Mousse craquante d'automne karité-coco

Soins du corps

Par atelierdemichele

   S4br1n4k a fait un fouetté de karité-beurre de mangue que j'ai pu tester.
Son idée de fouetter autre chose que du beurre de karité pur m'a emballée et c'est peu que de le dire.

J'envoie vite ce message avant la fin officielle de l'automne!

    La texture d'abord molle comme une chantilly de crème fraîche s'épaissit en 24h environ pour donner une mousse assez dense qui craque au prélèvement.
Je trouve que c'est un beurre très sensoriel.


 

DSC07075

 

C'est une mousse qui se transforme en huile au massage dans les mains et qui s'applique idéalement sur peau chaude et à peine humide après la douche.
L'application est facile et lissante.

 

 

Formule de la mousse craquante karité-coco pour l'automne

45% Beurre de karité du Bénin
40% Huile de coco vierge bio
10% Ecosilk (ou huile estérifiée)
3% Rice NS (ou amidon modifié très fin) cadeau de Moune
1.5% Huiles essentielles (45 gttes pour 100g)
0.5% Vitamine E

 

Mode opératoire

Il s'apparente à celui de mes crèmes soufflées.

- Peser dans l'ordre, le Rice NS, les beurres et l'huile estérifiée dans un bol désinfecté.

- Faire fondre au bain marie en mélangeant le tout.
Dès que la grande majorité des beurres sera fondue, sortir le bol du bain-marie.

 

DSC07063

 

- Bien mélanger à la spatule en silicone tout en écrasant les petits morceaux résiduels contre les parois chaudes.

DSC07064

 

- Une fois le tout fondu, fouetter à l'électrique puis mettre à refroidir au réfrigérateur très régulièrement pour épargner le mixer.
Bien gratter le fond à la spatule avant de mixer à nouveau.

- Faire alternativement ces opérations pendant 30 mn environ selon le volume de la préparation et le temps de refroidissement.
On obtient une belle mousse aérienne.

DSC07065

 

- Ajouter les HE et la vit E.
Continuer à mixer quelques minutes supplémentaires.
La texture est encore molle à ce stade et doit être coulée dès que possible en pots.

- Étiqueter et attendre minimum 24h que la mousse se forme avant de l'utiliser.
- Au contact des mains et de la peau, la mousse se transforme en huile. C'est génial!

DSC07066

 

Le parfum de l'automne

- épinette noire (Aliksir)
- lavande fine altitude 1400m (Lavandes et Cie)
- mandarine distillée (Florame), elle est non photosensibilisante.

à parts égales.

 

 L'épinette noire (Picea mariana) canadienne

       Elle m'a été offerte par S4br1n4k qui se l'est procurée chez Aliksir dont je recommande grandement toutes les HE locales canadiennes. Elle contient majoritairement de l'acétate de bornyle.
Tous les composés en -ate de  -yle sont des esters terpéniques analgésiques, anti-inflammatoires et antispasmodiques.

Je les utilise souvent car ce sont d'excellents calmants et sédatifs mais tonifiants en même temps comme la lavande, la camomille noble, l'ylang-ylang, la sauge sclarée, la rose de Damas, le géranium ... qui en contiennent beaucoup.

      En citant les HE riches de ces esters terpéniques, on ne pense pas toujours qu'elles ont aussi ces propriétés relaxantes. C'est ainsi qu'il y en aussi beaucoup dans la gaulthérie, le ciste, l'hélicryse italienne, le sapin de Sibérie... qui ne sont pas a priori des HE que l'on choisirait pour dé-stresser quelqu'un.

Or on peut avoir mal au dos (gaulthérie), être très grippé (sapin de Sibérie), s'être brûlé ou coupé (lavande, ciste) et être stressé à cause de cela ou avoir cela parce qu'on est stressé.
En choisissant une HE riche en ces esters aromatiques, on fait d'une pierre, deux coups (on soigne le symptôme et on se détend) ....

      L'épinette noire est une HE excellente pour démarrer l'automne sur les chapeaux de roue et affronter l'hiver en bonne forme
Je l'ai comparée à celle que j'utilise habituellement (Florame) dont le chémotype est plus précis (acétate de bornyle, alpha et bêta pinène).
Au nez, celle de Florame est plus chaude, plus boisée alors qu'avec celle d'Aliksir, on est directement dans la fraîcheur et la résine de pin. Plus tonifiante je trouve et vraiment ça décoiffe!

Les usages de l'épinette noire (La cabane aux arômes de Pescalune)
Le savon du défi marbrage à l'épinette noire de Mimiriam

 

DSC07068 DSC07075
Juste après fabrication et gros plan sur la mousse craquante 72h après.
J'en avais déjà mangé plein!

  

        A cause de la grande proportion d'huile de coco, la texture est très fine et pénétrante.

Elle ne sera pas suffisamment hydratante pour les peaux très sèches qui préféreront certainement les fouettés de karité, les karité-aloé ou de véritables émulsions nourrissantes car ces peaux peuvent se dessécher par la trop grande quantité de coco.

Ce qui me séduit le plus est la transformation de cette mousse d'automne en huile quand on la frotte dans les mains. C'est assez caractéristique de l'huile de coco quand elle est figée.

On sent de petits grains qui fondent dans les mains, ils sont certainement dus à la précipitation de certains composés du beurre de karité pendant le refroidissement accéléré par une mise au réfrigérateur.
Pour éviter cela, il vaut mieux éviter le passage au froid et laisser le mélange refroidir à température ambiante régulièrement entre deux mixages.

      On peut décliner cette mousse au monoï, ne pas la parfumer et laisser s'exprimer le parfum des deux beurres majoritaires... Ce sera une mousse comme-on-veut.

 

DSC07103
 Mais ce sera une mousse d'automne


Autour du chaudron

    wouah ! Superbe la mousse craquante ! ça donne envie de craquer (oui elle était facile) ! Je n'ai jamais testé ces mousse ou chantilly , je n'ai jamais osé en faire de peur que ce soit trop gras et difficile à étaler.
    Je peux remplacer l'Ecosilk, mais le Rice ? l'amidon modifié est-ce quelque chose de particulier ? j'ai acheté en pharmacie un gros pot d'amidon de blé pour mettre dans le bain quand j'ai eu des problèmes de peau, peut-il servir ? ça m'arrangerait j'ai une grosse quantité à écouler... Encore une jolie recette qui donne envie ...Merci Michèle!

    Posté par makiro le 02 décembre 2015 à 09:28
  • Chère Makiro,

    Ce beurre est gras certes mais avec un toucher assez pénétrant grâce à la grande quantité d'huile de coco et au toucher plus sec grâce à l'amidon.

    Tu peux bien entendu remplacer le Rice NS par de l'amidon pharmaceutique qui normalement est noté "amidon modifié".
    Il est moins attaquable par les micro-organismes que la maïzéna qui pourrait aussi être utilisée mais rapidement.

    Le Rice NS est pour moi un merveilleux ingrédient car il est bien sûr traité pour ne pas être une source de nutriments pour micro-organismes mais il a des propriétés intrinsèques comme hydratant.

    Je ne peux pas mieux dire que de te citer un extrait de la fiche technique des Utiles de Zinette:
    "Rice NS forme un film très doux qui retient l'eau et diminue le toucher gras. Rice NS permet également une libération prolongée des actifs et apporte un après-toucher frais aux cosmétiques."

    Incontournable dans les émulsions, les baumes mais aussi le maquillage, les soins poudreux, soluble dans l'eau et les huiles...

    Posté par michele le 02 décembre 2015 à 11:23
  • Merci pour ce mousseux début de décembre ma belle et merci pour le clin d’œil Epinette !

    Posté par Pescalune le 02 décembre 2015 à 11:36
  • Makiro, moi aussi j'hésitais à essayer toutes ces formules de gras purs, mais j'ai maintenant développé une dépendance à ce genre de soin. Je ne peux plus m'en passer!
    Pour les pieds, les mains quand elles ont beaucoup travaillé, les coudes, les genoux, la peau de croco et j'en passe! C'est surprenant le passage de craquant, à fondant, à gras, à ... plus rien, sauf une peau douce!
    Perso, je remplace le Rice NS par de la fécule de tapioca (Natrasorb) et ça le fait.

    Michèle, elle est top craquante, ta mousse! Quelle texture appétissante, je visualise très bien le fondant et la douceur. On doit y revenir souvent, à ce pot-de-douceur.
    Ça me donne envie d'en faire! Surtout que j'ai eu la chance de mettre la main là dessus et depuis, plus de crampes dans les poignets, l'épaule, ou point dans le dos ^_^

    https://www.google.ca/search?q=batteur+sur+socle+sunbeam&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjl7t6wr73JAhUKdT4KHf4JDHAQ_AUIBygB&biw=1093&bih=514#imgdii=MJkg7PYWybIu0M%3A%3BMJkg7PYWybIu0M%3A%3BHQE9NvgW_v4n3M%3A&imgrc=MJkg7PYWybIu0M%3A

    À celles qui font craquer et mousser des beurres souvent, je recommande. J'ai hésité longtemps, mais je ne regrette pas du tout cette acquisition. Il supporte les 25-30 minutes à froid, avec quelques pauses (2 ou 3).

    L'huile essentielle d'épinette noire d'Aliksir, étrangement, me semble ... euh ... je cherche mes mots ... brute? Sauvage? En fait, je trouve qu'elle sent fort et ça me plaît moyen.
    J'utilise beaucoup les HE en diffusion à très basse température ces temps-ci, je me demande si celle-ci aurait cet effet de fouet et comment la mêler à d'autres pour qu'elle soit plus agréable à mon nez. J'imagine que les agrumes pourraient l'atténuer un peu...

    Bon c'est pas tout ça. Il faut travailler

    Michèle, ta créativité est des plus inspirantes et tu es si partageuse de ton savoir, c'est beau à lire.
    Bises à toutes!

    Posté par S4br1n4k le 02 décembre 2015 à 15:23
  • Bon, pas pu attendre : j'ai mis 10 gouttes d'épinette noire, 20 lavande et 15 orange douce dans le diffuseur.
    Hmmmm.
    Merci

    Posté par S4br1n4k le 02 décembre 2015 à 16:24
  • superbe, que ça doit être agréable ! ça donne envie....mais pas prête à me lancer...le savon, ça suffit comme investissement !

    Posté par valouF le 02 décembre 2015 à 18:41
  • Merci pour ta réponse Michèle, mon amidon de blé n'est pas marqué modifié, il y a juste écrit pharmacopée européenne et un n°CE, je vais essayer sur une petite quantité en attendant de faire une commande.
    Coucou Sabrina ! je vais tester rapidement , ma peau de croco devrait aimer... donc tu mixes dans un gros robot ? j'en ai un pour la pâtisserie je n'ai pas pensé à m'en servir, il faut surement une grosse quantité ?

    Posté par makiro le 02 décembre 2015 à 19:52
  • Coucou Makiro, ça marche bien à partir d'environ 100g de karité.

    Posté par S4br1n4k le 02 décembre 2015 à 19:55
  • Vavavoum Michèle, quelle productivité!!!
    Je me souviens encore de ton tout premier article sur "Les Voisines" qui parlait de ton karaté fouetté ^-^
    Joli clin d'oeil en photo pour célébrer la fin de l'automne. On pourrait croire qu'il s'agit d'une photo prise ic mais le petit pont trahi son origine!
    C'est vrai que l'on mentionne très rarement l'aspect relaxant - anti-stress des conifères. J'en parle ds l'article que je suis en train de rédiger.
    Merci pour ton partage!!!

    Posté par Loulou le 02 décembre 2015 à 22:06
  • Ca doit être doux doux doux sur la peau, ce beurre , cette mousse . Mais, un peu trop d'ouvrage pour moi en ce moment . j'y reviendrai sûrement ...

    par contre, je suis allée voir ce que dit pescalune sur l'épinette .

    Une chance : elle est déconseillée en rouge pour les "hypothyroïdiennes "", moi donc !

    Merci pour ce bel article Michèle,

    PS : en parlant de pescalune : on n'a "paltan" , c'est vrai, pescalune, mais tu devrais faire un mini cérat avec ta magnifique eau florale de rose de Provins !!! C'est un bonheur ....

    Posté par moune le 03 décembre 2015 à 07:37
  • Elle est craquante mais surtout étonnante... Tu sais un peu comme les bonbons effet glaçons où fizzzzz. On a une grosse surprise , c'est un truc psycho que j'aime bien, parce que cela m'amuse et que c'est bon de démarrer ses petits matins en rigolant toute seule. Le parfum démarré sur du terreux pour s'épanouir en notes agrestes... Il est lui aussi surprenant ancrant et vif.,. Du coup on pétille d'interrogations et de curiosités pour la journée. Je crois que cette mousse me convient drôlement bien . elle m'a raconté plein de trucs, dont celui d'apprécier cet automne un peu trop long alors que mon corps était fin prêt à affronter un rude hiver.

    Posté par mlk le 04 décembre 2015 à 18:11
  • Une mousse craquante :j adore
    Peut être sans coco'et le remplacer par du jojoba pour un effet plus hydratant ?
    J ai refait recemment ta formule avec le coeur de crème et j ai obtenu une belle mousse ...
    Merci et bon w end ☺

    Posté par Sylvie le 04 décembre 2015 à 18:48
  • Oh merci beaucoup Moune ça fait drôlement plaisir d'avoir un retour aussi enthousiaste !!

    Posté par Pescalune le 04 décembre 2015 à 19:15
  • J ai oublié de dire que j avais testé avec bonheur le fouetté de karité de Sabrina et que j ai fini le pot depuis longtemps. .tant il m avait plu

    Posté par Sylvie le 04 décembre 2015 à 19:19
  • J'adore la description de Mlk, j'ai envie de m'y plonger tous les matins pour pétiller. Et j'aime aussi beaucoup l'épinette noire, cette belle du Canada. Je pensais qu'il fallait mettre les beurres fouettés au congélateur, c'est bien si ça fonctionne aussi au frigo.

    Je crois que je vais craquer ^_^ et en faire une, merci Michèle !

    Posté par chabou le 05 décembre 2015 à 08:08
  • Vue la description si enthousiaste de Mlk, (super pistonnée qui l'a testée!) il va falloir que j'en prépare mon aussi. je trouve que c'est un joli cadeau pour les frileuses de Noel.

    Posté par venezia le 06 décembre 2015 à 12:00
  • HE riches de ces esters terpéniques (Michèle)

    Bonsoir,
    J'en avais fait la remarque, novice que je suis, sur un baume anti-inflammatoire ou ces huiles comme le bouleau noir et autres HE avaient fait beaucoup de bien au porteur d'entorse du poignet et calmée la soignante!
    Vraiment, je n'avais donc pas rêvé!!!!

    Posté par tortue36 le 07 décembre 2015 à 22:21
  • - Tortue,

    Tu as bien observé les effets de la gaulthérie. En aroma, je pense qu'il faut se faire confiance et éventuellement aller vérifier mais c'est la chimie des HE qui permet d'aller plus loin.
    Bravo et merci pour ton enthousiasme.

    - Venezia,

    Il me semble bien que tu en as eu aussi mais peut-être l'as-tu oublié dans un coin car je l'ai fabriquée en septembre. Mes messages datent un peu

    Je me demande même si ce n'est pas toi qui m'avait fait remarquer les petits grains qui fondent sous les doigts...

    C'est vite fait et on peut y mettre le parfum qu'on veut. Si juste après fabrication je l'avais trouvée un peu juste pour les jambes sèches, en fin de pot, j'ai aimé la sensation d'hydratation retrouvée.
    A tester donc sur sa propre peau.

    La couleur blanche et l'aspect craquant évoque bien la neige que nous aurons peut-être à Noël (?)

    - Craque, craque Chabou ;D

    Il faut réfrigérer les fouettés pour augmenter l'aspect mousse si tu fais fondre tes beurres mais je ne suis pas certaine que le congélateur soit obligatoire.
    J'ai fait ici avec le frigo et ça a bien fonctionné sauf que les mini grains sont perceptibles.

    Cette épinette m'a fait beaucoup de bien.

    - Sylvie,

    C'était le fouetté de mangue de Sabrinak qui m'a donné envie de faire cette mousse.
    Dans la formule, tu ne peux pas remplacer l'huile de coco par du jojoba car cette dernière est liquide ici à température ambiante alors que le coco est solide.

    Le fouetté risque de s'effondrer avec 50% d'huile liquide. J'ai apprécié le côté craquant lié aux 2 beurres.

    Merci pour ton retour sur le coeur de crème. Je n'ai pas encore testé celui de Sabrinak qui augure aussi du bon.
    Vous me donnez envie de refaire des tas de trucs

    - Pescalune,

    Moune a raison et voici le fameux HA de roses de Provins qui fait capoter le peuple :
    http://lacabanedepescalune.fr/hydrolatseaux-florales/29-hydrolat-rose-de-provins-rosa-gallica-200ml.html

    - Mlk,
    j'adore ta description et je suis bien ravie que cette mousse craquante t'ait raconté des choses. L'épinette a été mon trésor en octobre et novembre.


    - Moune,

    Je n'ai pas tout à fait la même hésitation pour l'utilisation ponctuelle d'épinette en cas d'hypothyroïdie.

    Elle est bien notée dans certains ouvrages pour le traitement de l'hyperthyroidie (mais pas dans tous).

    Très honnêtement je me demande pourquoi vu son effet vraiment positivant, tonique et stimulant thymique (dixit Franchomme et Pénoel), propriétés qui se prêtent bien mieux aux signes des hypothyroidies (!)

    Mais ils disent aussi dans leur ouvrage à la rubrique contre-indications : Aucune connue aux doses physiologiques.
    Baudoux n'indique pas cette précaution non plus même s'il reprend l'indication d'hyperthy.
    André Bitsas ne reprend pas cette indication.

    Aucun autre de mes ouvrages favoris d'aroma bien plus récents que le Franchomme ne parle de l'épinette noire (!). Ni Ruth et Monica, ni F. Millet.
    Mais j'ai un autre ouvrage récent de Nicolas Piolé (L'intégrale des huiles essentielles, Ed. City) qui n'indique pas l'hyperthy du tout.

    Je crois qu'on a conclu de façon un peu rapide que si c'est bon pour l'hyperthy, ce n'est pas bon pour l'hypothy. Les HE fonctionnent rarement de façon aussi linéaire.

    Même si je ne pense pas que l'on puisse traiter ces maladies par l'aromathérapie, je ne crois pas que l'utilisation ponctuelle d'épinette noire en cas de fatigue hivernale surtout à 0.5% comme ici dans ma mousse pose problème.
    Pescalune viendra nous dire sa source je pense.

    Mais je peux comprendre certaines réticences quand on est concerné Rien ne vaut le conseil médical.

    - Loulou,

    L'automne a été magnifique, flamboyant et bien durable cette année.
    On a été gâtés avant les très tristes évènements qui nous ont frappé et les très récents qui continuent de nous assaillir.
    L'épinette noire me semble fortement indiquée avec des seaux d'ylang ylang ;(

    - Makiro,

    Il me semble que ton amidon est modifié, tu peux l'utiliser sans souci.
    Le robot facilite grandement la mise en oeuvre en effet comme te l'(indique Sabrinak.

    - ValouF
    Moi je suis foutue alors je ne m'arrête plus

    - Sabrinak,

    C'est étonnant cette réticence olfactive pour ton épinette. Pour moi du coup ça sentait le Canada et j'aime beaucoup.
    C'est tonique, vivifiant et très Canada! Si,si, je t'assure (dit la fille qui n'y a jamais mis les pieds)

    Tu as bien fait dans ton mélange d'augmenter l'orange et la lavande pour adoucir les notes résineuses.

    Le robot aide grandement aussi pour les savons fouettés. Un truc que tu n'as pas encore fait il me semble? ValouF, ne lis pas ça...
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2007/12/23/7325263.html
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2011/06/11/21371157.html

    Posté par michele le 08 décembre 2015 à 20:34
  • Tentatrice, va!
    Il y a des trucs qui m'attirent moins, croyez-le ou non, et les savons fouettés en font partie...
    Mais on ne se ferme pas, hein? Juste dire que si j'admire profondément le travail de certaines savonnières avec leur pâti-savonneries, perso, je ronchonne que ça ne doit pas être confo à l'usage, ces cupcakes moussants
    Mais je me suis régalée en suivant tes liens, merci Michèle!

    Posté par S4br1n4k le 09 décembre 2015 à 03:07
  • Je pense que "ronchonner" ne doit pas avoir le même sens ici (?)

    Tu sais, le savon fouetté peut être mis en moules pour faire des savons tous simples comme ceux de Catherine et ceux en cupcakes plaisent toujours; ça bluffe les gens

    Posté par michele le 09 décembre 2015 à 15:52
  • Bonjour Michèle. Que c'est beauuuuuu. J'adore le terme "mousse craquante", c'est bête non? Et tes photos sont toujours aussi gourmandes et voluptueuses. Et toute ta créativité me fait désespérer de pouvoir faire quelque chose un de ces jours... frustration quand tu nous tiens!!!!!

    Posté par nanette le 09 décembre 2015 à 18:26

Commenter l'article