Gel-crème avant la plage

Soins du corps

Par cshabou

                                                                                                                    

cr_me_avant_la_plage1


Dans un mois ou deux, nous serons sur le sable chaud, avec deux idées sous nos mèches légères : bronzer et aller dans l'eau.                                                     kaoantenne66                      kaoantenne64
Alors,  il faudra bien laisser tomber le paréo.

On dit que la foi soulève des montagnes, celle-là même qui nous fait penser au mois de mai que nous allons mincir avant l'été.190134p24


Les railleurs et les malveillants n'ont qu'à se taire, on y croit et on fait tout ce qu'il faut pour.

Donc, je refais consciencieusement une petite crème tout les ans, je l'applique jusqu'au bout du tube, en massant deux fois par jour, et c'est bizarre, en arrivant sur la plage, j'oublie complètement de regarder si j'ai perdu mes capitons et mon tour de cuisse...

J'ai choisi les actifs classiques :

  • la caféine,
  • une huile macérée avec de la consoude, dont un des principes, l'allantoïne est kératolytique, et de la vigne rouge pour favoriser la micro-circulation.
  • du lierre grimpant,
  • de la teinture de griffe du chat, juste parce que je l'ai vue dans une formule minceur chez N.xe
  • quleques huiles essentielles comme le bouleau (Betula lenta L), pamplemousse, fenouil, palmarossa, eucalyptus mentholé, géranium, cyprés et gingembre frais.

L'huiles végétale de noisette et l'isopropylpalmitate vont véhiculer ces actifs sous la peau, plus vite que leur ombre !

La sève de bambou exfolie en douceur.

La formule :

 Phase Huileuse

5% Hv Noisette
7% Isopropyl Palmitate
6% Olivem 1000

Phase Aqueuse

Eau à calculer
2% Gomme Cellulose
2% Glycérine végétale
25% Ha Lavande (circulatoire)

Phase Actifs

2% Sève de Bambou
0,05% Poudre de Chlorophylle
5% Extrait de lierre grimpant
1,5% Caféine en poudre
1% Teinture mère de Griffe du Chat
5% Huiles essentielles

Acide lactique pour ajuster le pH si nécessaire

Huiles essentielles : 4 Bouleau, 5 Fenouil sauvage, 4 Palmarosa, 10 Eucalyptus mentholé, 15 Pamplemousse, 5 Cyprès, 10 Bergamote sans bergaptène, 4 géranium Bourbon, 3 Gingembre frais.

A utiliser le soir, en massage jusqu'à pénétration, la caféine donne une couleur blanche qui oblige à masser entre 20 et 40 secondes.
La peau est ensuite sèche et douce, non grasse, idéal pour enfiler la nuisette, le tee-shirt ou le pyjama ^_^



Tisane du soir : "Aspérule - Eglantier rose"

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

                   Aujourd'hui, recette d'une tisane  à boire composée de pétales d'églantier sauvage récoltés dans la forêt  il y a quelques semaines et de feuilles d'aspérule odorante bio qui viennent de chez Altaïr.

La gamme de plantes à tisanes y est fournie et d'excellente qualité si l'on n'a pas une forêt généreuse à proximité.


p_tales_rosa_canina

Récolte un jour de grand soleil

 Le panier est trop petit pour se rouler dans les roses. Quel dommage !

 

               L'églantier ou Rosa canina Rosaceae est un rosier sauvage qui fournit des graines rouges appelées cynorrhodons riches en vitamine C.

Ses fleurs fragiles sont d'un évanescent rose pâle ou blanches.


Je les récolte tous les ans pour en faire un glycériné ou une teinture de pétales sauvages pour mes crèmes à la rose.

Au moins une fois par an je fabrique selon l'inspiration un lait, un sérum, une crème légère ou un beurre, toujours roses, toujours parfumés à la rose et contenant tous les supports possibles de roses ^_^


    Je les préfèrerais presque aux glycérinés et teintures de roses odorantes pour la poésie qui se dégage de ces fleurs délicates très simples (elles ressemblent presque à des roses de Provins aux pétales plus fournis).

Je les ai trouvées d'un ton rose plus soutenu cette année et une fois n'est pas coutume, j'ai décidé de les boire plutôt que de les "cosméter".

 

     Accompagnée d'une amie efficace, j'en ai récolté un petit panier que j'ai mis à sécher une fois débarrassés des habitants du jardin qui aiment aussi les roses.

Les propriétés médicinales du Rosa canina sont surtout celles du cynorrhodon, faux fruit si riche en vitamine C que l'on dit qu'il y en a autant dans un petit fruit que dans un gros citron!

 

rosa_canina_cynorrhodon

Source

 

             Les pétales sont légèrement astringents et l'on rapporte que "chez les Perses,  la fleur mélangée avec le jus de la canne à sucre passait pour guérir la tuberculose pulmonaire et même finir par réveiller les morts"...

in "Petit Larousse des plantes qui guérissent". Gérard Debuigne et François Couplan. Ed. Larousse.

 

Dans ma tisane, elles apportent la touche de couleur manquant aux feuilles de l'aspérule qui donnent le ton de cette tisane du soir.

Elles peuvent évidemment être remplacées par des pétales de rose de Provins au parfum plus soutenu.

 

                  L'aspérule odorante ou Gallium odoratum Rubiaceae est une plante insignifiante des bords de chemins dont l'un des usages traditionnels est la fabrication du vin de mai dans les régions de l'est et du nord de l'Europe.


Si elle est insignifiante, comme toutes les mauvaises herbes elle est appréciée du botaniste et de l'herboriste.

Ses feuilles présentent un bord au toucher rugueux d'où le nom d'aspérule, du latin" asper"  qui signifie "rude".


 DSC03872

        

                Sa richesse en aspéruloside qui se transforme en coumarines une fois sèche lui confère une douce odeur vanillée/miellée  qui persiste des années, suffisamment en tous cas pour faire de jolis sachets odorants pour le linge (avis aux couturières).

C'est grâce à cette odeur que l'aspérule a pour nom d'espèce "odoratum".

 

           Les propriétés médicinales de l'aspérule sèche sont donc dues à la présence de ces coumarines.

C'est un "bon antispasmodique qui facilite la digestion des personnes qui souffrent aussi de vertiges et d'angoisses".

Et prise le soir, "elle donne de très bons résultats dans l'insomnie".

in "Petit Larousse des plantes qui guérissent". Gérard Debuigne et François Couplan. Ed. Larousse.

 

Dans cet herbier des plantes françaises, il est indiqué que la plante fraîche est somnifère alors que plus elle sèche, plus elle est aphrodisiaque.

J'espère pour mes copines que l'aspérule d'Altaïr est très, très, très... sèche .

 

            Dans un bol en inox, j'ai mélangé 20g de feuilles sèches d'aspérule odorante avec une poignée de pétales séchés d'églantier.

Une partie de la tisane est mise en pots de porcelaine, une étiquette écrite manuellement y est accolée et hop à la poste ou remise en mains propres !

 

DSC03874

Pot de tisane du soir

 

              L'aspérule peut développer une saveur amère si elle est infusée plus de 10mn.

Il suffit de prélever l'équivalent d'une cuillère à soupe de tisane pour une tasse et d'infuser 10 mn à l'eau bouillante.

La saveur légère se relève très agréablement avec un soupçon de sirop d'agave si l'on souhaite une longue infusion.

              Voilààà, c'est tout.

Savons cupcakes aux fraises et au chocolat

Savonnerie

Par La Fee Colchique

C’est en voyant les pâtissavonneries du blog de Karo10 et de Clairette que j’ai eu envie de me lancer à mon tour dans la réalisation de cupcakes.


En faisant mon savon fouetté, le récipient contenant les corps gras que je venais de fouetter s’est renversé quand j’ai posé en équilibre dessus mon batteur électrique. Heureusement mon fils était présent pour m’éviter de jeter ma préparation.

Mon fils m’a dit : "tes corps gras viennent d’être mixés et donc ton mélange est bien homogène ; il suffit de connaître la quantité de corps gras perdue afin de mettre le bon dosage de lessive de soude".

J’ai donc pesé le restant de mes corps gras et j’ai refait le calcul de mon dosage de lessive de soude en suivant les conseils de mon fils.

400 grammes = quantité de corps gras initial
326 grammes = quantité de corps gras après accident
***** grammes = dosage de lessive de soude initial

Ci-dessous, le calcul que mon fils m’a demandé de faire pour mettre le bon dosage de lessive de soude dans ma quantité restante de corps gras :

(326 grammes : 400 grammes) = 0,815
0,815 x dosage de lessive de soude en grammes initial = nouveau dosage de lessive de soude en gammes



Mes savons sont faits avec trois savons différents :


- les fraises et les petites tablettes de chocolat : melt & pour

- les cupcakes : savon à froid

- la crème : savon fouetté



Recette des petites tablettes de chocolat :


Melt and pour
Chocolat en poudre



Recette des fraises :


Melt and pour
colorant en poudre rouge
fragrance bubble gum



Recette des cupcakes :


100 % végétaline
lessive de soude surgraissage 20 %
A la trace chocolat en poudre


Recette de la crème :


30 % végétaline
30 % beurre de cacao
20 % beurre de kpangnan
20 % huile de tournesol
lessive de soude surgraissage 10 %

- J’ai fouetté avec un batteur électrique spécial chantilly mes corps gras pour obtenir une crème fouettée.

- Puis j’ai versé très progressivement la lessive de soude en fouettant entre chaque ajout.

- Ensuite j’ai rajouté du colorant vert en poudre dilué au préalable dans très peu d’huile de tournesol.

- Pour finir j’ai parfumé ma préparation avec la fragrance bubble gum.

 

DSCN1837

 

DSCN1849

 

DSCN1873

Depuis quelques jours, j'ai envie de cocotiers et de sable blanc... et surtout besoin d'une crème hydratante pour velouter ma peau car j'aime ce toucher si particulier... J'ai beau regarder, je ne trouve que ma brique de lait de coco (sur-graissée à 24% ce qui sera important dans le calcul de la recette) qui me nargue, posée sur son étagère.

Ni une, ni deux me voilà partie dans mes tribulations cosmétiques avec ma crème "Blancheur veloutée"... Si vous n'avez pas de lait de coco sachez que vous pouvez le remplacer par du lait de riz car ma première version avait été faite avec cet ingrédient qui éclaircit le teint !


Allez une petite photo pour vous faire rêver :

Hamac

 

Donc pour compléter ma ligne de soins quotidiens, hydrater ma peau après une superposition d'actifs et toujours à la recherche de simplicité – peut être le ras de bol de calculer des dizaines de grammes d'actifs et de me retrouver avec 20 contenants – je décide d'aller au plus simple mais avec une texture à la pénétration éclair mais onctueuse qui laisse une hydratation parfaite et un fini mat et poudré...

La première chose qui me vient à l'esprit pour accompagner ce fameux lait de coco (ou lait de riz) qui est un excellent hydratant pour nos peaux malmenées – c'est l'huile de coco fractionnée qui apportera un toucher sec et une pénétration rapide sans ce côté gras... Huile, que l'on peut remplacer par du monoi pour l'odeur exotique ou par celle qui nous convient le mieux.

Les seuls actifs que j'incorporerai seront : le Miel afin d'avoir un peu d'hydratation ainsi que bénéficier de son côté purifiant et cicatrisant.

Et mon actif fétiche du moment afin d'avoir un teint lumineux et éclatant grâce à son action éclaircissante si on le dose entre 1 et 2% j'ai nommé le non moins célèbre Acide Citrique.

Le plus dur reste à faire et trouver le bon mélange d'émulsifiants. Comme j'apprécie beaucoup l'Olivem (INCI : Cetearyl Olivate, Sorbitan Olivate ), je décide de partir sur cette base mais avec l'idée de le compléter par des co-émulsifiants afin de lui donner un peu plus de finesse et d'onctuosité.

Je découvre l'Oliwax LC qui je pourrais dire est le complément parfait pour améliorer l'onctuosité de l'Olivem tout en donnant un glissant agréable à nos préparations, puisqu'il apporte un toucher aqueux bien que fortement hydratant dans une proportion de 1 à 3%.....

Mais je décide de compléter tout de même avec des Cétyls palmitate pour obtenir une émulsion plus  onctueuse et aérienne.

Passons maintenant à la recette et au calcul.

Comme mon lait de coco contient 24% de gras il va falloir compléter la phase aqueuse mais aussi réduire la phase huileuse d'autant que l'une perd et l'autre gagne... Je vous mets la trame en % de ma recette et je vais tenter de vous expliquer mon cheminement – ce qui ne sera pas simple, vu le fouillis que j'ai dans la tête !!!

Mais avant de vous dévoiler la recette, je voulais aborder la conservation du produit. Le lait de coco ou le lait de riz selon celui que l'on choisit, sont des ingrédients relativement périssables donc j'ai décidé d'intégrer du sorbate de potassium afin d'augmenter la durée du vie du produit... Ainsi combiné avec le géogard qui contient du benzyl alcohol (complément du sorbate de potassium) cela permet d'avoir une conservation renforcée.

 

Recette "Blancheur veloutée" :

Phase Huileuse :

20% Huile de coco fractionnée

4% Olivem 1000

2% Oliwax LC (INCI : Cetyl palmitate, sorbitan palmitate, sorbitan olivate)

3% Cetyl palmitate

 

Phase Aqueuse

34% Eau ou Hydrolat

30% Lait de coco ou lait de riz

1% Acide Citrique

4% Miel

1% de poudre de riz (arrow root, ou fécule) pour matifier

1% Conservateur (0,3% de sorbate de potassium, 0,7% de géogard)

 

Pour la méthodologie : faire fondre la phase huileuse et la phase aqueuse + acide lactique + Miel - ne faire chauffer que l'eau si vous désirez y intégrer des ha que je rajoute habituellement comme des actifs à froid – mais dans ce cas je chauffe le tout et prépare mon émulsion et rajoute à froid le conservateur et la poudre de riz.

 

Donc revenons au calcul du lait de coco – en espérant que vous vous y retrouviez dans mon fouillis – si l'on prend l'exemple de 50g de préparation, il me faudra 17g de Lait de coco sachant qu'il est sur graissé à 24% – ce qui fait qu'il contient – 24% de 17g = 4,08g (arrondir à 4g) d'huile.

En tenant compte de tout cela il faudra donc soustraire 4g à la totalité de l'HV et rajouter 4g d'eau à notre phase aqueuse- suis-je claire ??? je crois que le mieux est que je remette la recette en grammes ça sera plus simple.

 

Pour 50g :

10g - 4g = 6g d'HV coco fractionnée

2g Olivem 1000

1g Oliwax LC

1,5g Cetyls palmitate

15g + 4g = 19g d'eau ou d'hydrolat

17g de lait de coco

2g Miel

0,5g d'acide citrique

0,5g de poudre de riz

0,5g de conservateur

 

Voilà la bête en image... certes un peu floutée


 IMG_3122



En ce qui concerne le parfum j'ai fait au plus simple, je voulais une odeur fraîche mais féminine mais avec des Huiles essentielles également qui apportent leurs bienfaits – de suite il m'est venu à l'esprit Géranium, Lavande et Petit grain – HE que j'ai mises en proportion égale d'une goutte chacune – juste histoire de dire que le parfum soit léger.

Et pourquoi pas faire 1 part de lavande, 1 part de petit grain et 1 part de bois de santal pour apporter du mystère et apaiser les tensions – ou encore – une odeur Crépusculaire (je ne sais pas si ce mot existe) avec 3 parts de lavande pour 1 part de petit grain – ou encore – la senteur des îles d'un extrait aromatique de coco... Mais le mieux est encore de vous laisser guider par vos envies et l'inspiration qui parfois nous apportent d'agréables surprises !

Alors qui va venir me rejoindre dans le hamac sous les cocotiers ? 

Pour mon premier article sur ce blog je voulais vous présenter des recettes rafraîchissantes pour affronter un été qui risque d’être chaud et ensoleillé !!!!!

J’avais en tête de fabriquer des soins frais, rafraîchissants et qui pénètrent rapidement rappelant les douces pluies tièdes de l’été. Je décide de faire d’une pierre deux coups et de tenter de partir sur la base d’un gel de silice dont tout le monde vante les mérites et sur lequel je louche depuis des mois repoussant toujours le moment de voir les effets sur ma peau.



Donc je cours sur internet me commander ce fameux gel de silice… Mon premier problème fut de choisir entre la silice minérale colloïdale, la silice organique faite avec la prêle ou la fameuse molécule méthylsilanetriol (G5). J’ai opté pour cette dernière, car bien plus assimilable d’après les écrits, que les autres…

Et me voilà partie pour une cogitation à 1 neurone (je n’ai que celui là) qui va donner naissance à quelques recettes… Accrochez vous !!!



En même temps je me dis qu'il serait bon d’y intégrer des oligo-éléments trouvant ma peau en manque de tonus…

Alors je jette un œil dans le catalogue du laboratoire Oligosol et cherche ce qui conviendrait à mes rides. Je choisis de privilégier le Sélénium, le zinc et le cuivre…

Mais on y trouve aussi la plupart des métaux comme l’or, l’argent etc.

J’y adjoins du cuivre puisque c’est le complément du sélénium en terme d’antirides. Pour résumer le sélénium étant un antioxydant et le Cuivre un régénérant, le tout associer au Zinc purifiant.



Étant toujours dans mes cogitations pour faire un produit simple, naturel mais bénéfique, je me dis qu'il me manque un petit plus…

Et je me trouve soudain prise de passion pour la gelée Royale qui est un réservoir de vitamines et minéraux...



Mais vous connaissez la chanson plus on cogite et plus on rajoute d’ingrédients... Me vient alors à l’esprit de rajouter de la poudre de tomate (je décide de l’intégrer seulement dans mon sérum de peur que mon gel ne me transforme en peau rouge)...

Fruit par contre qui est un excellent antiride mais aussi un vieux remède  pour réparer la peau brûlée par les coups de soleil !



De là comme je décide de décliner mes actifs présents dans une gamme complémentaire (tonique, sérum et crème hydratante) que j'appellerai « Ondée ».


 Allez je ne vous fais pas languir plus longtemps voici les recettes :

 

  • Tonique " Ondée glaciale " :

80% HA (tea tree, lavande, ciste)

12% de gel de Silice

4% Nigari ou chlorure de magnésium (purifiant)

1% Zinc (1 ampoule Oligosol de 10ml pour 100ml)

1% Gelée royale (avec 1 ampoule de 20ml j'ai fait les 2 recettes)

0,5% Sélénium en ampoule Oligosol

0,5% soufre (Ampoule Oligosol)

1% Complexe Or, Argent, Cuivre (Oligosol 4€ les 60ml)

Non comptabilisé dans la recette : 1 ml d’alcool de menthe (cristaux + alcool) ou mettre 0,4g de cristaux directement dans la préparation

Conservateur



  • Gel  "Ondée Fraîche" :

86% Silice gel (On peut remplacer 30% par un gel fait maison avec HA, décoction ou lin)

5% HV Sésame

5% HA d'Hélichryse ou Tilleul (éclaircir le teint)

0,5% Sélénium

1% Gelée royale

1% complexe Cuivre, or, argent (oligosol)

1% de Zinc en ampoule oligosol

0,5% Soufre en ampoule oligosol

Conservateur (sans oublier que le gel de silice en contient déjà)


  • Sérum purifiant, antirides multivitaminé : "Ondée seconde peau"

- Phase aqueuse :

32% Gel de Silice organique

40% Hydrolats, eau ou décoction selon les types de peaux ou les effets recherchés

 

- Phase huileuse

10% HV de sésame (comme ma peau adore)

3% Olivem 1000

2% d'alcool cétéarylique

1% acide citrique (pour éclaircir le teint)

 

- Actifs (Tous ne sont pas comptabilisés en raison du remaniement du sérum sur les actifs je vous le livre brut)

1 pointe de couteau  de poudre de tomate

0,5% de sélénium

1% Gelée Royale

1%Vitamine C

0,5% Zinc en ampoule

0,5% soufre en ampoule

0,5% complexe Or, Argent, cuivre (oligosol)

1% Bacti pur (purifiant)

0,5% Caféine

0,5% Propolis

1% Relax rides

0,5% B5 panthénol (réparateur)

0,5% Vitamine A

0,5% poudre de riz

0,3% Acide hyaluronique (repulpant)

Vitamine E 5 gouttes

Conservateur 1 %


Voilà ce que ça donne en image... mon sérum est un peu plus pêche que sur la photo  (et le flacon est reconditionné)... et il est dommage que mon gel ne se voit presque pas... c'est pour cela que j'ai tenté le fond noir pour faire ressortir les produits !!! 


IMG_3116

 

 

J’ai également volontairement évité de les parfumer afin que chacun et chacune mettent les odeurs qui leurs plaisent ou des He cosmétiques ou thérapeutiques.

Mais j’aurais bien vu une odeur fraiche et aquatique...

J'espère que cette petite contribution vous inspirera ! 


-9782501066655FS

Un petit livre dans la série Marabout : les petits guides des paresseuses, de Carole Dichampt,

à la portée de toutes les bourses, et qui conviendra aux débutantes en cosméto qui n'ont pas encore franchi le cap des émulsions.

 Sans se compliquer la vie, en un minimum de temps, huit chapitres comme suit :


Chapitre 1 : organisation, ustensiles, ingrédients et principes incontournables.

Chapitre 2 : gommages, baumes, trucs et astuces

Chapitre 3 : pour les mains et les pieds

Chapitre 4 : la détente du corps

Chapitre 5 : les soins du visage

Chapitre 6 : les yeux et les lèvres

Chapitre 7: les cheveux

Chapitre 8 : glossaire

... Avec diverses étapes et leur mise en oeuvre dans chaque chapitre pour atteindre le but recherché, de manière simple et rapide avec des ingrédients naturels.

 

exemple du plan du chapitre "relax" (4) :

* bains relaxants (3)

* huiles de massages bienfaisants (3), dont :
       Huile Bonne Humeur : 30 ml d'huile de tournesol, 20 ml d'huile de pépins de raisin, 6 gouttes d'huille essentielle de mandarine, 3 gouttes d'huile essentielle de jasmin et de bois de rose.

*Baumes apaisants (2)

*Conseils de relaxation

 

Petites astuces pertinentes, étymologie, définitions, noms de recettes évocateurs, trucs pour toutes celles, et ceux, qui ne veulent pas se casser la tête mais tiennent à être tendance en fabriquant leurs propres soins...

 

Exemple :

Hier, ma fille m'appelle : (ce n'est pas une histoire, c'est un fait réel, qui tombait à pic)

- maman, je voudrais me faire un gommage des pieds

- pas de souci, ma chérie, viens, je te prépare ça

- non, je n'ai pas le temps de passer, tu n'as pas une idée ?

- tu as de la noix de coco râpée, des céréales, de la poudre d'amandes, du miel ?

- non !

- Alors, écris : trois càs de sel fin, une càs de gros sel, une càs d'huile d'olive, une càs d'huile de tournesol, on zappe les huiles essentielles puisque tu n'en as pas (la pôvre, sa maman profite de toutes ses visites pour lui faire sentir un nouveau mélange ^_^) et tu me diras ..

"Ce matin : il est super, ce gommage, mes pieds sont tous doux",

page 71, Gommage cristallin.

Finalement, ce serait pas si mal si j'étais paresseuse !

 

onion_msn_emotions_03


 

            Je ne sais pas vous, mais moi, j'ai des envies de beurre corporel. Comment ça ce n'est pas la saison ? Vous allez voir, le mien est très léger et très original... pour un beurre.

Si original en fait qu'au moment de sa conception, mon émulsion n'a pas trouvé bon d'épaissir comme moi je le voulais. Je pense que c'est dû au sucrose stéarate, souvent à l'origine de textures plus fluides que prévu. 

D'accord, j'ai aussi des envies de lait fluide en ce moment, mais seulement quand c'est moi qui le décide !

            Mais rembobinons, et revenons au moment où mon idée a germé...

 

25052011694

 

            Depuis un certain temps déjà, on voit fleurir sur le net de nombreuses recettes pour fabriquer soi-même et chez soi ses propres esters, afin de s'en servir d'émulsifiants. Les conclusions des diverses testeuses de ces émulsifiants dans leur crèmes sont que les textures obtenues possèdes de remarquables qualités cosmétiques, d'une grande finesse, plutôt fraiches et glissantes à l'application.

Pour ma part, j'ai préféré utiliser les esters que je possédais déjà avant de me lancer dans la fabrication de ceux qui me font drôlement envie comme le glycéryl oléate, qu'on retrouve souvent dans les listes d'ingrédients des produits du commerce.

 

            À l'origine de mon idée, il y a aussi cette envie toujours présente de copier les textures des crèmes conventionnelles.

Or, j'ai repéré dans la petite boutique d'une nouvelle marque (nouvelle à ma connaissance en tout cas), un beurre corporel de leur ligne bio au toucher très onctueux comme je les aime, fondant quand on y plonge le doigt, et à la pénétration exceptionnelle, d'une finesse comparable à celle que l'on obtient avec les esters et d'autres ingrédients aidés par la chimie.

            Ni une ni deux, je retourne le pot pour scruter attentivement la liste INCI (comme d'habitude sous le regard réprobateur de la vendeuse).

Et là, bonne surprise, les ingrédients utilisés sont très corrects, relativement naturels, en tout cas rien de vraiment nocif ni pour la peau ni pour l'environnement. Entendez par là : pas de paraben si décriés, et surtout pas de silicone et pas de cette parafine qui me déteste tant, mais des huiles et des beurres végétaux et, en guise d'émulsifiants, de nombreux esters.

J'ai d'ailleurs relevé la liste des émulsifiants (seulement ça, car on en avait marre et on avait envie d'aller ailleurs, alors j'ai suivi le mouvement).

J'essaierai de réaliser ma version maison personnelle avec le mélange relevé d'ici peu. En attendant, voici une autre version de beurre corporel fluide lait pour ce printemps relativement estival :

 

Formule du Beurre Lait de Cade :

 

- phase huileuse

. 6 isopropyl palmitate (Les Utiles de Zinette)
. 5 huile de coc
o fractionné
. 5 karité du Bénin
. 3,5 cire n°3 (≈ glycéryl stéarate SE mais avec un résultat un peu plus léger car plus concentrée en potassium stéarate)
3 huile de macadamia inodore (Les Utiles de Zinette)
. 3 huile de pépins de raisin
. 3 Oliwax LC (Les Utiles de Zinette)
. 1 substitut de lanoline
. 0,5 alcool cétéarylique
. 0,3 anti-oxydant

- phase aqueuse

. 62,4 eau
. 3 glycérine
. 1,5 sucrose stéarate (AZ)
. 1 géogard ultra
. 0,2 cellulose
. 0,1 xanthane

- troisième phase

. 1,5 He

 

+/- d'acide lactique pour un pH d'environ 5.

 

1105201169112052011693

 

            Comme vous le voyez, pas d'actifs en pagaille, mais une réflexion sur le système d'émulsifiants/épaississants qui me permet aurait dû me permettre d'avoir à la fois une texture épaisse — au moins une crème en pot —, une pénétration éclair et une application fraiche et légère (ça c'est bon, je les ai !).

Pour cela, j'ai décidé d'utiliser plusieurs acides gras estérifiés qui agissent en synergie pour avoir une texture très fine. Comme dit Michèle, la nature fait rarement monolithique et les plus belles émulsions sont le fruit de mélanges.

Si je devais écrire l'INCI de mon système d'émulsifiants, ça serait : Glycéryl stéarate, potassium stéarate, sucrose stéarate, cetyl palmitate, sorbitan palmitate, sorbitan olivate, alcool cétéarylique. 

Comme vous le voyez, il s'agit uniquement d'esters, d'ester de sucre, de glycéro-esters, etc. (et d'un alcool gras). Les pourcentages ont été calculés en fonction des ingrédients retenus (cire n°3, oliwax LC, sucrose stéarate) mais aussi de leur importance dans l'ordre des différentes listes INCI dont je commence à avoir une bonne collection (bah oui, mon appareil photo de portable me sert à ça, pas vous ?). Je ne sais pas si c'est très clair, là...

 

            Un petit mot à propos du mélange xanthane/cellulose (Bilby) dans ces proportions : c'est le mélange qui m'a toujours donné le meilleur résultat. Il donne un gel très fin, encore fluide mais suffisant pour stabiliser les émulsions. Je précise que ma xanthane est celle d'AZ (il en existe tant...)

 

                    Le parfum autour du bois de cade a été fait rapidement au nez, en fonction de l'envie car j'adore ce bois que je trouve très fin, entre le cèdre et le genévrier (ce sont d'ailleurs des juniperus tous les deux).

Je trouve qu'il a la finesse noble et boisée du cèdre avec un léger côté fumé et une note citronnée qui m'évoque sensiblement la fraicheur épicée du genévrier. Le tout est bien plus complexe que l'un ou l'autre. Et le mariage des trois essence dans un mélange gagne en profondeur.

 

Voici le mélange, en gouttes :

21 bois de cade Purissime (merci mlk !)
12 genévrier Purissime
4 grosses gouttes de citron Pranarôm (merci Venezia !)
4 pamplemousse purissime
4 lavande fine purissime

 

            Le résultat dix jours après la fabrication est un lait très frais, très aqueux, très fin, très évanescent, très agréable, très blanc... Enfin, j'arrête là avec les "très". En tout cas, il a beau être très tout, il est très peu beurre corporel. C'est un vrai lait.

Il est particulièrement agréable à appliquer car il est très glissant. Et en seulement quelques jours d'utilisation, je vois déjà les changements : ma peau est bien plus douce et bien plus hydratée alors que je n'ai pour actif hydratant à proprement parlé que la seule glycérine.

Je suis un peu déçu du parfum, que je voulais un peu plus léger. Il faudrait rééquilibrer les proportions. J'ai eu la main un peu lourde sur le cade et le genévrier finalement. Il mériterait d'être d'avantage citronné et peut-être moins sec et plus rond.

Donc au final un peu plus de pamplemousse, peut-être un petit grain (citronnier ?) et sans doute aussi un romarin à verbénone pour arrondir le tout et l'ancrer définitivement en méditerranée. Et pourquoi pas une pointe d'immortelle... Ou un fond de santal, pour arrondir ?

Je réfléchis tout haut, comme d'habitude... 

            Et vous, ça vous dirait de venir faire un tour dans les jardins de la Grande Verte avec moi ? 

Composition de parfums d'été (8) : Enfleurage de roses rouges

Senteurs et parfums

Par atelierdemichele

               Allez, un bonus avec les petits parfums d'été!  

             J'avais réalisé une macération de roses rouges sur de l'huile d'argan il y a quelques années. Le procédé était long mais j'avais été très satisfaite du résultat.

 

P_tales_de_3_roses_rouges

 

           Cet hiver, j'ai lu dans un lien chez Venezia  que l'on pouvait faire une macération de roses en versant de l'huile de sésame chaude sur des pétales frais.
Je m'étais promis de la réaliser.

             C'est chose faite.
Et comme c'est la saison des roses, je vous livre mon enfleurage de roses  rouges avant qu'elles soient toutes fanées.
J'ai été bluffée par le résultat odorant qui sentait réellement la rose, comme si l'on avait ajouté un peu d'huile essentielle.

 

DSC03853

          

             Je pense que la température qui n'a jamais excédé 60° et qui redescendait très lentement a permit une captation des molécules odorantes avec moins de violence que la macération à chaud ou au soleil préconisées par Bonneval.

J'ai remarqué que l'huile restait longtemps aux alentours de 30° avant de redescendre à température ambiante.
Même mon cher et tendre qui déteste l'odeur de rose ("ça sent la vieille sub-claquante") m'a fait des compliments sur la préciosité de ce parfum.

C'est dire!

  

Enfleurage de roses rouges

 - 250 ml d'huile d'olive bio désodorisée
- Pétales frais de 3 ou 4 roses (x4)

 

Chauffer l'huile d'olive désodorisée à 60° maximum au bain marie.

Verser sur les pétales frais déposés dans un bocal propre et sans odeur. Ils pâlissent passant du rouge au rose; Les anthocyanes sont partiellement oxydés par la chaleur.

 

Huile_vers_e___60_

 

Laisser refroidir en touillant régulièrement.
Fermer le bocal au complet refroidissement et laisser en contact pendant 24 heures.
Filtrer et recommencer le processus avec la même huile en changeant les roses chaque jour.
Arrêter quand l'huile prend nettement une odeur de roses sur la peau (pour moi, il a fallu seulement 4 passages).

 

DSC03854

          

                En tentant de prolonger l'enfleurage sur une part de l'huile, le parfum s'est nettement amoindri. Encore une fois, le mieux est l'ennemi du bien.
Faut-il utiliser une graisse saturée comme autrefois?

Il semble qu'elles captent très bien les parfums comme Mlk le fait avec son palme sublimé.
Je tenterai l'an prochain car mon pauvre rosier n'en peut plus...

               Sur la peau, le parfum reste fugace (moins de 10mn) mais quel bonheur!

               Pour les adeptes de parfums sur huile, on pourrait imaginer un mélange permettant de fabriquer une huile sèche parfumée:

- 50% Enfleurage de roses rouges sur huile de coco fractionnée
- 30% Coco silicone

- 19.7% Huile végétale inodore
- 0.3% Huile essentielle de rose.

 

          Mlk m'a offert un enfleurage de pétales frais de fleurs d'oranger qui sent très bien le néroli une fois frotté sur la peau. Un régal!
Je l'utilise tel quel depuis une semaine à la place de la crème pour les mains et le corps.

          J'ai coloré quelques millilitres d'enfleurage de roses rouges plus ou moins légèrement avec des gouttes de macération de rocou sur de l'huile de jojoba pour faire une jolie photo dans  mes oiseaux poivre et sel ^_^

 

DSC03852

 

                   Voilà, c'est tout! 

Composition de parfums d'été (7) : Eau de caramel

Senteurs et parfums

Par atelierdemichele

             Le parfum du caramel est intéressant pour sa note amère qui passe très bien dans la teinture.

Très simple à réaliser, elle se dilue mal aux HE pures alcoolisées car au bout de 2 jours j'avais 2 phases dans mon flacon de 10ml ( Pourquoi? Le sirop se dilue bien dans l'alcool mais j'avais choisi de l'alcool à 96°,  il manquait certainement un peu d'eau ).

              Les autres composants du parfum sont assez sucrés sauf la badiane dont la note anisée me plaît beaucoup.
Elle se prête bien aux alliances sucrées peut-être parce qu'elle fait référence au pastis.
Il y a des adeptes du pastis jaune non dilué et il semblerait que ce n'est pas la meilleure manière d'en déployer les arômes.
Il vaudrait mieux le diluer avec de l'eau; alors j'ai noyé mon caramel et sa badiane ^_^ mais dans de l'alcool!

              J'ai donc dû allonger le mélange pour en faire une eau de caramel.
La dilution du parfum m'a semblé bienvenue pour aérer un peu tout ça. La maturation de plusieurs mois aussi.
La coloration orangée soutenue vient du caramel et de l'absolue de rose.

           C'est une véritable Eau d'été sans aucun agrume pour pouvoir pschitter sans regrets quand il fera chaud. Attention tout de même à l'alcool sur la peau au soleil, ce n'est pas recommandé non plus!

 

 gla_age_parfum_caramel

 

Petit parfum d'été : Eau de caramel

En gouttes

 8 carotte
14 absolue de rosa damascena
8 badiane
48 santal album
8 ylang ylang

24 encens boswelia carterii
 10 ml de teinture de caramel
10 ml de teinture d'encens

 dans 1 flacon brun de 50 ml complété à l'alcool à 96 ou 90°

 

Teinture de caramel

1/3 caramel liquide
2/3 alcool à 90°

dans un flacon pipette de 30 ml. Mélanger, c'est tout!

 Pour cela, je prélève un peu de caramel lors de la fabrication d'un flan que je dilue avec de l'alcool à 90°. Pour écrire ce message, j'ai fait la même chose avec du caramel liquide en bouteille vendue au rayon "Aide à la pâtisserie" du magasin bio.

 

Teinture d'encens

Environ 20 grains d'une excellente résine d'encens grossièrement concassés
Couvrir d'alcool à 90° dans un flacon de 50ml

Laisser en contact plusieurs semaines voire des mois en agitant régulièrement. Le mélange sent bon très rapidement.
Filtrer.
Il ne faut pas ajouter d'eau ou d'hydrolat en cours de route sous peine de troubler la teinture. On peut réaliser des teintures de myrrhe, de copal...

La teinture d'encens de Venezia sur Potions.

 

Mode opératoire

 

Mélanger les HE, teintures et alcool dans un flacon en verre brun.
Laisser en contact au moins 1 mois à l'abri de la lumière et de la chaleur. Rectifier éventuellement à ce stade et laisser encore en contact quelques semaines.

A chaque modification, il faudra attendre...
Noter toutes les gouttes ajoutées dans un petit carnet si vous avez l'envie de refaire la même composition.

 Glacer une nuit au congélateur pour que les résidus solides se complexent, filtrer et laisser idéalement encore quelques semaines maturer.
Votre parfum est prêt.

 

              Ainsi s'achève la saga des mes petits parfums d'été qui a commencé avec  le parfum vétiver-lavande sur lequel j'ai mis quelques généralités et les formules de toutes les teintures.

Il est possible de continuer la série par la rose, l'encens, le santal, l'ylang-ylang,  le jasmin, les bois ... tout est possible autour d'une simple ligne directrice.

 

parfum_caramel_filtr_

 


Quelques livres sur les parfums

 

- Nicolas de Barry
"Des parfums à faire soi même". Editions Minerva

LA Bible pour aller plus loin, des généralités, les bases, des recettes, des conseils et adresses.
Excellent livre dont j'avais testé un vinaigre de toilette mis sur le blog.

 

- Freddy Ghozland et Xavier Fernandez
"L'herbier parfumé, histoires humaines des plantes à parfum".  Éditions Plume de Carotte
(dont j'avais indiqué l'excellence de la série "l'herbier...")

Un très beau livre sans recettes de parfums. On y trouve quelques recettes de cuisine comme celle d'une confiture de pastèques au patchouli que je me promets d'essayer.

Mais vous pourrez rêver sur des plantes à parfum, un parfumeur par plante, de belles planches d'herbier, de beaux flacons, des photos, plein d'indications et de vocabulaire sur les parfums.

 - David et Carol Schiller
"556 Aromatherapy formulas for mind and body". Sterling Ed.

Vraiment très pratique pour les personnes qui ne savent jamais combien de gouttes et avec quoi associer les HE.
Il est utilisable sans problème par les personnes qui ne maîtrisent pas l'anglais vu qu'il n'y a quasiment que de petites formules.

Je n'ai pas compté s'il y en avait effectivement 556 mais il y en a plus que vous ne pourrez jamais en faire, classées par indications dont un petit chapitre incongru sur des menus de déjeuner et dîner ^_^ .

Chaque formule compte au maximum 4 huiles essentielles, ce qui est bien pratique quand on ne possède pas une aromathèque de folie.
Ces idées peuvent servir pour faire des parfums mais aussi pour les cosmétiques et baumes.

- Patty Canac, Christiane Samuel, Samuel Socquet-Juglard
"Etes-vous au parfum? comment mieux sentir pour mieux vivre", InterEditions

Livre intéressant sans recettes.
Vous croyez que vous n'êtes pas doués pour sentir alors que vous avec un nez au milieu de la figure? Ce livre est pour vous!
Il concerne tous les aspects de l'odorat et des odeurs dans notre vie.

Il donne quelques pistes pour qualifier les odeurs que  l'on rencontre en milieu urbain ou autre (vie quotidienne, cuisine...),  les mémoires olfactives, apprendre à mémoriser les odeurs, un quizz rigolo à la fin pour découvrir votre profil olfactif.

Moi j'ai un profil oriental que je ne me connaissais pas ^_^

- Parfums naturels des marques bio
Pour s'inspirer...

Composition de parfums d'été (6) : Exotica

Senteurs et parfums

Par atelierdemichele

          J'espère que vous n'êtes pas lassés de ces petits parfums d'été... Plus que 2!

Celui dont je vous livre la formule aujourd'hui a été élaboré avec des ingrédients qui m'évoquent un certain ailleurs, peu identifié, variable, changeant au fil des jours.

 Tout y est de ces résines, épices, fruits  ou aromates venus d'ailleurs : cardamome, vanille, bergamote, tonka, encens, ciste, myrrhe, coriandre... et même la rose dont le nom  viendrait du vieux persan.

           Si c'était à refaire, je diminuerais le nombre de gouttes de coriandre à 2 car elle a longtemps dominé en note de tête.
Ou alors je couperais la bergamote par du citron ou du pamplemousse pour diminuer la note poussiéreuse du départ liée à la coriandre.

 A ce jour c'est un parfum dont la palette olfactive varie beaucoup tout au long de sa durée de vie cutanée. Je trouve que c'est un parfum très vivant.
Le patchouli vanillé terminant le voyage sur la peau.

 

 

Parfum_Exotica__2_

Sac en tissu wax chez Anouck31 pour y mettre les flacons d'HE

 

 

Petit parfum d'été : Exotica

En gouttes

 10 bergamote
4 coriandre fruit

 10 encens sacra
4 absolue de tonka
6 cardamome
6 myrrhe
10 absolue de rosa centifolia

 20 teinture de vanille
10 patchouli coeur
4 ciste corse

 dans 1 flacon brun de 10 ml complété par un mélange d'alcool à 96 ou 90° et de teinture de labdanum

 

L'encens sacra peut être remplacé par un encens  Boswelia carterii mais l'odeur en sera moins profonde.
Yulaan indique qu'il est intéressant de mélanger les encens de plusieurs provenances.

Le patchouli coeur, l'un des plus délicats, peut être remplacé par du patchouli normal pour obtenir une note orientalisante plus marquée.
Je suis certaine qu'il pourrait être remplacé en totalité dans cette synergie par de l'ylang ylang à choisir en version extra, celle des parfumeurs, plus douce olfactivement.

L'huile essentielle de ciste peut être remplacée par une merveilleuse teinture de labdanum en totalité.
Si vous avez la chance de posséder de l'absolue de ciste, alors là n'hésitez pas, moi j'adore!

 NE PAS SE PARFUMER AVANT EXPOSITION SOLAIRE

 

Parfum_Exotica

 

Teinture de vanille

5  à 10 gousses de vanille (oui c'est beaucoup!) grattées et coupées en tronçons
Couvrir d'alcool à 90° dans un bocal de 100ml.

Laisser en contact plusieurs mois et filtrer.
Je ne filtre qu'au bout d'un an mais il m'arrive de prélever à la pipette dans le flacon en cas de besoin, le parfum se développe rapidement.

 

Teinture de labdanum (ciste)

Merveilleuse ciste qui sous forme de résine apporte une note ambrée divine, toujours constante et sans surprise. A s'offrir absolument!
2 parts de résine brute de labdanum

3 parts d'alcool à 90°

Mélanger très régulièrement afin de solubiliser la résine. Filtrer si tout ne se dissout pas.
Nettoyer obligatoirement le goulot avec un tampon alcoolisé!

 

 Les généralités sur la fabrication maison d'un parfum ainsi que les formules de teintures se trouvent sur le message sur le parfum vétiver-lavande.