la crème devait être de pénétration rapide sans limiter l'effet réparateur et nutritif.
    Les aide-soignants ont apprécié ^_^

    - Coucou Gingembre,

    Je suis en plein dans l'huile de nigelle depuis quelques semaines! J'adore mais j'ai du mal à la manger alors je la cosmète.
    Je vous envoie le prochain soin qui est hyper simple.

    Gros bisous!

    - Re- coucou Loulou

    Le livre d'aroma est très complet, un peu trop grand et lourd à mon grand désarroi.
    C'est une approche assez originale et avec deux praticiens aux compétences complémentaires; c'est précieux.

    - Sylvie,

    Déjà les calendulas! Quelle chance!
    Bon retour chez toi.

    - Elisabeth,

    Tu a la même sensation que Venezia dont la peau n'apprécie pas l'olivem 1000 non plus.
    Je pense que ce canevas peut se décliner avec le système émulsifiant que tu préfères et la nigelle, j'adore!
    Zinette en vend une sublime.

    Posté par michele le 16 février 2019 à 12:21
  • Re: Michèle, par quoi puis je remplacer l emulsan ?
    Du VE ? Ou du dermofeel de chez Zinette ? Qui attend que je l utilise !
    Sinon je fais une commande 😉
    Car je pense que la texture me conviendrait !
    Bises à toutes 😘
    Ici un soleil magnifique ! Ça fait du bien .coucou Gingembre 😃

    Posté par Syllvie le 16 février 2019 à 14:28
  • je suis allée sentir ce fameux gingergrass et je l'ai acheté! (soldé) car il a un parfum très différent de celui que j'avais eu dans le temps. Il est légèrement citronné, ce qui me convient bien.

    Posté par venezia le 16 février 2019 à 15:40
  • Merci Michèle pour les explications.

    Posté par Loulou le 16 février 2019 à 23:32
  • Et pour les rougeurs type année rosacée ?

    Bonjour,
    Merci pour ces si belles recettes ! J'ai réalisée cette dernière il y a peu pour ma maman qui fait du psoriasis et ça l'a bien soulagée. La texture est légère, fine, elle pénètre vite et laisse un filme protecteur qui ne colle pas. Je l'adore et je me demandais s'il y avait un moyen de l'adapter pour mon visage, car je souffre d'acnée rosacée. J'ai de plus en plus souvent de petits boutons rouges qui sortent et qui me démangent dans la journée. J'ai fouillé sur le blog mais n'ai pas trouvé de recette type pour cette fréquente pathologie ou même sous le registre rougeurs. Il y en a -t--il une qui pourrait me correspondre selon vous ?
    J'ai regardé aussi dans le livre de Michèle mais je n'ai pas trouvé. J'ai donc réalisé le roll-on pour imperfections. Au moins je traiterai le côté bactérien ! Mais je voulais me aire un soin pour hydrater et traiter en même temps. Si quelqu'un peu m'aider se serait cool.
    Belle journée à toutes !

    Posté par Ev'couleur natur le 01 juillet 2019 à 16:00
  • Ev'couleur natur,

    L'acné rosacée est une affection difficile à traiter en conventionnel et en naturel je recommande de garder sous la main un mélange d'HE antiparasitaire et antifongique comme on le fait avec les crèmes conventionnelles type Rozex.

    Je pense que Tea tree, géranium rosat et lavande fine sont le trio de base à tester. Le géranium pourrait être remplacé par d'autres HE à géraniol comme les thyms à géraniol, palmarosa...
    Les HE antiparasitaires sont souvent intolérables en cutané et la lavande fine est superbe et efficace.

    Je ferais une émulsion fine comme celle ci sans trop épaissir:
    3% emulsan, 2% olivem 1000, 10 à 13% huile végétale,
    Eau, hydrolat, gélifiant, actifs et conservateur pour 100%

    Je choisirais des hydrolats associées à leurs HE (géranium, tea tree, lavande fine) et pour les rougeurs et démangeaisons, je ferais une synergie avec camomille noble ou matricaire, ciste, hélichryse it...

    Il ne faut pas trop charger une telle peau.

    J'irai revoir ce que j'ai écrit dans le roll on anti imperfections...

    Posté par michele le 03 juillet 2019 à 17:53
  • Et pour les rougeurs type acnée rosacée

    Bonjour Michèle,
    Merci pour cette réponse éclairée. Je vais tenter cette formule.
    J’avoue qu’en attendant le roll-on m’a bien été à réguler mon petit problème de petits boutons qui démangent, j’avais trouvé un peu les mêmes HE que celle données généralement pour l’acnée Rosacée. Voici la synergie du livre :60 gouttes lavande fine, 60 gouttes géranium rosat, 30 gouttes camomille noble, 30 gouttes hélichryse italienne., 10 gouttes thym à thymol, 2 gouttes extrait CO2 de romarin)J’avais réalisé cette synergie en divisant par 10 le nombre de gouttes pour essayer. Puis j’ai donc utilisé 10 gouttes de cette synergie (qui d’ailleurs sent merveilleusement bon !!) avec de l’huile de nigelle et du coco fractionné. J’en mettais matin et soir jusqu’à présent avec une crème hydratante simple (lavande fine + tea tree)
    Ok je vais faire attention à ne pas trop « charger » ma peau et je vais essayer une formule en me servant de ces données. Encore Merci !!

    Posté par Ev’couleur Natur le 26 juillet 2019 à 09:15
  • Ev'couleur nature,
    Merci pour la formule, j'avais y=tant de boulot que je ne suis pas revenue la mettre ici.

    Veux-tu nous donner ton retour après quelques temps d'utilisation?

    Posté par michele le 31 juillet 2019 à 20:43

Commenter l'article