De l'œuf à la truite

Défi Savon moucheté

Par veneziapetitpois

De l’œuf à la truite…

 

Allumez vous une clope s'il le faut, servez-vous un thé, ça va être un peu longuet, je m’en excuse…

Un jour, il y a quelques temps déjà, Mlk m’a rappelé qu’il y avait un défi moucheté dans l’air et avant même que Michèle ne poste la photo du si bel œuf emblématique, je me suis fixée sur un œuf en savon. Je carbure quasiment tous les matins aux œufs de caille durs pour le petit dej. J’admire rêveusement leur coquille si mouchetée à l'extérieur et délicatement bleutée à l'intérieur. A la différence des œufs de poule ou de poulette, ceux pondus par les cailles affichent petites et grosses mouchetures.  

IMG_1565

L'œuf de caille du matin

Pour me faire la main, j'ai d'abord voulu recréer les grosses.

Premère série: œufs au Nescafé … et à l'œuf de caille

J'ai décidé de diluer de la poudre de Nescafé (qui se présente en gros cristaux) dans un peu de pâte à savon, et de faire de même avec de la poudre de cacao. A mes débuts, je diluais toujours les couleurs et les poudres après la trace, ce qui créait des mouchetures et j’ai donc adopté cette technique. Résultat : un savon un peu trop beige à mon goût. Une réussite pour les grosses mouchetures, nulle pour les petites, j’ai dû trop touiller.

L’autre test était celui des moules, et là, l'expérimentation a vite tourné au petit cauchemar.

 

IMG_1389

 Le bricolage des œufs en plastique

J’avais acheté l’an dernier chez Héma des œufs en plastique qui s’ouvrent et se referment par le milieu grâce à une mini charnière et dans lequel j’ai déjà glissé des petites boites de baumes à offrir.

J’ai d’abord percé tant bien que mal un trou dans le gros bout pour pouvoir couler la pate et scotché solidement l’ouverture médiane. Ensuite, j’ai attendu. Un jour, deux jours, trois jours, passage au froid : les savons résistent. J’ai réussi enfin à décalotter à moitié, mais la partie pointue est restée récalcitrante.  Il m’a fallu d’innombrables passages au congelo, et beaucoup de patience pour réussir l’extraction. Je suppose que c’est la rigidité du plastique qui veut ça.

J’ai alors constaté que les moules n’avaient pas été complètement remplis (même si j’avais bien secoué pour tasser la pâte); par ailleurs, une marque ceinturait l’œuf à l’endroit de son ouverture au milieu.

Voici la formule de cette première série, avec un mélange d’huiles que je connais bien pour donner un savon bien doux.  J’ai ajouté un soupçon d’élixir pour la touche énergétique (j'en ai choisi un à l'achillée anti-pollution, après tout, on demande à un savon de bien nettoyer!) et de la Maïzena parfumée aux fleurs de jasmin (réalisée en septembre dernier en Espagne) pour la douceur. 

Pour l’eau : une partie en eau de cuisson d’un riz noir thaï, très émolliente (et je sais par expérience que malgré la teinte sombre, la pâte n’en garde quasiment pas trace), le reste en eau déminéralisée pour éviter d'avoir une eau trop calcaire. 

 Pour le fun, j’ai ajouté un petit œuf de caille cru touillé avec vigueur. La pâte a pris très vite, ce qui n’a pas facilité le travail. J’en ai tenu compte pour la deuxième série, en modifiant la formule.

Pour le parfum, honneur à l’hiver : sapin baumier et orange 5 folds

Savon au Nescafé et à l'œuf de caille

 

P1100530

Le duo avec les grosses mouchetures

 500g d’huiles  (j’ai coulé des petits lapins et demi œufs en plus dans des moules en silicone)

coco 145  29%

blanc de bœuf 50 10%

karité 50  10%

ricin 25   5%

son de riz 80  16%

olive bio 150   30%

2 toco 500 (vitamine E) + EPP (pour protéger de l'oxydation)

20 gouttes d'élixir Environmental Yarrow 

1 cuillére à soupe de Maïzena au jasmin, le tout dans les huiles

58g  eau de cuisson de riz noir thaï  + 121 g eau déminéralisée 

Soude pour un surgraissage à 7-8

1 œuf de caille battu introduit avant la  trace dans la pâte

 A la trace : 8g HE de sapin baumier +7g HE orange 5 folds

 Poudre de Nescafé décaféiné diluée grossièrement dans un peu de pâte, mélangée ensuite au reste

+ un peu de poudre de cacao diluée légèrement dans un peu de pâte, également mélangée ensuite au reste

P1100531

la barre au milieu

 Devant les galères prévisibles pour mes œufs de la deuxième série dans les moules en plastique, j’ai joué la prudence et gambergé à ce qui pouvait être également moucheté. Et j’ai pensé aux magnifiques truites arc en ciel de mon enfance, celles que mon père péchait dans les rivières pyrénéennes.

 Deuxième série : œufs et poissons

Cette fois, comme je voulais avoir du temps pour couler la pâte, j’ai choisi le confort de la lessive de soude. J’ai aussi décidé d’incorporer les poudres dans des matières assez visqueuses pouvant les maintenir en suspension. Ce qui a donné pour les mouchetures:

-Nescafé déca dilué dans huile de ricin

-marc de café bio en suspension dans eau déminéralisée (j’ai déjà testé à plusieurs reprises quand je fabrique des savons au marc de café pour désodoriser les mains en cuisine)

-et pour le cocktail des autres poudres : un peu de crème fraiche bio épaisse.

Les poudres, en mini-quantité chacune: nard, rhubarbe, benjoin, et lithospermum, qui ont des granulométries très fines mais différentes et apportent d’imperceptibles nuances, comme on n trouve sur les coquilles d'œufs de caille par exemple.

J’ai attendu plus de huit jours en oubliant les moules à œufs à leur sort (ça tombait bien, j’ai quitté Paris à ce moment…) Ils sont mieux remplis mais une marque les ceinture encore.  

Je trouvais mon idée poisson pas mal mais un peu modeste. J’ai donc décidé de donner de l’eau à la truite… et j’ai fait une troisième série.

Pour la deuxième et troisième série, j’ai gardé bien sûr le même parfum, plus nuancé que le premier : palo santo amyris et petit grain bigarade, une note agrume modulée par des bois.

J’ai gardé l’élixir et la Maïzena au jasmin, et modifié ma formule d’huiles pour m’assurer d’avoir un fond clair. J’ai aussi retrouvé dans les placards le reste d’un excellent cacao cru. 

Savon moucheté clair aux poudres et au Nescafé

P1100532

Les œufs de la deuxième série

P1100533

En solo

 

500g huiles 

26% coco 150

35% olive 175

20% arachide 20

5% ricin 25

8% blanc de boeuf 40

6% cacao cru 30

2 toco 500 EPP+CO2 romarin

20 gtes élixir Environmental Yarrow

1 cuil à soupe de Maïzena au jasmin dans les huiles

lessive de soude à 30°

surgraissage à 7-8

A la trace : poudre de nard, poudre de rhubarbe, poudre de benjoin, poudre de lithospermum dans crème fraiche

Nescafé déca dans huile de ricin

Marc de café dans eau déminéralisée

 3% HE : 2g palo santo, 6g petit grain, 7g amyris

P1100535

Deux "truites"

Troisième série: de l'œuf à la truite

Pour la troisième série, je n’ai pas résisté à l’appel du pandanus exotique pour avoir un fond vert (les lacs de montagne tirent plus sur le vert que le bleu) que j’ai dopé avec un peu d’oxyde vert et de pastel dans les huiles et j’ai moucheté ensuite. Mais les mouchetures s’estompent au fil des jours. 

 

P1100537

un vert moucheté discret

Pour le mouchetage : poudre de pastel dans de la crème fraiche bio + spiruline dans de l'huile de ricin.

 Pour préparer l’eau au pandanus, j’ai mixé de l’eau déminéralisée avec des feuilles de pandanus tronçonnées (et très bien  essuyées, elles sont en général imprégnées de poussière), puis j’ai filtré et congelé en glaçons.

IMG_1402

L'eau au pandanus, verte comme un lac de montagne 

Et j’ai donc coulé de la pâte à savon verte autour d’un poisson en l’humectant un peu pour qu’il tienne bien au fond du moule sans remonter et en le tenant fermement tandis que je versais la pâte.  

 Ouf, ça a marché, même si la partie verte reste d’un mouchetage devenant de plus en plus confidentiel.

 Et voilà comment on passe d’un œuf à une truite…

IMG_1430

Au moment où la pâte verte est coulée autour du poisson (à l'envers le poisson, bien sûr)

Savons mouchetés vert au padanus et au pastel 

P1100541

IMG_1441

 Poisson dans l'eau du lac vu de près (et au bout de deux semaines)

au dessous, le poisson dans l'eau du lac après une semaine de séchage

500g huiles 

26% coco 150

35% olive 175

20% arachide 20

5% ricin 25

8% cacao 40

6% blanc de boeuf 30

2 toco 500 EPP+CO2 romarin

20 gtes élixir Environmental Yarrow

1 cuil à soupe Maïzena au jasmin dans les huiles

 soude pour un surgraissage à 7-8

180 g eau : jus de pandanus (avec glaçons)

poudre depastel + oxyde vert dans les huiles

A la trace : spiruline dans ricin

pastel dans crème fraiche

 

Voilà. 

3 œufs: de poule, de caille et de savon… 

IMG_1625

 

 

 


Autour du chaudron

    Waou ça donne magnifique. Finalement le mouchetage vert est très bien. J'aime beaucoup l'idée d'intégrer le poisson comme ça, ça me donne une idée pour un cadeau surprise.
    Je serais très curieuse de sentir le parfum,tu as utilisé des huiles essentielles que je ne connais pas du tout.

    Posté par Caroline le 14 novembre 2016 à 07:13
  • Venezia,je suis "scotchée" devant ton article 😀
    Et admirative ! Quelle ténacité !
    Je reviens un peu plus tard donner mon ressenti !
    Bises et bonne journée 🌞

    Posté par Sylvie le 14 novembre 2016 à 08:00
  • Pas de clopes, j'ai besoin de mes deux mains et de tout mon temps libre de cerveau pour suivre l'aventure des oeufs surprises et de la truite vagabonde. Imagination au pouvoir, ténacité voire sagesse et toujours tes touches parfumesques énergétiques.
    Jolie petite truite qui va se couler comme un poisson sous la douche.
    On voit très bien le moucheté de son lac, fin et calme....j'adore, ce vert tendre d'eaux douces et ce savon si tranquille malgré son long chemin

    Posté par mlk le 14 novembre 2016 à 08:24
  • Plus de clopes, juste des fruits en vapotage
    Ce temps à te lire est passé vite. Je me suis régalée à suivre ton processus créatif.
    Chapeau bas, Venezia, tu jongles à merveille avec les divers ingrédients de ta cuisine, les plantes et belles huiles essentielles.
    J'ai une préférence pour les œufs de la deuxième série. Ils m'ont tapé dans l'œil et au cœur, un vrai coup de foudre !

    Posté par gingembre le 14 novembre 2016 à 09:24
  • Je trouve aussi que les oeufs de la deuxième série sont farpaitement mouchetés et j'ai un faible😃

    Posté par mlk le 14 novembre 2016 à 09:40
  • Waou ! que boulot Vénézia !
    Le résultat est superbe, tu as bien réussi tes oeufs, je suis admirative de ta patience et du résultat.
    J'aime beaucoup aussi les couleurs de ta truite, des tons doux, un joli mouchetage, j'adore.

    Posté par Catherine le 14 novembre 2016 à 11:30
  • Ebourriffant Venezia, je ne vois pas d'autre mot.
    Et quel courage d'avoir fait tant d'essais!

    Chacun d'entre eux répond parfaitement au cahier des charges et j'aime aussi beaucoup les oeufs de la 2è série qu'il serait génial de voir au milieu de véritables oeufs

    La présence d'une multitude de poudres végétales mériterait une autre lecture afin de bien voir ce qui donne quoi dans les mouchetés.

    Je suis très contente de voir que chaque participante a bien montré jusqu'ici sa patte savonnesque en interprétant le moucheté à sa manière. Il y a encore une fois ici tous tes voyages, tes plantes préférées (pandanus, nard, macération poudreuse de jasmin...) ainsi que la touche de gras animal qui revient régulièrement dans tes savons.

    Quant au nescafé, je n'y aurais jamais pensé.
    On a le réflexe marc de café en savonnerie.

    Et bien j'y retourne ma chère Venezia!

    Posté par michele le 14 novembre 2016 à 12:14
  • Voilà le parcours de la savonnière (et pas que ...) parfaitement accomplie !
    Passionnante patience , rigueur et savoir- faire , tu as dû te régaler ....
    Exactement le genre d'expérience que j'aime faire
    J'avais pensé à en faire dans une coquille juste percée et vidée comme on en voit parfois à Pâques , remplie de chocolat .

    Hip Hip Hip ...hourrahhh ! défi relevé avec brio !
    Je retourne me régaler afin de voir tout ça en détail
    Encore BRAVO , Venezia

    Posté par Patsch le 14 novembre 2016 à 14:06
  • @Caroline,

    Le moucheté vert s'estompe hélas de jour en jour, ce qui fait que j'ai peu à peu une sorte de marbrage. Le clair(truite et œuf) en revanche ne bouge pas.
    Pour que l'inclusion d'un (gros) savon dans un autre tienne bien, il vaut mieux que les deux savons soient frais pour bien tenir ensemble.

    @Sylvie,

    Je pense que c'est mon petit œuf matinal qui m'a inspirée!

    @Mlk,

    J'ai tant obtenu de mouchetés à mes débuts en savonnerie, que j'ai pioché dans mes expériences et mixé le tout.

    @ Gingembre,

    S'il n'y avait pas la barre au milieu des œufs, je serais plus contente… d'où ma série poissons

    @Catherine,

    Comme je l'ai dit plus haut, le mouchetage vert disparait peu à peu! On dirait un mirage…

    @ Michèle,

    J'ajoute une photo avec 3 œufs: un de poule, un de caille et un en savon, trois tailles différentes!
    Ce que je voulais obtenir, c'était -mais de façon très ténue- des différences de teintes dans des mouchetures très fines comme sur les vrais œufs.

    Posté par venezia le 14 novembre 2016 à 14:14
  • Jolie la dernière photo !

    Posté par Catherine le 14 novembre 2016 à 14:56
  • @Patsch,

    J'ai vu je ne sais plus où sur internet qu'une savonnière avait tenté le savon dans une véritable coquille d'œuf. J'ai failli me lancer, mais comme elle ne précisait pas trop si ça se "décoquillait" facilement, je n'ai pas tenté le diable! Dans ce cas, mieux vaudrait un œuf de poule plutôt que de caille!

    Posté par venezia le 14 novembre 2016 à 15:31
  • j'adore ton mouchetage. Des petits points et des grands. Ça donne vraiment cet aspect de vrai oeuf comme sur la photo que michèle a mis pour le défi.
    Bravo pour toute cette inspiration partagée
    Bon début de semaine à toutes. Biz

    Posté par rokia le 14 novembre 2016 à 15:57
  • Superbe l’œuf de la 2e série Venezia ! Et j'aime beaucoup la truite dans son lac, dommage que ton vert s'estompe...

    Et pourquoi pas tenter avec des œufs de cannes ou d'oies, ils sont plus gros que les œufs de poules et la coquille est plus solide aussi. 😉

    Posté par Rebelle Aussi le 14 novembre 2016 à 18:22
  • Vraiment quel travail !!! Juste superbe ces petits œufs et petits poissons. Le résultat est vraiment sympa.
    J'aime bien le vert obtenu avec les feuilles de pandanus. Dommage qu'il soit labile comme beaucoup de verts obtenus avec des végétaux. J'ai déjà essayé un œuf dans la pâte à savon il y a longtemps, mais je ne me souviens plus de l'effet sur le savon. Jolie réussite, il fallait penser au café soluble. Bravo, Princesse.

    Posté par annabulles le 14 novembre 2016 à 22:52
  • @ Rokia,

    C'est contempler mes œufs de caille qui a inspiré les deux tailles de mouchetures…

    @ Rebelle aussi,

    Excellente idée! faudrait juste que le mette la main sur une cane, une oie… ou même une autruche !

    @Annabulles,
    Le vert ne bouge pas, car il y a de l'oxyde vert dans la pâte. Ce sont les mouchetures qui sont en train de s'évanouir ou plutôt d'évoluer vers un marbrage.

    Posté par venezia le 15 novembre 2016 à 10:28
  • Je reviens donc
    J aime tous tes savons ,avec une préférence pour le second et la truite .les couleurs et les mouchetés sont bien rendus ....
    Je suis auss admirative devant tout ce travail ,tes idées ,ta ténacité .c est encourageant et ça donne une bonne dose d optimisme 😀
    Je retiens ta formule car tu dis qu'elle donne des savons tout doux 👍et bien sûr le pandanus et son parfum si reconnaissable. ...
    Tu manges des oeufs de caille tous les matins ?
    Merci
    Heureusement que j ai programme mon article car la pression monte 😉

    Posté par Sylvie le 15 novembre 2016 à 13:21
  • Vénézia tes savons sont sublimes, j'adore tout! Je suis admirative de ta patience et ta persévérance. Tes œufs de la 2èmes séries sont vraiment très réalistes mais vue leur taille c'est au moins des œufs de dinde
    J'aime aussi beaucoup le poisson dans son étang vert et ses couleurs pastelles.
    Ah ce fameux pandanus dont j'ai lu tant d'éloges et dont je rêve de humer le parfum un jour.

    Posté par Zaza Lismartagon le 15 novembre 2016 à 18:16
  • J'ai rencontré un savonnier tunisien qui faisaient des savons dans de vrais coquilles d’œufs de poules regardez:
    https://vert-citron.fr/index.php/2013/04/taoufik-savonnier-a-la-main-verte-et-talentueuse/
    Et aussi de délicieux savons au lait de chamelle <3

    Posté par Zaza Lismatagon le 15 novembre 2016 à 18:38
  • Je peux t'avoir un oeuf d'autruche

    Posté par Caroline le 15 novembre 2016 à 18:38
  • Ahah je me disais il va bien arriver ce bel œuf !! Et bien le voilà et toutes mes félicitations ! Je n'aurais pas eu autant de patience... Mais le jeu en vaux la chandelle ! J avoue mon ignorance : il y a des poudres que tu utilises que je ne connais pas comme quoi on en apprends tous les jours '.. Bravo !

    Posté par Chafou le 15 novembre 2016 à 22:14
  • @Sylvie,

    Oui, je mange deux œufs de caille chaque matin. Le salé (ou en tout cas le non sucré) me cale mieux, sinon, j'ai faim très vite. On compte en général 5 œufs de caille pour un œuf de poule, donc je trouve ça plus digeste. Si je mange un œuf (de poule) à la coque au petit dej sans discontinuer, -j'adore- au bout de quelques jours, je sature, c'est trop riche.

    J'aime beaucoup aussi la deuxième et troisième formule, car je trouve que le mélange beurre de cacao+blanc de bœuf (qui ont curieusement presque les mêmes compositions en acides gras) apporte vraiment un plus dans les savons.

    @merci Zaza, oui, ce sont de gros œufs (je ne connais pas la taille de ceux des dindes, mais ça pourrait être ça!). Parmi les innombrables ingrédients naturels que j'ai pu tester, je trouve que le pandanus fait vraiment de l'effet.
    je suis allée voir les très beaux œufs de l'artiste tunisien. Il les a vraiment coulés dans de vrais œufs?

    @ merci Caroline, ça serait ensuite un peu gros pour se savonner avec!

    @ Chafou, voici un détail sur les poudre utilisées:
    -Benjoin , c'est une résine très parfumée. on en fait aussi des teintures que l'ont trouve en pharmacie.
    -Nard: c'est de la poudre de rhizome, très parfumée. Le nard est une plante au parfum très puissant. Il pousse notamment au Népal. Je fais parfois des savons en faisant une ligne de démarcation être deux couches avec du nard.
    -rhubarbe: il s'agit de la poudre de rhubarbe asiatique, qui colore bien en rouge. Super en savonnerie. J'ai eu des beaux rouges en savonnerie.
    -lithospermum: j'ai trouvé le sachet en rangeant mes poudres! Je ne sais plus d'où il sort; il est censé donner un ton violet.
    Voilà

    Posté par venezia le 16 novembre 2016 à 14:08
  • Superbes et très élaborés, Venezia, c'est fou ce que les savonnières ont de l'imagination, et les ajouts sont une façon de se faire plaisir toujours renouvelée et sans fin.
    J'aime beaucoup ta truite vagabonde, sur fond de spiruline et le nard qui me fait rêver quand je le hume.
    Comment est l'odeur ?

    Posté par chabou le 16 novembre 2016 à 14:42
  • Venezia, comme Chafou, je ne connais pas encore toutes ces poudres magiques ! 😉
    Je décolle pour la Birmanie la semaine prochaine, sais-tu, toi ou toutes les autres expertes de ce superbe blog, ce que je peux en ramener pour la savonnerie ?

    Posté par Rebelle Aussi le 16 novembre 2016 à 18:23
  • Oui Venezia il les coulait dans de vraies coquilles d’œufs à l'époque où je l'ai rencontré en 2012.
    Il faudra que je réussisse un jour à dégotter ce fameux pandanus mais dans les montagnes jurassiennes ça n'est pas très courant

    Posté par Zaza Lismatagon le 16 novembre 2016 à 19:26
  • Quel travail de recherche, Venezia, et toujours cette grâce naturelle! Bravo! J'ai aussi un faible pour l'oeuf de la deuxième série, c'est très ressemblant sauf pour la taille. Avec tout ce qui se dit dans les commentaires, j'avoue être très curieuse de voir ce que ça donnerait de couler de la pâte dans un oeuf. J'pense bien que je vais essayer, avec un reste de pâte, juste pour voir

    Posté par S4br1n4k le 16 novembre 2016 à 20:58
  • Quelles aventure ce moucheté ou plutôt quelles aventures tu nous fais vivre Vénézia.
    J'ai un faible pour tes deux petites truites mouchetées... mais celle qui se trouve ds le lac est bien aussi.
    Quelle belle idée d'avoir pris au pied de la lettre "l'oeuf moucheté"!
    Belle démonstration de pugnacité! Défi relevé ^-^

    Posté par Loulou le 16 novembre 2016 à 22:38
  • @Zaza...je devrais pouvoir en trouver dans mon quartier, alors à suivre😋.

    Posté par mlk le 17 novembre 2016 à 08:19
  • @Mlk,
    j'avais aussi compris le message, et vais m'en occuper ce week end…… mais je voulais faire une surprise !!

    @ Chabou,
    L'odeur est plutôt boisée, mais il faudrait voir en plus long terme.

    @ Sabrina,
    je tenterai aussi la vraie coquille d"œuf … de poule

    @Loulou,
    moi aussi j'aime bien ces petites truites, meme si la forme n'est pas tout à fait celle des vrais truites, plus effilées et élégantes.

    Posté par venezia le 17 novembre 2016 à 09:48
  • Merci Venezia pour la dernière photo.
    C'est bluffant!

    Posté par michele le 18 novembre 2016 à 17:13
  • Savons reçus!!! Mille mercis Vénézia pour tes beaux mouchetés ^-^

    Posté par Loulou le 29 novembre 2016 à 22:40
  • Tu es définitivement fou Princesse
    Quel luxe et privilège, tu nous offres trois interprétations du moucheté.

    Comment choisir ?
    Impossible enfin !
    Ils sont tous magnifiques grâce à ta patience, ton expérience et ton partage.

    On reconnait ta patte, ta façon de procéder avec toujours tes documentations pour faire bien.
    Et quelle patience, c'est fou.

    Bref, suis admirative de la complexité de tes formules, de la mise en scène, on vit tes expériences avec toi.

    Quel beau défi, tu nous livres, j'adore et j'adhère
    Merci sincèrement

    Posté par emadra le 29 novembre 2016 à 23:09
  • Celui que j'ai eu en cadeau n'est pas photographié ici, ce qui me fait réaliser que tu en as fabriqué pas mal apparemment et que les différents motifs vont bien avec les mouchetés.

    C'est peut-être ce que j'aurai appris avec ce défi, c'est que le pointillé plus ou moins gros donne toujours de jolis résultats.

    Et ce qui m'étonne là avec le demi-oeuf que je tiens dans mes mains c'est que le café décaféiné dans de l'huile ne se désagrège pas et reste assez marqué. On pourrait s'en inspirer pour les poudres solubles dans l'eau que l'on aimerait "voir"?

    Le parfum est un peu poudré même avec le sapin baumier dont je sens parfaitement la fragrance fraîche.
    Encore une fois j'adore!

    Posté par michele le 13 décembre 2016 à 12:34
  • J'ai bien fait d'aller à Paris juste après ce défi du coup j'ai reçu ce bel oeuf devant lequel je suis en admiration et que j'aime tenir en main pour le porter à mon nez, il est très chouette et encore une fois j'admire la patience dont tu as fait preuve pour réussi ce savon.
    Curieusement, comme tu le signalais, tes savons verts n'ont plus du tout de moucheture.... c'est incroyable.
    Merci Venezia.

    Posté par Catherine le 14 décembre 2016 à 18:04

Commenter l'article