La simplicité du Baume

           Le premier message que j'ai posté ici concernait la fabrication de baumes. Avec la recette du cérat sans borax, c'est peut-être l'un des messages les plus consultés de Potions et chaudron.

On dirait que ce blog est bourré de formules alambiquées et d'ingrédients complexes que personne n'a. Pourtant... 

 

          Un jour Gingembre m'a envoyé un mail me proposant de tester une cire d'abeille en feuilles dont elle te donnera tous les détails si tu es gentil (le).

Le plus judicieux pour la tester (la cire hein, pas Gingembre!) est d'en faire un baume :
. Le baume le plus simple que je fabrique tout le temps : 3 ingrédients, pas de parfum, pas de trucs et de machins.
. La formule dont je sais qu'elle sera parfaite : protectrice mais pas lourde, visuellement lisse, pénétrante, couleur dorée, formule pour masser toutes les zones du corps, du visage au bout des orteils.
. La formule divisible par 10 pour pouvoir fabriquer un mini pot de 10g, un joli pot de 30g comme un gros pot de 100.

 

           La cire d'abeille fait tout dans les baumes.
Selon sa provenance, tu obtiendras une splendeur ou un machin dur et désagréable impossible à utiliser.
Celle offerte par Gingembre est juste parfaite et supporte admirablement la comparaison d'avec celle sur j'utilise jalousement.

Pourtant, je suis difficile.
J'en profite donc pour la remercier avec cette recette simple, simple mais simple...

 

DSC06272

DSC06273

DSC06274

 

Trois ingrédients de base

- Une cire
- Un beurre végétal

- Une huile végétale liquide
La chose essentielle? Tout simplement des ingrédients d'une qualité irréprochable.

 

     Je ne vais pas te donner le choix, je n'utilise généralement que :

- de la cire d'abeille en feuilles de Bilby and Co. (ou celle de Gingembre qui m'a tourné la tête)
- du beurre de karité du Bénin dont je connais quasiment le producteur
- de l'huile de jojoba des Robins des bois parce qu'elle a une jolie robe jaune, qu'elle est fine et pénétrante. Comme c'est une cire liquide, elle glisse bien et permet un massage si tu veux te vautrer dans le plaisir.

En l'achetant je fais ma B.A. pour la planète que je laisse en héritage à mes enfants vu que je dilapide tout jusqu'aux petites culottes pour la cosmétique maison.

 

        Après, tu feras comme tu voudras.

Beurres variés, huiles et macérats huileux divers, HE ou fragrances délicieuses, vitamine E ou autre anti-oxydant, miel ou glycérine, huiles estérifiées ou véritables, teintures de plantes, acide stéarique ou autres alcools gras, émulsifiants, émollients techniques...

Cette formule marche avec tout sauf avec les bad cires d'abeilles trop brutes.
Et encore, si malheureusement tu en as, tu peux mettre 2 à 3% de lécithine liquide dans ton baume.

On va alors te dire que ce n'est plus du tout simple mais ça te sauvera parfois du déshonneur, crois-moi.

 

DSC06275

 

Formule simple de baume

10g de cire d'abeille
20g de beurre de karité 
70g d'huile de jojoba

Chauffe tous les ingrédients dans un bécher au bain marie jusqu'à fonte totale, coule en pots, laisse refroidir, ferme.

Tu divises les quantités par 10 pour un mini pot de 10ml (10g de baume mesurent 10ml).
Il te suffit de faire la règle de 3 en fonction du volume du pot que tu veux fabriquer.
C'est tout.

 

Mais à quoi ça sert un baume?

Tu plaisantes? C'est comme si tu me demandais à quoi ça sert l'amour (?!)
Ben, ça ne sert à rien et ça sert à tout.

Un baume tout bio pour bébé
Un baume parce que tu as envie de fabriquer un truc
Un baume parce que toi, tu DIY
Un baume sans parfum pour te masser les mains, les ongles ou les pieds secs
Un baume pour les lèvres ou les cheveux secs
Un baume médicinal contre les rhumatismes, les rhumes, les règles douloureuses, le stress, la frustration, les bobos de peau
Un baume précieux pour te parfumer le décolleté, pour te faire un soin de beauté de nuit
Un baume pour emmener chez ta masseuse, ton kiné, ton amoureux
Un baume pour le voyage, la rando
Un baume parce que tu as ramené de l'huile d'olive de tes vacances au soleil
Un baume pour les tétés ou les boutons
Un baume pour accompagner un proche pendant son passage vers l'au delà

... Un baume quoi.

 

Mon secret quand j'en offre?
Je choisis un joli pot, petit, très petit le pot.

Je chiade le parfum même quand c'est médicinal, j'explique à quoi ça sert.
C'est le plus simple mais le plus précieux des présents. Personnalisable à souhait, utile ou futile, un baume tout simplement.

Et toi, utilises-tu des baumes?
Me dévoilerais-tu ta recette favorite? Simple hein la formule?

 

 


Autour du chaudron

    en effet, les baumes c'est fabuleux de simplicité mais d'efficacité également, variable à l'infini pour les huiles et customisable selon nos besoins ou nos envies.... il n'y a que ça de vrai, comme on dit...

    Posté par eve le 02 septembre 2014 à 13:27
  • Délicieux les baumes...

    Je passe vite vous livrer ma formule de baume, à l'huile d'Olive bio de Corse, c'est divin...
    Je le décline en baume au coeur, en baume pour les bobo, pour le rhume et les maux de gorge...

    13,5g d'huile d'Olive Bio

    4g de beurre de Karité bio

    2g de cire d'abeille bio

    1,5g de Synergie d'huiles essentielles (45 gouttes)

    0,5g de vitamine E

    Baume au coeur :http://eco-mariate.blogspot.fr/2013/05/baume-au-coeur.html
    Baume bobo, super efficace, en complément du bisou magique (of course!) :
    - 20 gouttes d'huile essentielle d'Hélicryse italienne (anti hématome, anti coagulant)
    - 10 gouttes d'huile essentielle de Camomille Romaine (antalgique, anti inflammatoire, choc nerveux)
    - 10 goutte d'huile essentielle de menthe Champêtre (antalgique, rafraichissant)

    Je reviendrais vous voir, mais j'ai trop de boulot en ce moment. Vous êtes tous et toutes dans mon coeur.
    A bientot

    Posté par MariaTé le 02 septembre 2014 à 13:47
  • Une recette simple mais géniale car encore fait-il avoir les bonnes proportions!
    Je vais vite la tester car j'ai besoin d'un baume et il faut que ce soit simple et rapide. J'ai la cire d'abeille en feuille qui attend depuis... Me croiras-tu si je te disais que je ne savais pas trop quoi en faire?
    Merci pour ce billet plein de bonne humeur.

    Posté par Lys blanc le 02 septembre 2014 à 14:42
  • Michèle , ta façon de conter une recette est inimitable ! Je me suis régalée une fois
    de plus !
    J'ai la chance d'avoir cette belle cire d'abeille offerte par Gingembre et j'ai envie de
    la manger chaque fois que je la sens !
    Cette recette va-t-elle être la première ..Mystère..

    Posté par patsch le 02 septembre 2014 à 14:51
  • Pfff, j'ai vraiment pas le temps là mais je passe juste pour te remercier Michèle de cette série sur les baumes. Je garde pour ma part le souvenir ému de ces pyramides de baumes à tout colorés là :
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2010/11/15/19593987.html
    que j'avais réalisés avec passion et que je m’apprête à refaire cette année avec le résultat de mes macérats de cet été.
    Venezia et toi, vous nous avez toutes "embaumées" : quel délice, quelle jouissance ces petits pots parfumés avec toutes leurs promesses de mieux être...
    Bises!

    Posté par lolapit le 02 septembre 2014 à 15:18
  • oui ,Michèle,j utilise des baumes et meme souvent:le dernier est avec cette formule que tu m avais donné pour ma soeur .j y ai mis des huiles essentielles et ça donne un excellent baume de massage !

    Le dernier que j ai fait pour la sciatique d un sportif :

    10g cire d abeilles
    20gr karité (Annabulles)
    64.5 huile de massage à l arnica de Weleda et ou macérat maison
    0.5 vit E
    5g d huiles essentielles à part égales de :

    gaulthérie,héllycrise italienne,eucalyptus citronné ,menthe poivrée.

    D aprés le sportif sceptique :trés eficace!

    Je copie aussi allègrement les baumes si fins de Vénézia

    Michèle ,milles mercis pour cet article qui me plait beaucoup

    Posté par sylvie le 02 septembre 2014 à 15:29
  • Michèle, oui, je ne suis pas étonnée que les recettes de baumes soient d'avantage lues, car elles sont plus simples à réaliser que les recettes de crèmes.

    Très belle recette de baume et faite avec des ingrédients de premier choix qu'on peut admirer en photo.

    Le petit pot blanc est superbe.

    j'apprécie les baumes uniquement pour :

    - ramollir les cuticules avant une manucure,

    - appliquer comme écran protecteur pour ne pas dessécher mes lèvres, avant l'application d'un rouge à lèvres acheté en parfumerie.

    - concrète de parfum.

    - rouges à lèvres (baumes colorés).

    Posté par Colchique le 02 septembre 2014 à 17:44
  • Michèle, je te lis et j'ai la "banane"

    Comment ne pas adorer les baumes ! C'est le petit soin odorant que j'aime par dessus tout.

    Tu en parles si bien qu'on a envie de tout laisser en plan pour en faire un, là, tout de suite ! Une envie irrépressible !

    Je ne vais pas donner une recette de baume puisque je copie toujours les tiens

    J'adore particulièrement celui-ci :
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2012/10/19/25239629.html

    J'aime son parfum et sa couleur divine et je le refais souvent.

    Et j'adore aussi les baumes magnifiques de Venezia et Irène.

    Et puis si, je vais concocter un petit baume en me basant sur ta formule avec un petit plus à moi.

    Merci Michèle pour cet article qui est un bonheur à lire.

    Patsch, lance-toi, c'est trop facile les baumes

    Posté par gingembre le 02 septembre 2014 à 18:10
  • Ah les baumes ! une histoire d'amour Michèle entre toi et eux, pour notre plus grand plaisir. C'est si facile à réaliser, si gratifiant. Merci de nous rappeler les proportions que tu préfères.

    Ces petits pots blancs sont ravissants.

    Posté par Catherine le 02 septembre 2014 à 20:59
  • - Catherine,

    Je peux commenter ce message en changeant d'ordinateur et je ne vois plus les croix permettant de supprimer les commentaires sur celui ci...

    Est-ce que tout le monde voit les croix en regard des commentaires? C'est bizarre ça... En tous cas mon nouvel ordi me joue des tours!

    Bon je venais répondre à vos commentaires que je peux enfin lire
    Le pot est en porcelaine et est théoriquement destiné à y mettre de la sauce soja je croix, je ne sais plus où je l'ai acheté.

    Je le détourne pour faire joli avec les baumes.

    - Gingembre,

    J'ai testé ta superbe cire dans des baumes divers et quelques émulsions. Elle est vraiment comme j'aime, fine, peu plastifiante et les ustensiles se nettoient parfaitement bien avec les formules testées.

    Je te remercie de me rappeler ce baume vert dont j'avais adoré le parfum un peu envoûtant/bizarre. Ma copine anglaise l'a déjà refaite avec succès et en offre à ses amis outre-Manche

    Nous diras-tu ce que tu auras fait comme baume?

    - Merci Colchique pour ces utilisations variées de baumes.
    As-tu un lien vers l'une de tes réalisations?
    Ou nous donnerais-tu une formule de baume que tu apprécies? Quelle cire d'abeille utilises-tu?

    - Sylvie,

    C'est agréable de lire ta version pour sportif dubitatif. Je sais que tu apprécies de fabriquer des baumes, c'est très utile pour offrir, penser à un proche, faire un soin efficace...

    N'oublie pas que tu es membre participatif de Potions et chaudron. Publiez vos recettes les filles, n'hésitez pas c'est toujours intéressant à partager!

    - Lolapit,

    Quel enthousiasme! Merci de rappeler ces quintet balms que j'ai adoré penser, fabriquer et pour lesquels j'avais même réalisé les synergies à l'avance!

    C'est une joie les baumes et finalement quasi aussi créatifs que les savons?

    - Patsch,

    C'est une cire d'une excellente qualité en effet et son parfum de miel extraordinaire. Dommage qu'elle ne persiste jamais dans les créations quelle que soit la qualité de la cire.

    Vraiment lance toi dans les baumes, c'est facile et ludique. Et utile.

    - Lys blanc

    Tu as raison, les proportions de chaque ingrédient doivent être équilibrées pour faire un baume agréable à l'utilisation. Rien n'est plus odieux qu'un baume trop dur impossible à utiliser.

    La cire d'abeille en feuilles est effectivement vite absorbée quand on fait des baumes. mais on peut aussi en faire des bougies comme le faisait Catherine.
    J'étais persuadée qu'il y avait une recette sur Potions. Non Catherine?

    On peut en mettre un peu dans certaines émulsions, dans les savons...

    - Maria Té,

    Merci pour ta recette dont je me souviens bien. C'était l'un de mes premiers coups de coeur sur ton blog me semble t-il.

    Courage pour le boulot et à bientôt!

    - Bienvenue Eve et merci pour votre engouement pour les baumes.
    Nous sommes finalement pas mal d'amateurs de cette forme galénique.

    Posté par michele le 03 septembre 2014 à 10:14
  • J'aime le ton qui rend le baume très amusant.
    C'est vrai, ça, c'est souvent connoté "médical" alors qu'effectivement on peut varier les plaisirs et les usages.
    Moi, ce sera et ce fut presque toujours, huiles macérées à ce que j'aime+ teintures odorantes et thérapeutiques+VE et des amidons transformés ou pas.
    j'en offre des thérapeutiques, des gourmands, des tout.
    Ma fille est une adepte des corps gras bien présents et tous mes proches apprécient les massages…Alors, vive les baumes
    Et pour tout te dire ou te répéter, tu m'as conquise avec ton "Bikini Böm" là, je me suis rendu compte que tu étais une "sexy Jolie Madame" sous la blouse blanche de la scientifique et ça moi je "kiffe"

    Posté par mlk le 03 septembre 2014 à 11:43
  • Diantre! serait-ce une déclaration d'amour

    Posté par lolapit le 03 septembre 2014 à 13:51
  • Michèle ,le sportif n est plus dubitatif ,il est bluffé!et ce matin il a pu faire son parcours .il est vrai qu il n avait jamais entendu parlé d huiles essentielles et de leur pouvoir.

    Il part en Corse :je lui fais ma commande

    Un article?pourquoi pas !

    bises.

    Posté par sylvie le 03 septembre 2014 à 14:58
  • Merci infiniment Michèle

    Posté par Nanette le 03 septembre 2014 à 18:11
  • Michele, ci-dessous ma recette de baume (prochain article de mon blog) :

    89 % beurre de karité
    6 % cire de néroli
    4 % cétyl palmitate
    1 % vitamine E

    Posté par Colchique le 04 septembre 2014 à 10:24
  • J'ai tardé à commenter, car je ne sais même pas quoi dire à propos des baumes. J'en fabrique quand j'ai le moral, j'en fabrique quand je n'ai pas le moral, j'en griffonne des formules dans le métro. S'il y a une addiction à la savonnerie, il y en a aussi une aux baumes, j'en suis la vivante preuve.

    Pour donner quelques idées à celles qui gambergent sur leur utilisation, j'en fabrique:
    -pour les bébés
    -pour cicatriser
    -contre les bleus
    -en parfums solides ( je m'en sers parfois pour tester la composition d'un futur parfum)
    -en baume à èvres
    -pour dormir
    -anti stress
    -pour se réveiller le matin quand on a la tête dans le sac
    -pour lutter contre le jet lag
    -pour apaiser des pieds fatigués quand on a beaucoup marché
    -pour doper les ongles
    -pour se masser la poitrine (avant la douche car c'est grassouillet, mais efficace et relaxant)
    -pour adoucir un nez trop sec en avion ou quand on se mouche
    -anti-crève
    -anti inflammatoire '(contre les douleurs articulaires)
    -pour apaiser psoriasis ou eczéma
    et je dois en oublier

    Quelques uns de mes trucs:
    - incorporer du chocolat blanc dans des baumes à lèvres en place de beurre de cacao, c'est délicieux
    -fabriquer les beurres à incorporer dans les baumes, ce qui aide à leur onctuosité, avec un mélange huile/ acide stéarique+alcool cétylique selon une formule formidable de Moune, j'en rappelle la fabrication ici par ex:
    http://princesseaupetitpois.eklablog.com/baume-post-hematomes-a109009832
    -incorporer 10% de teinture (avec un ajout minimal d'émulsifiant ou de co-émulsifiant; 1%) pour renforcer l'effet thérapeutique
    -colorer les baumes avec 1% d' argile: la mauve est magnifique, ou avec de la poudre de charbon de bambou très fine: baume noir spectaculaire, mais qui ne tache pas si on masse correctement. Dans ce cas, touiller régulièrement quand on verse en pots pour laisser l'argile en suspension.

    Posté par venezia le 05 septembre 2014 à 10:50
  • Un petit baume qui sert à tout.

    Sur la base de celui présenté ici par Michèle pour trois petits pots de 10 g :

    cire abeille 3 g
    karité nilotica 6 g
    jojoba 21 g

    J'y ai ajouté quelques gouttes d'une teinture de benjoin très concentrée,
    quelques gouttes d'HE de lavande fine et de camomille matricaire.

    Je le voulais apaisant, odorant et d'une jolie couleur verte.

    Je suis très contente du réfultat, il est mon préféré du moment et embaume

    Posté par gingembre le 05 septembre 2014 à 16:24
  • Ah que j'aime ces recettes simples
    J'adore ces baumes à tout faire adaptés à chaque bobo selon les HE
    Faciles à utiliser et aussi à tambouiller
    Que du bonheur <3

    Posté par Pescalune le 06 septembre 2014 à 11:45
  • Nouvel essai pour voir si CanalBlog me laisse enfin participer ici...
    Merci Michèle our cet article^_^
    J'aodre moi aussi les baumes, les tiens, ceux de Vénézia, les miens, le mélanges de tous ceux-là et ceux des autres.... Bref, toutes les excuses sont bonnes pour essayer, fabriquer de nouveaux baumes!

    Posté par Loulou le 06 septembre 2014 à 23:50
  • Ouf, cela faisait pls semaines que je n'arrivais plus à poster de commentaires ici. är contre, CanalBlog n'arrive plus à retenir mes coordonnés, je dois les inscrire à chaque fois!!!
    Mais, je ne "chialerai" pas trop car c'est mieux que pas de message du tout!!!

    Posté par Loulou le 06 septembre 2014 à 23:52
  • - Loulou, grand mystère chez moi aussi.
    Je n'arrivais pas à commenter sur mon nouvel ordi juste ce message et là, ça fonctionne...
    On ne va pas se plaindre en effet.

    J'aime la façon dont tu parfumes tes baumes avec des synergies d'HE simples mais délicieuses et efficaces.
    J'ai hâte de te lire donc

    - Pescalune,

    On devrait débuter la cosmétique maison par la fabrication des baumes.
    Ils sont très utiles et même quand on n'aime pas le gras, on a des astuces pour limiter cela.

    Les parfums des HE sont quand même mieux restitués sur ce support là.

    - Gingembre,

    Merciiii pour cette jolie version au nilotica.
    Est-il plus souple que celui que j'ai fait au karité ouest-af?

    Le parfum doit être super et l'action apaisante aussi!
    Dis nous comment tu l'utilises. En massage corporel, sur les mains?

    - Venezia,

    Merci aussi à toi pour ce récapitulatif rapide. Il y a beaucoup à dire sur le sujet, tu as raison.

    On a vraiment le choix avec cette forme galénique. Tout est possible à commencer par les touchers différents selon les HV utilisées.

    C'est plus difficile de théoriser les apports des différents co-émulsifiants. Je trouve qu'ils augmentent l'onctuosité notamment quand on n'utilise pas de karité.
    Beaucoup de personnes l'évitent dans les baumes pour ne pas voir se granuler leur préparation.

    Personnellement je n'ai pas l'expérience du karité qui granule et en mets toujours dans les baumes. Mais la nuance est que je chauffe toujours toute la préparation à la bonne température sans avoir peur.

    On n'en a pas fini avec les baumes!

    - Merci Colchique, je viens de le lire.
    Je mets le lien ici car tu as donné une version sans cire d'abeille et pleine de karité encore très différente de ce que l'on fait habituellement.

    J'adore!

    http://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2014/09/06/baume/

    - Merci Nanette,

    J'espère que tu en fabriques aussi.
    C'est une vraie bonne thérapie que de fabriquer des baumes.
    C'est simple, gratifiant, coloré, parfumé et ... inratable!

    - Oh là là Sylvie, il y a le choix : Vitalba, Astratella ...
    Fais vite la liste

    - Lolapit,

    Oui c'en est une.
    Mlk me le dit régulièrement et je frémis à l'idée de n'avoir jamais écrit cette recette friponne. Elle n'aurait pas eu l'envie de me connaître

    - Mon Mlk,

    Tout un monde ces baumes et comme dans les savons, je trouve qu'on y voit la patte de chacune d'entre nous.

    Bisous à toutes!

    Posté par michele le 07 septembre 2014 à 12:22
  • C'est vrai !!! J'y repense en lisant ce que tu dis à propos de "l'effet gras" du baume .... à l'époque j'y mettais une pointe de ... fécule de pomme de terre ! mdr
    Mais c'étais très efficace pour enlever l'effet gras !
    ... mais comme j'ai déjà dit : c'était au temps des dinosaures du pré-potionetchaudron et de leurs formules magiques !

    Posté par Pescalune le 07 septembre 2014 à 12:58
  • Michèle, je n'ai jamais eu de problème de grains avec le karité car mon professeur en cosméto est le meilleur de la terre

    Mon baume est un peu souple et je préfère. Je peux en user et abuser sans difficulté.

    Je l'utilise sur les ongles et les mains. Au creux du coude, pour le parfum.
    Sur les pieds quand je suis devant mon ordi, vautrée dans un fauteuil.

    Sur les nombreuses piqûres d'araignées. Ces bestioles n'ont pas compris que l'été n'était pas terminé et ont pris leurs quartiers d'hiver dans la maison. Comment faire pour s'en débarrasser ?

    Il est très efficace pour calmer les démangeaisons et sent très bon.

    Je regrette juste de n'avoir pas noté le nombre de gouttes utilisées pour la synergie faite au nez.

    Petit problème, j'ai eu beaucoup de mal à nettoyer mes ustensiles, le benjoin, ça colle fort !

    Posté par gingembre le 07 septembre 2014 à 15:49
  • - Pescalune, c'est toujours d'actualité l'amidon pour éviter l'effet gras non?
    Personnellement je préfère sans car je trouve que ça peut crisser sur la peau selon les formules.

    - aaAh grr Gingembre, dommage pour les gouttes!
    Bon yapluka recommencer

    Posté par michele le 07 septembre 2014 à 21:09
  • Gingembre,

    Pour nettoyer le benjoin, alcool et huile de coude! Sinon, tente l'HE d'eucalyptus, ça marche bien pour ôter tout ce qui colle et pègue.

    Posté par venezia le 07 septembre 2014 à 22:59
  • Merci Venezia

    J'ai fait bouillir mes récipients et ustensiles et puis huile de coude, oui !
    Je vais tester l'eucalyptus sur un pot en verre que je n'ai pas réussi à nettoyer parfaitement.

    Posté par gingembre le 08 septembre 2014 à 08:33
  • Je réalise que je n'ai jamais commenté cet article et pourtant, c'est le point de départ de mon amour pour ce blog. Ayant eu la chance de recevoir une magnifique cire d'abeille bio (merci princesse!) en feuilles, elle servira, entre autre, à refaire le "baume de la famille", celui qu'on sort pour tout et pour rien :

    10g cire d'abeille
    80g Macérat calendula (sur coco fractionnée)
    10g beurre de mangue (les boyz n'aiment pas le karité "ça colle maman!", mais je les aurai à l'usure!!)
    0,5g vitamine E
    8 gouttes de lavandula angustifolia bio

    J'aime beaucoup le côté pénétrant et sec de l'huile de caprylis et le velouté du beurre de mangue.

    Bon, c'est pas tes proportions, mais je trouve que le beurre de mangue n'est pas aussi souple que le beurre de karité et pour cette raison, j'augmente l'huile et diminue le beurre.

    Ainsi on alterne entre baume et fouetté de karité de l'automne au printemps.

    Par les baumes on arrive dans ce monde ... Et on n'en sort plus!

    Posté par S4br1n4k le 23 août 2015 à 12:48
  • Coucou Sabrina ! as-tu déjà essayé le beurre de karité nilotica ?
    Il est très tendre , pas collant ...
    De plus ,le nilotica n'a pas cette odeur (un peu rance ... ça n'engage que moi ! ...)
    Michèle nous dira si leurs propriétés sont très différentes ...

    Posté par patsch le 23 août 2015 à 14:29
  • Salut Patsch!

    J'ai reçu une dosette de nilotica qu'il me tarde d'essayer maintenant (cette idée de le coincer dans une petite fiole lol il faut le faire fondre pour le sortir?), ainsi qu'un flacon d'oléine de karité. Il n'y a qu'un fournisseur qui importe le nilotica ici et c'est pas donné.

    Le karité que j'achète ici est de belle qualité, il a une odeur douce pas rance du tout et il se travaille très facilement. Quand je le fouette pour les soins familiaux, j'ajoute toujours de la fécule de tapioca (Natrasorb chez vous) et une huile "sèche". À cette condition, les petits l'acceptent

    Posté par S4br1n4k le 23 août 2015 à 15:14
  • Le meilleur karité nilotica que j'ai essayé venait d'Ouganda.

    J'ai pu tester celui de Fresholi qui est raffiné. Les noix viennent d'Ouganda mais le beurre est fabriqué et raffiné au Kénya.
    J'ai acheté aussi celui d'Aromazone venant du Kenya. Ils semblent tous deux similaires et même en versions bios, ils ne ressemblent pas à celui de Nilotica Botanicals.
    En outre, ils ont tous deux bien vite ranci

    Ils m'ont donné l'impression d'être plus raffinés, plus fins et plus mous à température ambiante, ce qui n'a rien à voir avec celui dont je parlais ici :

    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2009/04/08/13306104.html
    Sa texture et sa qualité étaient superbes. Malheureusement ma photo est bien floue. Je n'en trouve plus hélas!
    Je viens d'envoyer un mail à Eliot car certains liens sont cassés. J'espère qu'ils existent toujours :
    http://www.thesheaproject.org/index.html


    Mais il semblerait que les utilisateurs préfèrent ce qui est raffiné. Souvent ce sont les personnes qui n'apprécient pas le karité ouest-africain qui aiment bien ces nilotica.
    A suivre donc...

    Posté par michele le 24 août 2015 à 11:20
  • Merci beaucoup Michele pour ce post riche en informations !! En plus c'est super agreable à lire !
    Cela me donne envie de commencer a faire mes baumes maison !!!!

    J'aurais une petite question...
    quels ingredients seraient conseillés pour un baume "a tout faire" pour randonneur ??
    a tout faire veut dire pour les levres, les mains, les molets qui font mal etc... c'est dans l'idee d'emporter un baume lors de mes excursions plus ou moins longues !

    je pensais a l'arnica et la lavande...
    pour l'ete, je pourrais augmenter un peu le taux de cire ?

    Un coucou d'Allemagne ou je reside ( et ou les accents sont inexistants sur certains claviers... )

    Posté par Pauline le 29 avril 2016 à 09:03
  • Bonjour Pauline,

    Je vous remercie pour votre gentil commentaire et vous encourage vivement à vous fabriquer un produit polyvalent pour emporter en randonnée.

    Pour ma part, j'utilise simplement un beurre de karité fouetté avec à peine un peu d'HE de néroli. Ainsi je peux m'en servir comme crème à tout faire (visage, lèvres, mains, pieds...) et à part j'ai un mélange d'HE polyvalentes aussi qui sert à enrichir ce beurre de karité en HE anti douleurs par exemple.

    Il est délicat d'utiliser un baume efficace pour les douleurs musculaires sur les lèvres et le visage par exemple.

    * Vous pouvez néanmoins compter sur les effets bénéfiques du massage et vous faire un baume à l'arnica comme suit :

    - 3g cire d'abeille
    - 6g beurre de karité
    - 21g Huile d'arnica (vous pouvez détourner celle de Weleda qui contient un peu d'HE et qui marche très bien)

    Chauffer les ingrédients ensemble au bain marie jusqu'à fonte totale de tous les ingrédients. Couler dans un pot de 30ml et c'est fait!

    L'huile d'arnica de Weleda existe en flacons de 50ml amplement suffisants. Ce baume peut servir pour visage et lèvres (attention, ne pas avaler quand même, l'arnica par voie orale ce n'est pas recommandé).

    * Rien ne vous empêche de vous fabriquer à part un flacon d'HE pures antalgiques, anti-inflammatoires qui pourra enrichir le baume en cas de grosses douleurs.

    Dans un flacon compte gouttes de 5ml, compter :
    2ml HE gaulthérie (60gttes)
    2ml HE eucalyptus citronné (60 gttes)
    1ml HE menthe poivrée (30 gouttes)

    dont vous prélèverez 5 à 10 gouttes à mélanger à du baume à l'arnica pour masser les zones douloureuses.

    Bonnes rando et n'hésitez pas à nous raconter ce que vous avez fabriqué , les résultats...
    On peut bien entendu tout changer si quelque chose ne vous convient pas dans mes idées ci dessus.

    Posté par michele le 30 avril 2016 à 08:27

Commenter l'article