Huile et baume anti-mycosiques

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

     Une mycose cutanée diagnostiquée comme étant une teigne bovine et qui sévit normalement dans les élevages de vaches. L'agricultrice dit que c'est une "dartre", pas grave.

Pas grave, pas grave...

Les zoonoses, ça me fait flipper.
Du coup on fait la totale hein, tonte de cheveux et de barbichette, comprimés antifongiques et traitement local made by Mimi : huile et baume anti-mycosiques.

20160705_153901

          Un baume anti-crève de Venezia glissé dans ses affaires l'hiver dernier avait bien marché, mieux que la crème anti-mycosique prescrite et qui n'a à mon avis pas été appliquée avec l'observance indispensable en pareil cas.
Du coup, il a rechuté.

L'agricultrice a dit "Tu n'as qu'à continuer à mettre le baume de ta maman Venezia".

N'ayant pas pu vérifier la composition de celui qu'elle m'avait donné en 2015, je me suis inspirée de celle publiée en 2007.
Le baume anti-crève de Venezia contenait donc des HE malgaches (saro, iary) avec du tea tree, de la lavande matherone et un macérat huileux à base de feuilles de laurier.
J'ai mieux compris pourquoi ça avait bien marché sur une mycose cutanée.

        L'huile essentielle de laurier noble est très anti-fongique. On peut imaginer que son macérat est tout aussi intéressant à coupler avec l'HE.

J'ai donc procédé immédiatement à un macérat huileux avec des feuilles de laurier noble du jardin, de la camomille matricaire et du calendula bio. Le véhicule d'extraction est du dicaprylyl carbonate (Aroma-zone) car je ne retrouvais plus l'huile de coco fractionnée trop bien rangée.

J'ai choisi un ester plutôt qu'une huile végétale car l'huile et le baume sont à appliquer sur le visage d'une peau jeune qui bourgeonne parfois et qui évidemment déteste le gras (il a tout de même appliqué consciencieusement le baume anti-crève au vu de l'efficacité quasi-immédiate m'a t-il dit).

Inrancissables avec un toucher sec, ces huiles estérifiées d'origine végétale sont formidables pour les macérats huileux que l'on veut stables, non occlusifs, biodégradables et surtout efficaces car ils favorisent la pénétration des actifs qu'ils véhiculent.

        Les HE sont dosées à 5% car elles doivent être appliquées sur le visage et non le corps pour lequel j'aurais dosé plus fort.

Macérat huileux antifongique, apaisant et désinfectant

- 5 feuilles fraîches de laurier noble
- 1 cuill à café de fleurs sèches de matricaire
- 3 fleurs sèches de calendula

- Alcool à 90°
- Huile estérifiée (coco fractionné, dicaprylyl carbonate...) enrichie de vitamine E comme anti-oxydant

Hacher les plantes, asperger du minimum d'alcool à 90° pour mouiller et débuter l'extraction. Laisser en attente pendant 2h.
Ajouter l'huile estérifiée pour couvrir les plantes, mettre au bain marie pendant 30 mn. Renouveler 2 fois pour épuiser les plantes.
Filtrer drastiquement.

   

 

20160705_154004

 

            Pour faciliter l'application régulière, j'ai préféré lui proposer deux formes galéniques pour ce soin anti-fongique:

- une huile très fine et pénétrante dont le côté gras n'existe pas ^_^
Riche en dicaprylyl carbonate, elle pénètrera un peu plus loin dans l'épiderme afin de traquer les dermatophytes.

Formule de l'huile anti-fongique (30ml)

22.5 ml Macérat huileux de laurier-matricaire-calendula sur dicaprylyl carbonate
6 ml Huile de tamanu (calophylle inophyle)
1.5 ml HE (45 gouttes)

- un baume plus épais qui reste un peu plus longuement sur la peau et dont j'espère qu'il acceptera d'en faire un baume capillaire à laisser poser avant le shampooing.
Je l'ai donc coulé dans une réglette avec 7 cavités, facile à transporter.

Chacune des cavités devrait être considérée comme une mono-dose de baume à mettre sur le cuir chevelu, la barbe et les cheveux que les levures de ce type adorent. Le moindre bobo (rasage, acné, égratignure) est une porte d'entrée redoutable.
Espoir, espoir...

Formule du baume anti-fongique (30g)

3.6g Cire de candellila
18g Macérat huileux de laurier-matricaire-calendula sur dicaprylyl carbonate
6.9g Huile de nigelle
1.5g HE (45 gouttes)

 

20160705_153934

 

Les huiles végétales intéressantes dans un soin anti-fongique

On considère que l'huile de tamanu (calophyle inophylle), l'huile de nigelle, l'huile de neem, l'huile d'andiroba, l'huile de chaulmoogra... ont une action soit directement anti-infectieuse, soit utile dans les soins pour les peaux dites à problèmes.

Je pense qu'elles sont toutes anti-inflammatoires et cicatrisantes, ce qui ne gâche rien dans un soin anti-fongique. L'huile de nigelle renforcerait les défenses immunitaires en interne.

J'ai retrouvé un fond d'huile de nigelle et un fond d'huile de tamanu dans mes effets et du coup l'huile et le baume seront faits avec deux HV différentes mais ils contiennent tous le macérat.

J'achète régulièrement les huiles très spécialisées de ce type chez Aroma-zone en flaconnettes de 10ml. Elles sont largement suffisantes pour en mettre dans des soins rares et ne rancissent pas dans mes tiroirs. Je pense que c'est une vraie bonne idée de proposer de petits volumes.

 

Les huiles essentielles anti-fongiques

Mon choix s'est porté sur une synergie assez large afin de proposer une multitude d'actifs contre les levures. On diminue les résistances et j'améliore un peu le parfum quand même.

Il faut savoir que l'on peut proposer une seule HE anti-fongique qui à elle seule permettrait aussi d'éviter les résistances puisqu'elle sera composée de beaucoup de molécules. On retrouve dans mon mélange le saro et le tea tree du baume de Venezia.

Le clou de girofle et la litsée citronnée peuvent être un peu irritantes et sont donc à diluer impérativement.
Le laurier noble peut s'avérer allergisant sur certaines peaux.

La composition contient tout de même des HE anti-inflammatoires, dermophiles et très bien tolérées comme les camomille noble, lavande fine, géranium rosat, iary encore appelé dingadingana que la peau supporte très bien. C'est un remarquable anti-prurigineux (grattage).

HE de géranium rosat +++
HE de palmarosa +++
HE de laurier noble +++
HE de litsée citronnée +++
HE de tea tree +++
HE de clou de girofle ++
HE de saro +++

+++ anti-fongique remarquable
++ anti-fongique
Source : Aroma-zone

 

20160705_153759

Le mélange d'HE anti-fongiques (en gouttes)

10 saro
10 laurier noble
8 palmarosa
8 tea tree
3 lavande fine
2 litsée citronnée
2 iary
1 clou de girofle
1 camomille noble

Contre-indiqué chez les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes allergiques.

 

 

        Le baume est très beau, la couleur est à peine verdie par les 60% de macérat alors que l'huile est bien verte

20160705_153807
 Il a osé me dire qu'il ne croit que ce qu'il voit.
Je vais le vendre!


Autour du chaudron

    Il se dégage tellement d'empathie de chacun de tes textes ! je les lis avec beaucoup de plaisir tout en m'enrichissant de nouvelles connaissances . Merci de nous faire partager ton savoir.

    Posté par Makiro le 13 septembre 2016 à 16:14
  • Merci Michèle pour ce partage. Toujours généreuse ☺

    Posté par Rokia le 13 septembre 2016 à 17:40
  • Ne vends aucun de tes boys car que ferions nous sans tes trousses de secours de maman, bonne copine et super formulatrice. J'adore ce mélange laurier et matricaire et les autres vrais actifs tels nigelle et tamanu qui peuvent aussi se passer des he pour réparer.
    Tes contenants viennent de chez Mujii? Sobres et bien adaptés à la trousse du mâle.
    Depuis quelques mois, je teste tous les possibles de la litsée et du cajeput qui ne paye pas de mine mais qui est super fort comme anti fongique et contre les "dartres"
    Et je me suis, enfin ma peau s'est découverte une super affinité avec les he malgaches...même biotope? 😂
    Franchement j'apprécie comme tu nous éduqués en toute fluidité et de vrai vécu.
    Bon, les "boys" pas la peine d'attraper des trucs et des dinganava tout de même.

    Posté par mlk le 13 septembre 2016 à 17:43
  • Ma chère Michèle,

    Après avoir lu ton article si bien informé, je me suis dit, ce n'est pas possible mais où a bien pu passer la formule du baume anti-crève 2015? J'ai cherché en vain (j'ai un document sur mon ordi où je consigne tout ce que j'ai fabriqué depuis 2004). J'avais déjà cherché sans aucun succès quand tu m'en avais parlé.
    En changeant d'ordi il n'y a pas si longtemps, je pense qu'il y a eu des bugs. Après avoir ouvert tout un tas de docs, je viens juste d'en dénicher un portant presque le même titre que la V.O. (il correspond à une autre version de word) et qui renferme aussi les formules, dont celles de l'année 2015 presque entièrement absentes sur la V.O. Pourquoi, je ne sais pas.

    bref, j'ai enfin retrouvé la formule anti-crève 2015!

    La voilà:

    Baume stop crêve 2015-01-25

    40 huile au sapin (Jardin des monts) avec HE et extrait de romarin+ HE sapin argenté
    22 macérat thym grec dans olive
    10 beure de chanvre maison
    10 cire d’abeille
    2 cetyl esters
    1 glyceryl stéarate

    4 teinture genévrier
    5 teinture de romarin
    5 gtes elixir calling all angels
    5 gtes el environmental yarrow

    5% HE en gouttes
    50 saro
    30 iary
    30 lavande
    15 tea tree
    13 ravintsara
    7 vetiver
    5 poivre noir

    Il n'y a donc pas de laurier que j'utilise très souvent effectivement dans ce genre de baumes, mais j'avais sous la main cette excellente huile au sapin offerte par Irène que j'avais donc utilisée.

    Pour les HE, il y a saro, lavande et iary comme toi plus d'autres chouchoutes malgaches si efficaces pour les bronches.
    Thym et romarin sont très antifongiques et ils sont présents dans la formule (je fais des macérât de thym grec bien costauds). Le romarin est à la fois là en macérât huileux et en teinture. Quant au genévrier en teinture, il est aussi un peu antifongique.

    Donc l'anti crève avait bien des raisons d'être antifongique!
    Je milite beaucoup pour les macérants huileux et les teintures de plantes très courantes (à condition qu'elles soient en bon état) car je les trouve vraiment aussi faciles à faire, peu onéreux qu'efficaces. Et le laurier fait partie des mes favoris.

    Heureusement que tu n'a pas vendu ton boy's band! C'est bien d'avoir des cobayes qu'on aime sous la main quand même

    Posté par venezia le 14 septembre 2016 à 14:16
  • Wow le beau cocktail d'actifs que tu nous offres!
    Encore un bel article que je range dans ma mémoire pour y revenir si un des miens a un souci du genre!
    Et ce baume, Venezia, quelle composition!
    Et toi, mlk, tu nous feras un article sur tes aventures avec la litsée et le cajeput?
    Plaisir de vous lire

    Posté par S4br1n4k le 14 septembre 2016 à 14:50
  • Comme le dis Sabrina : quel cocktail d actifs super efficace ..
    Un produit qui sert à soigner deux problèmes : c est parfait .

    Je mets cette formule sous le coude !!!
    D autant qu'il est encore temps de faire des macérâts ,le romarin refleurit en automne.


    Je pensais que l huile essentielle de cannelle était antifongique ?
    Par contre je ne savais pas pour le géranium : polyvalent et indispensable 😁

    Même si on râle de voir qu ils boudent nos préparations, pour finalement revenir plus tard ,on vend pas ses enfants 😀: la honte

    Posté par Sylvie le 14 septembre 2016 à 21:36
  • Rha la la ! y'a des boys qui ont bien de la chance
    Moi aussi , par la même occasion ...j'apprends et je prends !
    Merciiiii Mimi

    Posté par patsch le 16 septembre 2016 à 14:39
  • J'aime bcp l'idée du duo thérapeutique.
    J'aime bcp la réglette uni-dose.
    Michèle, tu parles de comprimés anti-fongique, s'agit-il de comprimés allopathiques?
    Merci, une fois de plus, pour ce partage fort intéressant! Bises.

    Posté par Loulou le 18 septembre 2016 à 20:17
  • - Loulou,
    Oui le traitement est conventionnel pour assurer le coup.
    Je ne savais pas s'il allait faire les soins locaux avec la régularité et la durée indispensables.
    Et comme c'est hyper-contagieux... tu penses bien qu'on a tout fait.

    Il a bien adhéré et tu vois il a enfin retrouvé sa belle peau.
    Je crois que ça a été un choc le fait que ce soit sur le visage. Je pense que ça l'a motivé pour être observant

    - Patsch,

    C'est un soin tellement spécialisé que j'imagine que tout le monde n'est pas concerné à la minute où il est publié.
    Par contre, il y a plein de jeunes et moins jeunes qui attrapent des mycoses cutanées aux pieds et là c'est un soin tip top pour ça.

    - Sylvie,

    Tu as raison, l'HE de cannelle est antifongique mais très dermocaustique surtout celle de Chine.
    Pour les mycoses unguéales et les verrues, pas de souci et même la dermocausticité est utile.

    Par contre pour la peau, on cumule les inconvénients en rajoutant les allergies potentielles.

    Oui la honte, vendre les enfants. Je les vends souvent à leur père, en soldes ou braderie pour ne pas qu'il puisse refuser

    - Sabrinak,

    Merci d'appeler Mlk pour qu'elle continue à écrire des choses sur son blog dont je rappelle ici les coordonnées :
    http://peauxcibles.canalblog.com/

    J'ai acheté une belle litsée sur ses conseils avisés.

    - Venezia,

    Merci pour la formule qui a si bien marché.
    Je pense que ça lui a donné l'envie de continuer les soins locaux car l'efficacité a été aussi spectaculaire que la dégradation de sa peau avec la crème prescrite.
    Je suis persuadée qu'il ne fallait pas d'eau.

    Mais du coup, il a eu le doute quand j'ai dit "Ah mais c'est un baume de ma copine V.". Il a vu et il a cru en... nous deux
    Celui là est mon plus réfractaire pour tous les soins!

    - Mlk,

    Les réglettes viennent du magasin de perles je crois bien.
    Elles sont dans mes affaires depuis si longtemps. Je les avais achetées pour faire des masques pendant l'année des masques mais je suis passée à autre chose.

    C'est peut-être le moment d'inventer un multi-masking pour l'hiver

    - Merci Rokia.
    Le blog n'a que très peu de participants alors que les stats montrent l'inverse. Il y a un nombre très important de pages lues et de lecteurs.

    Alors je partage encore tant que je fabrique des trucs même minimalistes. Ils ont leur public aussi.

    - Merci à toi aussi Makiro, fidèle lectrice.
    Ce serait odieux de ne pas avoir d'empathie pour son enfant, même grand, même dubitatif sur vos talents

    Posté par michele le 20 septembre 2016 à 16:13
  • Whaouh Michèle!!! Merci pour toutes ces informations. Quelle belle plante que le laurier, que j'utilise si souvent en cuisine. Je louchais depuis un moment sur l'huile essentielle; je vais tenter également un macérat alors .
    Du coup, je suis allée faire un tour du côté du dictionnaire pour savoir ce qu'était qu'un zoonose. C'est clair que ça fait flipper. Et c'est clair que : jeune+homme=difficulté pour faire appliquer un traitement sur laps de temps...
    Et comme d'habitude, présentation magnifique...

    Posté par Nanette le 22 septembre 2016 à 14:46
  • Whaouh Michèle!!! Merci pour toutes ces informations. Quelle belle plante que le laurier, que j'utilise si souvent en cuisine. Je louchais depuis un moment sur l'huile essentielle; je vais tenter également un macérat alors .
    Du coup, je suis allée faire un tour du côté du dictionnaire pour savoir ce qu'était qu'un zoonose. C'est clair que ça fait flipper. Et c'est clair que : jeune+homme=difficulté pour faire appliquer un traitement sur laps de temps...
    Et comme d'habitude, présentation magnifique...

    Posté par Nanette le 22 septembre 2016 à 14:49
  • Merci chère Nanette.
    J'ai grandi avec la crainte des parents que l'on attrape des zoonoses très fréquentes en pays chauds. La teigne, c'était une espèce de terreur, presque comme la variole, la typhoïde... c'est te dire!

    Un macérat huileux de feuilles de laurier, c'est un bon produit aussi pour les douleurs comme l'indique Bluetansy sur son ancien blog huiles infusées :
    http://huilesinfusees.canalblog.com/archives/2008/03/20/8395159.html

    Et dans mon livre dont je ne me décide pas à faire un article pour la biblio, il y a indiquée qu'elle est bonne pour traiter les aphtes.
    Je le verrai bien interprété en huile buccale ayurvédique comme ici:
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2014/05/27/29768353.html

    Posté par michele le 25 septembre 2016 à 17:05
  • J'adore ces baumes soignants qui servent à tout. Ceux à la consoude, au millepertuis etc., bien chargés en huiles essentielles. Ils font partie de mon quotidien grâce à ce blog.
    Je note la formule du stop-crève de Venezia qui est un indispensable en cette saison où les rhumes pointent leur nez

    Merci Michèle pour cette très belle formule, un baume de plus pour ma collection

    Posté par gingembre le 14 octobre 2016 à 17:03
  • Coucou Gingembre,

    Je suis contente que tu reviennes ici par l'odeur des baumes alléchée
    Il me vient avec les températures hivernales, un goût de me faire un trio de baumes premiers secours avec force macérats et HE.

    C'est le moment de s'y mettre!

    Posté par michele le 18 octobre 2016 à 16:58

Commenter l'article